8. Essai de chronologie des évènements majeurs de cette fin des temps

Cette section reprend les principaux éléments développés au cours de l’étude permettant d’établir un ensemble de repères chronologiques lié à l’avènement du Seigneur et de l’établissement de Son Règne sur la terre. Toutes ces indications nous sont données par le Ciel ou sont encore liées à des faits historiques, et ne sont aucunement le résultat d’une déduction personnelle, mais bien une synthèse de ce que Dieu a bien voulu nous faire connaître. Cependant, comme je le précisais en introduction, il est bon d’avoir clairement à l’esprit que ce qui est affirmé dans la Sainte Ecriture doit nécessairement arriver, alors que tout autre texte inspiré peut être soumis à changement. Afin d’établir cette distinction, vous trouverez ci-dessous, après chaque mention d’un repère chronologique, le renvoi correspondant au texte de référence. Lorsqu’il s’agit d’un donné biblique, explicité ou non par une révélation dite « privée », il est en soi immuable et l’on doit y adhérer par la foi. En revanche lorsque, à proprement parler, il n’y a pas de référence directe avec le texte biblique, nous sommes libres d’adhérer ou non à l’indication qui nous est donnée. Pour ce qui relève des faits à caractère historiques, ils sont vérifiables par tous.

Notons toutefois qu'une chronologie tout à fait exacte est impossible à donner, car Dieu ne permet pas que nous connaissions avec parfaite exactitude la succession de tous les évènements, en conformité avec Sa Sagesse et Ses saints décrets, porteurs d'une large part de mystère.

 

Ainsi, une incertitude demeure notamment en ce qui concerne le placement dans cette chronologie :

- des faits exacts qui se dérouleront entre l'Avertissement et le vraisemblable Châtiment comprenant les trois jours de ténèbres,

- du moment de la proclamation par la Sainte Eglise du dogme de Marie Corédemptrice, Médiatrice et Avocate,

- de la possible destruction de Rome et du Vatican,

- de la scission de tous les peuples de l'Eglise de Rome et donc de l'apparition de l'Antichrist comme l'affirme Saint Augustin,

- du moment de l'exil du Saint Père et de la vacance du siège apostolique d'une durée vraisemble d'un an et demi d'après les révélations de Saint Brigitte de Suède,

- de l'enlèvement des élus qui adviendra comme Notre Seigneur l'indique à Sulema durant le temps de l'abomination, c'est à dire au plus tôt lors de l'abolition du Sacrifice perpétuel par l'Antichrist qu'est la Sainte Messe au niveau universel, soit au plus tard juste avant les trois jours de ténèbres qui marqueront le commencement du grand châtiment, moment qui semble le plus assuré à la lecture de l'ensemble des prophéties,

- de la nomination du Grand Monarque par le Pape qui précèderait de peu de temps les trois jours de ténèbres à l'issu desquels le Saint Pontife sera désigné sous la motion des apôtres Saint Pierre et Saint Paul (notamment d'après les prophéties de la Bienheureuse Anne Marie Taïgi et de la Bienheureuse Elisabeth Canori-Mora) ou bien après la vacance du siège apostolique qui verra l'apparition du Pasteur Angélique ou Saint Pontife courrounant un roi de France, vraisemblablement le Grand monarque, avant les trois jours de ténèbres (selon la prophétie plus ancienne de Saint Vincent Ferrier), ce qui reste une exception, car la plupart des prophéties s'accordent majoritairement à situer la venue du Saint Pontife après les trois jours de ténèbres.

 

Il est en revanche certain que :

- la Croix Glorieuse apparaîtra dans le Ciel peu de temps avant l'illumination des consciences ou l'Avertissement,

- le Grand miracle de Garabandal aura lieu moins d'un an après l'Avertissement,

- que l'Unité des Chrétiens et des peuples se réalisera après l'apparition de la Croix glorieuse dans le Ciel,

- que l'Antichrist apparaîtra après l'Avertissement au moment de la persécution et de la scission de tous les peuples de l'Eglise de Rome,

- qu'après la défaite de l'Antichrist, l'ensemble du Peuple juif se convertira.

 

  

- 8 décembre 1942 : Consécration solennelle du genre humain au Coeur Immaculé de Marie par le Pape Pie XII

 

 

« Reine du très saint Rosaire, secours des chrétiens, refuge du genre humain, victorieuse de toutes les batailles de Dieu, nous voici prosternés suppliants aux pieds de votre trône, dans la certitude de recevoir les grâces, l’aide et la protection opportunes dans les calamités présentes, non en vertu de nos mérites, dont nous ne saurions nous prévaloir, mais uniquement par l’effet de l’immense bonté de votre coeur maternel.
 
C’est à vous, c’est à votre Coeur immaculé, qu’en cette heure tragique de l’histoire humaine, nous nous confions et nous nous consacrons, non seulement en union avec la Sainte Église - corps mystique de votre Fils Jésus - qui souffre et verse son sang, en proie aux tribulations en tant de lieux et de tant de manières, mais en union aussi avec le monde entier, déchiré par de farouches discordes, embrasé d’un incendie de haine et victime de ses propres iniquités.
 
Laissez-vous toucher par tant de ruines matérielles et morales, par tant de douleurs, tant d’angoisses de pères et de mères, de frères, d’enfants innocents, par tant de vies fauchées dans la fleur de l’âge, tant d’âmes torturées et agonisantes, tant d’autres en péril de se perdre éternellement.
 
O Mère de miséricorde, obtenez-nous de Dieu la paix, et surtout les grâces qui peuvent en un instant convertir le coeur des hommes, ces grâces qui préparent, concilient, assurent la paix ! Reine de la paix, priez pour nous et donnez au monde en guerre la paix après laquelle les peuples soupirent, la paix dans la vérité, dans la justice, dans la charité du Christ.
 
Donnez-lui la paix des armes et la paix des âmes, afin que dans la tranquillité de l’ordre s’étende le règne de Dieu. Accordez votre protection aux infidèles et à tous ceux qui gisent encore dans les ombres de la mort; donnez-leur la paix, faites que se lève pour eux la soleil de la vérité et qu’ils puissent avec nous, devant l’unique Sauveur du monde, répéter: Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur terre aux hommes de bonne volonté!  Aux peuples séparés par l’erreur ou par la discorde, particulièrement à ceux qui professent pour vous une singulière dévotion et chez lesquels il n’y avait pas de maison qui n’honorât votre vénérable icône (peut-être aujourd’hui cachée et réservée pour des jours meilleurs), donnez la paix et reconduisez-les à l’unique bercail du Christ, sous l’unique vrai Pasteur.
 
Obtenez à la Sainte Église de Dieu une paix et une liberté complètes; arrêtez les débordements du déluges néo-païen; développez dans le coeur des fidèles l’amour de la pureté, la pratique de la vie chrétienne et le zèle apostolique, afin que le peuple des serviteurs de Dieu augmente en mérite et en nombre.
 
Enfin, de même qu’au Coeur de votre Fils Jésus furent consacrés l’Église et le genre humain tout entier, afin que, toutes les espérances étant placées en lui, il devînt pour eux signe et gage de victoire et de salut, ainsi et pour toujours nous nous consacrons à vous, à votre Coeur immaculé, ô notre Mère et Reine du monde, pour que votre amour et votre protection hâtent le triomphe du règne de Dieu et que toutes les nations, en paix entre elles et avec Dieu, vous proclament bienheureuse et entonnent avec vous, d’une extrémité du monde à l’autre, l’éternel Magnificat de gloire à celui en qui seul elles peuvent trouver la vérité, la vie et la paix »
(source : http://paroissedubonpasteur.over-blog.com/article-32891815.html).

- 28 mars 1943 : Consécration de la France au Coeur Immaculé de Marie par le Maréchal Pétain, Chef de l'Etat, en correspondance avec le premier message reçu par Madeleine Aumont à Dozulé, 40 ans après jour pour jour

« [...] Juste après l'une des plus grandes défaites de l'histoire de France, Dieu décida d'agir pour que la France soit consacrée au Cœur Immaculé de Marie, pour Lui permettre ultérieurement de venir régner sur la France et grâce à elle sur le monde entier.

Le 22 novembre 1940, le Maréchal Pétain reçut le marquis de la Franquerie venu lui exposer ce que celui-ci considérait comme la Volonté de Dieu. Après avoir fait toutes les objections utiles et obtenu les éclaircissements nécessaires, le Maréchal Chef de l'État, consacra sur-le-champ la France au Cœur Immaculé de Marie et chargea son interlocuteur, Camérier Secret de Sa Sainteté, d'informer le Souverain Pontife de l'Acte, encore non officiel, qui venait d'être accompli. Spontanément, le Maréchal ajouta de dire à Sa Sainteté Pie XII que, dès que les circonstances le lui permettraient, le Chef de l'État Français viendrait officiellement renouveler cet Acte entre les mains du Successeur de Pierre et lui exprimer le souhait que le monde entier soit consacré au Cœur Immaculé de Marie.

Par suite de la situation intérieure en Italie, les Allemands empêchèrent le marquis de la Franquerie de traverser ce pays, donc de pouvoir aller au Vatican. Ce dernier demanda alors à de vénérés amis, le T. R. Père Garrigou-Lagrange - ami personnel de Pie XII - et le T. R. Père Labouré, Supérieur Général des Oblats de Marie Immaculée, d'informer le Souverain Pontife. Ils purent remplir leur mission et reçurent du Saint-Père la confidence que le Maréchal était considéré par le Pape comme l'homme providentiel destiné, dans les vues de Dieu, à permettre ultérieurement le Salut de la France.

Peu après, le Cardinal Suhard, Archevêque de Paris, fut reçu par le Souverain Pontife qui exprima sa surprise d'avoir constaté que la plupart des évêques de France n'avaient pas compris l'importance exceptionnelle que le Chef de l'Église attachait à cette consécration. Rentré à Paris, le Cardinal informa ses collègues du désir pontifical et il fut décidé que la Consécration de la France serait faite dans toutes les églises et chapelles le 28 mars 1943

Le Maréchal décida de s'associer publiquement à cette Consécration. La cérémonie fut organisée en accord avec le curé de la paroisse par Monsieur Jacques Chevalier, ancien Ministre de l'Instruction Publique, et par le marquis de la Franquerie. En l'église Saint Louis de Vichy (un symbole), le Maréchal Chef de l'État, à la tête de ses Maisons Civile et Militaire; prononça l'Acte de Consécration de la France à haute voix avec tous les assistants et, le soir même, il écrivit au Cardinal Suhard pour l'informer qu'en tant que Chef de l'État, il s'était associé publiquement à ce grand Acte National.
Par cette consécration qui est restée peu connue, mais qui est très importante aux yeux de Dieu et de l'Église, le Maréchal Pétain a assuré la pérennité spirituelle de la France, après avoir permis sa victoire en 1918. Ainsi, il a répondu à la Mission Divine assignée à notre pays depuis des siècles.

Ainsi, ce rappel historique de la mission remplie avec succès par le marquis de la Franquerie, nous permet de mieux comprendre l'importance des 47 messages divins reçus par Madeleine Aumont, et qui commencèrent justement le 28 mars 1972 par la vision de la Croix Glorieuse, annonciatrice du prochain Retour dans la Gloire de Jésus parmi les hommes. Cette vision intervint exactement 30 ans après que le saint Pape Pie XII ait consacré le genre humain au Cœur Immaculé de Marie. N'est-ce pas pour rendre un vibrant hommage à Sa Mère, la Vierge Marie à qui la France a été consacrée solennellement par tous les évêques de France et son Chef d'État, que Jésus a choisi cette date du 28 mars pour faire apparaître dans le ciel de France, sa Croix Glorieuse annonciatrice de sa prochaine venue ?
Le 19 septembre 1975, Jésus s'adresse aux prêtres : « Vous, prêtres et religieuses chargés du Message, ne laissez pas l'humanité courir à sa perte. Je vous ai demandé de travailler pour faire élever la Croix Glorieuse. Ne voyez-vous pas que le moment est venu à cause des phénomènes qui s'ensuivent. Car le temps s'écoule et Mon Message reste dans l'ombre. » Et le 25 décembre 1975, Jésus demande à Madeleine de prier une neuvaine car « Mon Père, dont la Bonté est infinie, veut faire connaître au monde Son message, pour éviter la catastrophe ». « Dieu a parlé aux hommes. Que ceux qui ont la charge du Message entendent Sa Voix. A cause de leur manque de Foi, le monde entier connaîtra de grandes catastrophes qui bouleverseront les quatre coins de la terre. Ce que vous vivez en ce moment n'est que le commencement des douleurs. L'humanité ne trouvera pas la Paix, tant qu'elle ne connaîtra pas Mon Message, et ne le mettra pas en pratique »
(extraits de la revue "Chrétien Magazine" n° 238, pages 22 et 23).

- 9 novembre 1943 : Annonce de la proche naissance de la personne de l’Antichrist :

« Votre croissance en Satan est impressionnante. Bientôt, vous aurez atteint la force de l’âge où il n’y aura plus rien à enseigner, et alors l’Enfer pourra donner naissance à son enfant, l’Antéchrist, car les temps seront mûrs et les humains auront mérité de connaître l’horreur qui précède la fin » (extrait de la dictée du 9 novembre à Maria Valtorta, page 451 des « Cahiers de 1943 »).

NB 1 : le 9 novembre 1976 le Cardinal Karol Wojtyla disait exactement 33 ans après, jour pour jour :

Nous sommes aujourd’hui face au plus grand combat que l’humanité ait jamais vu. Je ne pense pas que la communauté chrétienne l’ait compris totalement. Nous sommes aujourd’hui devant la lutte finale entre l’Eglise et l’Anti-Eglise, entre l’Evangile et l’Anti-Evangile”.

Ce qui signifie par là même que le Saint Père savait bien évidemment que l'Antichrist allait apparaître.

NB 2 : le 9 novembre est le jour de la dédicace de la Basilique du Souverain Pontife Saint du Latran à Rome.

Merci de bien vouloir suivre le lien suivant très complet sur le sujet :

http://www.introibo.fr/09-11-Dedicace-de-l-Archibasilique

NB 3 : le 9 novembre 1970 le général Charles de Gaulle décédait.

http://www.linternaute.com/histoire/categorie/evenement/66/1/a/53246/mort_de_charles_de_gaulle.shtml

 

- 1945 à 1959 : Apparitions de la Dame de tous les Peuples à Amsterdam :

« Marie veut être dans ce temps la "Dame, Mère de tous les Peuples". C'est ainsi qu'elle s'est présentée à Amsterdam de 1945 à 1959 au cours d'apparitions. Ida Peerdeman, la voyante, reçut en plus, la prière ci-dessus pour demander la descente de l'Esprit Saint sur la terre. L'image représente Marie en tant que Corédemptrice, Médiatrice et Avocate, debout devant la croix de son Fils à laquelle elle fut si étroitement et douloureusement unie. De ses mains jaillissent des rayons de Grâce, Rédemption et Paix pour tous les peuples. Ces dons provenant de la croix, Marie peut les accorder à ceux qui réciteront quotidiennement cette prière. La Dame dit : "Cette prière est donnée pour la rédemption du monde. Cette prière est donnée pour la conversion du monde. Récitez cette prière en toute circonstance. Vous ne savez pas quelle est la puissance et l'importance de cette prière en face de Dieu. Qui ou quoi que vous soyez, recourez à la Dame de tous les Peuples !" » (sources : www.de-vrouwe.org).

 

 

- 1972 : Demande de Notre Seigneur Jésus à Madeleine Aumont de faire élever la Croix Glorieuse à Dozulé :

« Dites au prêtre de faire élever à cet endroit la Croix Glorieuse et, au pied un sanctuaire.
Tous viendront s'y repentir et y trouver la paix et la joie »
(extrait du message donné le 7 décembre 1972 à Dozulé, page 69 des « Cahiers » de Madeleine Aumont).

« Dites au prêtre que la Croix Glorieuse, élevée à cet endroit, soit comparable à Jérusalem » (extrait du message donné le 20 décembre 1972 à Dozulé, page 70 des « Cahiers » de Madeleine Aumont).

« Trouvez trois personnes et récitez ensemble le chapelet, pour l'élévation de la Croix Glorieuse, ici, à la limite du territoire de Dozulé » (extrait du message donné le 21 décembre 1972 à Dozulé, page 70 des « Cahiers » de Madeleine Aumont).

« Donnez l'ordre à l'évêché d'annoncer ma loi, afin de faire élever la Croix Glorieuse et le Sanctuaire de la Réconciliation à l'endroit précis où Madeleine l'a vue 6 fois » (extrait du message donné le 12 juin 1973 à Dozulé, page 76 des « Cahiers » de Madeleine Aumont).

« J’ai désiré confier Ma grande Clé, Ma Sainte Croix de Lumière qui vous rappelle par ses 738 mètres le Golgotha, à l’Église de France choisie par Mon Père et votre Père et J’en ai fait la gérante de Ma Croix. Cette Croix, avec la Bénédiction de Dieu et de Son Évêque, serait devenue la Grande Croix et la Clé du Pardon Universel de Dieu. Cette Croix, c’est l’Engagement de Dieu qui, devant le Repentir Mondial, ouvre Ses bras à tous les pécheurs du monde converti […].Votre désobéissance a touché même l'Église de la Terre : elle a caché en elle la demande du Grand Prêtre par excellence, Jésus Christ. Celui-là même qui lui a donné Sa Vie et à qui Il voulait confier Sa Clé, Sa Croix afin d’ouvrir, par l’Église de la Terre, la Porte du Ciel à toutes les Nations qui seraient venues là, attirées par le Maître de la Moisson, pour y déposer le bon grain libéré de l’ivraie. Car la Croix du Repentir Mondial est aussi la Croix du Pardon de Dieu. Hélas, le temps qui vous est imparti va finir. Le sablier, qui doit vous donner le Signe, est sous vos yeux. Votre Foi en Ma Sainte Parole est mourante et, pourtant Je vous tends encore Ma Sainte Main : vos Prières et vos dons de Messes pour le Repentir Mondial, Je les attends ! » (extraits du message donné le 6 janvier 2008 à Jnsr, pages 32 et 33 du neuvième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

Dernières nouvelles de Madeleine Aumont : http://trinite.1.free.fr/MESSINDEX/nouvelles_madeleine.htm

- 1973 : Demande de Notre Seigneur Jésus de venir en procession à l’endroit précis où Madeleine Aumont a vu la Croix Glorieuse ainsi que la récitation quotidienne de la prière de Dozulé :

« Allez tous en procession à l'endroit précis où la servante du Seigneur a vu la Croix Glorieuse et tous les jours, dites cette humble Prière, suivie d'une dizaine de chapelet » (extrait du message donné le 7 septembre 1973 à Dozulé, page 83 des « Cahiers » de Madeleine Aumont).

Suivre également la vidéo suivante : http://www.youtube.com/watch?v=SebJcCztKy8

- 1974 : L’armée de la Très Sainte Vierge Marie est prête, à ses ordres :

« Je suis pressée : les temps décisifs sont arrivés. Mon armée est désormais prête, à mes ordres » (extrait du message donné le 23 octobre 1974 à Don Stefano Gobbi, page 55 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

- 4 juillet 1975 : Demande de Notre Seigneur Jésus à Dozulé de remettre une lettre au Saint Père par l’intermédiaire de Sœur Jeanne d’Arc :

« "Dites ceci à haute voix : Voici ce que doit écrire la religieuse : cette lettre s'adresse au chef de l'Eglise [Au Saint Père Jean-Paul II particulièrement à ce moment là]. C'est Jésus de Nazareth qui vous la dicte par la bouche de Sa servante. Il dit : Bienheureux les appelés de Mon Père qui ont trouvé la Paix et la Joie sur cette terre de Dozulé, mais combien le nombre sera grand quand le monde entier sera venu se repentir au pied de la Croix Glorieuse, que Je vous demande de faire élever. Car le temps n'est plus où Je ressuscitais les corps, mais le moment est venu où Je dois ressusciter les esprits. Comprenez bien ceci : les jours qui précédèrent le Déluge, les gens ne se doutaient de rien jusqu'à l'arrivée du déluge qui les emporta tous. Mais aujourd'hui vous en êtes avertis, vous vivez le temps où Je vous disais :
"Il y aura sur cette terre des bouleversements de tous genres : l'Iniquité qui est cause de misère et de famine, les nations seront dans l'angoisse, des phénomènes et des signes dans le ciel et sur la terre. Aussi tenez-vous prêts, car la Grande Tribulation est proche, telle qu'il n'y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu'à ce jour et qu'il n'y en aura jamais plus." Je vous le dis, cette jeune génération ne passera pas avant que cela n'arrive. Mais ne craignez rien, car voici que s'élève dans le ciel le signe du Fils de l'Homme que Madeleine a vu briller de l'Orient à l'Occident. Vous, chefs des Eglises, en vérité Je vous le dis, c'est par cette Croix dressée sur le monde que les nations seront sauvées. Mon Père M'a envoyé pour vous sauver, et le moment est venu où Je dois verser dans les cœurs humains Ma Miséricorde". Jésus me dit à voix moins haute, c'est pourquoi je ne l'ai pas répété tout haut : "Mon Message ne doit pas dormir à l'ombre d'un tiroir, mais il doit être Vérité et Lumière pour le monde entier."Puis de nouveau tout haut : "Cette Croix Glorieuse doit être élevée pour la fin de la Sainte Année. Cette Sainte Année doit se prolonger jusqu'à l'élévation de la Croix Glorieuse. Ainsi se termine Mon Message, Je vous ordonne de le remettre vous-même au Chef de l'Eglise, accompagnée d'un Supérieur."Puis Jésus disparaît. Sœur Jeanne d'Arc a bien écrit le Message comme le lui a demandé Jésus. Il a dicté si lentement qu'elle a eu tout son temps pour l'écrire. Elle attend que Monseigneur lui en donne l'ordre, pour aller le porter au Saint-Père »
(extraits du message donné le 4 juillet 1975 à Dozulé, page 123 et 124 des « Cahiers » de Madeleine Aumont).

- 1976 : Commencement de l'Apocalypse :

« […] Je suis Padre Pio, ma petite, ce que tu as vu aujourd'hui, moi aussi je l'ai vu par le passé. Dieu m'a envoyé pour te consoler. Appuie-toi sur moi et remets à Dieu tous tes soucis et toutes tes craintes. Il a aimé ton courage, à présent, le moment est venu pour toi de retourner à ton monde. Rappelle-toi, ce que tu as vu, c'est l'apocalypse, elle a commencé en 1976 » (extrait du message donné le 25 novembre 1992 à Debora, page 29 du tome 1 de l'oeuvre « La Sagesse révélée du Dieu vivant »).

- 1977 : L’abomination de la désolation est déjà entrée dans le Temple Saint de Dieu :

« Un temps viendra, hélas ! […] où dans l’Eglise, sera presque éteint le parfum de l’adoration et du Saint Sacrifice. Ainsi arrivera à son point culminant l’abomination de la désolation qui est déjà entrée dans le Temple Saint de Dieu » (extrait du message donné le 24 décembre 1977 à Don Stefano Gobbi, page 164 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

- 16 octobre 1978 : Election du Saint Père Jean-Paul II (Karol Wojtyla) :

 

 

Suivre le lien suivant pour visualiser la vidéo de l'élection : http://www.youtube.com/watch?v=4K_iBXbE3UI

« Le Pape Jean-Paul II est le don le plus grand que mon Coeur Immaculé ait obtenu du Coeur de Jésus pour votre temps de la douloureuse purification. C’est mon Pape ; il a été formé par Moi. Il est conduit par Moi à tout instant sur le chemin avec docilité, dans un abandon filial et une grande confiance. Il est une partie importante de mon dessein. Il est le Pape de ma lumière, qu’il a réussi, en ces années, à diffuser dans l’Eglise et dans toutes les parties de cette humanité si menacée […]. Ce Pape est le chef-d’œuvre de ma prédilection et la grande tâche lui incombe de donner à tous les charisme de ma tendresse maternelle » (extrait du message donné le 13 août 1987 à Don Stefano Gobbi, pages 500 et 501 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« Pour l’Amour de Marie, Ma Très Sainte Mère, Je vous ai donné votre Pape bien-aimé, Jean Paul II. C’est l’enfant choisi pour ce temps, pour vous faire découvrir l’Amour de la Très Sainte Trinité et l’Amour de la Maman très aimée de votre Seigneur Jésus : votre Maman du Ciel, Sainte Marie toute Pure. Le Sourire de Dieu est en Elle. Votre Pape Jean Paul est venu vous apporter Ma Sainte Vérité à l’heure où le Monde ne sait plus choisir entre Dieu ou Satan pour sortir de cette obscurité, de cette boue que le péché a fabriquée et déposée sur toutes choses et en tous lieux. Cette boue qui asphyxie toute l’Humanité, paralysant tous les Pays, dans le commerce, l’industrie, la culture, le système médical […].Votre Seigneur Jésus-Christ a donné Sa Vie sur Sa Croix d’Amour après avoir souffert Sa Passion pour la Gloire du Père et le Salut du Monde. Mon enfant bien-aimé, votre Pape inoubliable, M’a donné sa vie dans sa souffrance d’Amour en exaltation de l’Amour du Fils à Son Père, à Notre Père des Cieux, et pour que le Père Tout-Puissant sauve Sa Création avec toutes Ses créatures. Il n’est qu’un grand Saint comme votre Pape pour avoir eu l’audace de demander à Dieu cette Grâce, comme Abraham le fit un jour pour sauver Sodome et Gomorrhe et qu’il dut, malgré tous ses efforts, se soumettre à la Volonté de Dieu car rien de bon ne subsistait en ces lieux, tout allait disparaître (extraits du message donné le 18 avril 2005 à Jnsr, pages 16 et 17 du quatrième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

« Lorsque le Conclave a élu le Pape Jean Paul II, le Temps nous conduisait déjà vers la Fin des Temps. Avec lui, Je voulais imprégner Mon Peuple d’une Joie qui devait ressembler à un souvenir. On traverse mieux une pluie torrentielle avec des vêtements chauds et imperméables que dépourvus de tout ce qui est nécessaire. Ce souvenir-abri est le Pape, 264 ième, Sa Sainteté Jean Paul II. Il est, pour vous, l’Entrée Messianique à Jérusalem, la Joie du Rassemblement : "Ils amenèrent l’ânon à Jésus et ils mettent sur lui leurs manteaux et Il s’assit dessus. Et beaucoup de gens étendirent leurs manteaux sur le chemin, d’autres des jonchées de verdure qu’ils coupaient dans les champs. Et ceux qui marchaient devant, et ceux qui suivaient criaient : "Hosannah ! Béni soit celui qui vient au Nom du Seigneur ! Béni soit le Royaume qui vient de notre père David ! Hosannah au plus haut des cieux !". Il entra dans Jérusalem, dans le Temple et après avoir tout regardé autour de Lui, comme il était déjà tard, Il sortit pour Béthanie avec les Douze" (Mc 11,7-11)

Ce Saint grand Pape, comme votre Seigneur au tournant de Sa Vie terrestre, fit rentrer dans le Temple (Mon Église) avec des cris de joie, des acclamations massives, cette foule en délire qui le suivait.

La deuxième vision que vous devez garder en mémoire est celle-ci :

"et après avoir tout regardé autour de Lui... "

Le Pape Jean Paul II, comme Son Seigneur, avant de rejoindre la Demeure de Dieu, il a tout regardé autour de Lui. Il a prévu beaucoup de choses pour son successeur et regardé autour de lui cette Église qui n’a pas encore retrouvé son équilibre, mais il doit laisser cette tâche énorme à son successeur car, "il était déjà tard, Il sortit pour Béthanie avec les Douze".

Sa Sainteté Jean Paul II devait s’en aller pour rejoindre les Apôtres du Seigneur dans la Maison de la Paix, la Jérusalem Céleste, avec tous ceux qui l’aimaient et qui l’attendaient, principalement Sa Sainte Mère, Marie et Son Dieu d’Amour qui l’ont aidé à ouvrir, dans la Joie du Rassemblement, les Portes de l’Église.

"Ouvrez les portes au Seigneur, laissez passer le Rédempteur"

La joie du rassemblement de toute cette foule en délire devant celui qui représente Jésus sur la Terre. Le Jour des Rameaux s’achève à la mort de Jean Paul II et puis voilà le temps du Chemin de Croix. Le Seigneur qui console encore cette foule hurlante qui n’est plus dans la joie. Parmi eux on retrouve le Petit Reste encore imparfait, dans la peur, la douleur, la déception.

"Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur Moi".

"Pleurez plutôt sur vous-mêmes et sur vos enfants!... Car voici des jours où l’on dira : Heureuses les femmes stériles, les entrailles qui n’ont pas enfanté et les seins qui n’ont pas nourri ! Alors on se mettra à dire aux montagnes ; Tombez sur nous ! et aux collines : Couvrez-nous ! Car si on traite ainsi le Bois Vert, qu’en sera-t-il du sec ? " » (Lc 23, 29-31) (extrait du message donné le 5 mai 2005 à Jnsr, pages 22 et 23 du quatrième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

- 1980 : L’armée de Marie est rassemblée dans tous les points du monde :

« Mon heure est là […] le Céleste Chef [La Très Sainte Vierge Marie] a maintenant rassemblé son armée dans tous les points du monde » (extrait du message donné le 14 novembre 1980 à Don Stefano Gobbi, page 264 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

- 1982 : Entrée dans la période la plus douloureuse de la grande purification et présence de l’Antéchrist dans l’Eglise :

« Désormais, vous sentirez toujours la présence consolatrice de votre Maman du Ciel. Elle deviendra d’autant plus forte que plus grandes seront les souffrances que vous devrez supporter, maintenant que vous entrez dans la période la douloureuse de la grande purification » (extrait du message donné le 1 er janvier 1982 à Don Stefano Gobbi, page 297 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« L'anti-Christ se trouve dans mon Église. Il est parmi eux. II ne s'est pas encore fait connaître » (extrait du message donné par la Très Sainte Vierge Marie à Amparo Cuevas le 12 août 1982, page 315 de l’ouvrage « Premier récit authentique des apparitions de l’Escorial »).

- La première trompette a sonnée (Ap 8,7) comme l’affirme la Vierge des Douleurs le 24 septembre 1983 à l’Escorial : « Ma fille, la première trompette a sonné. Le monde est proche... C'est pourquoi Je demande le sacrifice et la prière, pour qu'ils se convertissent, Ma fille, car nous sommes à la fin des fins »
(sources : http://jesusmarie.free.fr/apparition_escorial_1983_fr_et_esp.html).

- 25 mars 1984 : Consécration du monde entier au Cœur Immaculé de Marie par le Saint Père Jean-Paul II :

« Contemplez le grand mystère de l’Incarnation du Verbe dans mon sein virginal et vous comprendrez alors pourquoi Je vous demande de vous consacrer à mon Cœur Immaculé. Oui, J’ai manifesté Moi-même ma volonté à Fatima, lorsque Je suis apparue en 1917 : J’ai demandé plusieurs fois cette consécration à ma fille Lucie, qui se trouve encore sur la terre pour remplir cette mission que Je lui ai confiée. Au cours de ces années, Je l’ai réclamée avec insistance, à travers le message confié à mon Mouvement Sacerdotal ; aujourd’hui, Je demande de nouveau à tout le monde la consécration à mon Cœur Immaculé. Je la demande avant tout au Pape Jean-Paul II, mon premier fils de prédilection qui, à l’occasion de cette fête, l’a fait de manière solennelle, après avoir écrit aux Evêques du monde de la faire en union avec lui. Malheureusement, cette invitation n’a pas été accueillie de tous les Evêques. Des circonstances particulières n’ont pas encore permis au Saint-Père de me consacrer expressément la Russie, comme Je l’ai demandé à plusieurs reprises. Ainsi que Je vous l’ai dit, cette consécration me sera faite lorsque les évènements sanglants seront désormais en voie de réalisation. Je bénis l’acte courageux de "mon" Pape, qui a voulu confier le monde et toutes les nations à mon Cœur Immaculé ; Je le reçois avec amour et gratitude et, pour cet acte, Je promets d’intervenir afin d’abréger les heures de purification et de rendre moins lourde l’épreuve. Mais Je demande aussi cette consécration à tous les Evêques, à tous les Prêtres, à tous les religieux et à tous les fidèles. Cette heure est celle où l’Eglise doit se rassembler dans le sûr refuge de mon Cœur Immaculé » (extrait du message donné le 25 mars 1984 à Don Stefano Gobbi, pages 371 et 372 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« Pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu'ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité » (Jean 17,19).

Nous sommes le 24 mars 1984, fête de l'Annonciation cette année là. Sur la place Saint-Pierre en communion spirituelle avec tous les évêques du monde convoqués précédemment, le pape Jean Paul II évoque le fiat prononcé par Marie au moment de l'Annonciation, et, en suivant la consécration du Christ Rédempteur (Jn 17,19), il consacre au Cœur immaculé de Marie tous les hommes et tous les peuples :

Ô Mère des hommes et des peuples, toi qui connais toutes leurs souffrances et leurs espérances, toi qui ressens d'une façon maternelle toutes les luttes entre le bien et le mal, entre la lumière et les ténèbres qui secouent le monde contemporain, reçoit l'appel que, mus par l'Esprit Saint, nous adressons directement à ton Cœur, et avec ton amour de mère et de servante du Seigneur, embrasse notre monde humain, que nous t'offrons et te consacrons, pleins d'inquiétude pour le sort terrestre et éternel des hommes et des peuples.

Nous t'offrons et te consacrons d'une manière spéciale les hommes et les nations qui ont particulièrement besoin de cette offrande et de cette consécration.

"Sous l'abri de ta miséricorde, nous nous réfugions, sainte Mère de Dieu! Ne rejette pas nos prières alors que nous sommes dans l'épreuve !".

“Pour eux, a-t-il dit, je me consacre moi-même, afin qu'ils soient eux aussi consacrés en vérité” (Jn 17,19).

Nous voulons nous unir à notre Rédempteur en cette consécration pour le monde et pour les hommes, laquelle, dans le cœur divin, a le pouvoir d'obtenir le pardon et de procurer la réparation.

La puissance de cette consécration dure dans tous les temps, elle embrasse tous les hommes, peuples et nations, elle surpasse tout mal que l'esprit des ténèbres est capable de réveiller dans le cœur de l'homme et dans son histoire, et que, de fait, il a réveillé à notre époque.

Combien profondément nous sentons le besoin de consécration pour l'humanité et pour le monde, pour notre monde contemporain, dans l'unité du Christ lui-même !

À l'œuvre rédemptrice du Christ, en effet, doit participer le monde par l'intermédiaire de l'Église. C'est ce que manifeste la présente Année de la Rédemption, le Jubilé extraordinaire de toute l'Église.

[Prière à Marie :]

En cette Année sainte, bénie sois-tu par-dessus toute créature, toi, la servante du Seigneur, qui as obéi de la manière la plus pleine à ce divin appel!

Sois saluée, toi qui t'es entièrement unie à la consécration rédemptrice de ton Fils ! Mère de l'Église !

Enseigne au Peuple de Dieu les chemins de la foi, de l'espérance et de la charité !

Éclaire spécialement les peuples dont tu attends de nous la consécration et l'offrande !

Aide-nous à vivre dans la vérité de la consécration du Christ pour toute la famille humaine du monde contemporain !

En te confiant, ô Mère, le monde, tous les hommes et tous les peuples, nous te confions aussi la consécration même du monde et nous la mettons dans ton cœur maternel. Ô Cœur immaculé !

Aide-nous à vaincre la menace du mal qui s'enracine si facilement dans le cœur des hommes d'aujourd'hui et qui, avec ses effets incommensurables, pèse déjà sur la vie actuelle et semble fermer les voies vers l'avenir !

De la faim et de la guerre, délivre-nous !

De la guerre nucléaire, d'une autodestruction incalculable, de toutes sortes de guerres, délivre-nous !

Des péchés contre la vie de l'homme depuis ses premiers moments, délivre-nous !

De la haine et de la dégradation de la dignité des fils de Dieu, délivre-nous !

De tous les genres d'injustice dans la vie sociale, nationale et internationale, délivre-nous !

De la facilité avec laquelle on piétine les commandements de Dieu, délivre-nous !

De la tentative d'éteindre dans les cœurs humains la vérité même de Dieu, délivre-nous !

De la perte de la conscience du bien et du mal, délivre-nous !

Des péchés contre l'Esprit Saint, délivre-nous ! Délivre-nous !

Écoute, ô Mère du Christ, ce cri chargé de la souffrance de tous les hommes ! Chargé de la souffrance de sociétés entières !

Aide-nous, par la puissance de l'Esprit Saint, à vaincre tout péché : le péché de l'homme et le “péché du monde”, le péché sous toutes ses formes.

Que se révèle encore une fois dans l'histoire du monde l'infinie puissance salvifique de la Rédemption, la puissance de l'amour miséricordieux ! Qu'il arrête le mal ! Qu'il transforme les consciences !

Que dans ton Cœur immaculé se manifeste pour tous la lumière de l'espérance ! ».

NB : Sœur Lucie confirma personnellement que cet acte solennel et universel de consécration correspondait à ce que voulait Notre-Dame de Fatima (« Sim, està feita, tal como Nossa Senhora a pediu, desde o dia 25 de Março de 1984 » : « Oui, cela a été fait, comme Notre-Dame l'avait demandé, le 25 mars 1984 » : Lucie, lettre du 8 novembre 1989).

Jean-Paul II (Pape Jean-Paul II)

Source : http://www.mariedenazareth.com/qui-est-marie/jean-paul-ii-25-mars-1984-consecration-du-monde-au-coeur-immacule-de-marie

- 1988 : Le grand châtiment frappe à présent le monde :

« Dans le grand châtiment qui frappe à présent le monde, vous devez être une aide à tous pour aider à marcher sur la route de la confiance, de la prière, de l’espérance et d’un abandon filial à l’amour de votre Père Céleste » (extrait du message donné le 13 octobre 1988 à Don Stefano Gobbi, page 550 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

- 1989 : Passage de l’Ange du premier fléau sur le monde (Ap 16,2) :

« C’est le temps où le Seigneur notre Dieu est continuellement et publiquement offensé par les péchés de la chair. La divine Ecriture vous a déjà avertis que celui qui pèche par la chair, trouve dans sa chair même sa juste punition. C’est ainsi qu’est venu le temps où l’Ange du premier fléau passe sur le monde pour qu’il soit châtié selon la volonté de Dieu. L’Ange du premier fléau imprime dans la chair de ceux qui se sont laissé marquer du sceau du monstre sur le front et sur la main et ont adoré son image, une plaie douloureuse et maligne, qui font crier de désespoir ceux qui en sont frappés. Cette plaie représente les douleurs physiques qui frappent le corps à cause de maladies graves et inguérissables » (extrait du message donné le 13 octobre 1989 à Don Stefano Gobbi, page 593 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

- 1991 : Phase conclusive de la grande tribulation (Mt 24,21) et heure de la grande épreuve :

« Vous êtes rentrés dans la phase conclusive de la grande tribulation et l’heure de la grande épreuve que Je vous ai annoncée depuis de nombreuses années, est désormais arrivée pour vous » (extrait du message donné le 2 février 1991 à Don Stefano Gobbi, page 643 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

- 8 décembre 1991 : Signature de la fin de l’Union Soviétique, jour de la Solennité de l’Immaculée Conception :

« Mgr Kondrusiewicz, nommé évêque par Jean-Paul II le 10 mai 1989, est Archevêque métropolitain de l’archidiocèse de la Mère de Dieu à Moscou depuis le 11 févier 2002. Jusqu’à cette année, il a été également président de la Conférence épiscopale catholique en Russie. L’Archevêque de Moscou révèle dans un entretien accordé à Zenit le 15 mars 2005, certains détails de ses rencontres avec Sœur Lucie, dernière voyante des apparitions de Fatima, décédée le 13 février 2005 :

Zenit : Lorsqu’on dit « Fatima », à quoi pensez-vous en tant que Russe et en tant que catholique ?
Mgr Kondrusiewicz: Je pense à beaucoup, beaucoup de choses. Après la mort de sœur Lucie, nous avons célébré une messe spéciale. Pour ma part, je l’ai rencontrée trois fois. La première fois en 1991, ce fut à Coimbra. Elle n’arrivait pas à croire qu’il y avait un archevêque à Moscou. Ceci était pour elle le signe que la promesse de Fatima était en train de se réaliser. Elle était vraiment émue. Elle m’a dit qu’elle priait pour toutes les Russies, pour tous les chrétiens. Et elle m’a demandé de prier pour l’unité des chrétiens. Elle m’a offert un chapelet fait par elle, et une image de la Vierge de Fatima, en me demandant de la porter au Patriarche de Moscou. Je l’ai fait et le Patriarche l’a acceptée.

Ensuite, en 1996 nous avons lancé un pèlerinage pour toute la Russie avec la Vierge de Fatima. J’ai rencontré Sœur Lucie pour la dernière fois en 1997. Elle m’a demandé de prier pour l’unité des chrétiens. En Russie, tous les 13 du mois, on fait une procession aux flambeaux et on prie. Pour nous catholiques, le message de Fatima, à l’époque du régime soviétique, était une espérance. Tout était sombre mais Elle disait : "Mon cœur immaculé triomphera et la Russie se convertira". Les autorités qui ont signé la fin de l’Union Soviétique le 8 décembre 1991 ne savaient peut-être pas très bien quelle était la signification de ce jour : c’était la fête de l’Immaculée ! »
(sources : http://www.mariedenazareth.com/4510.0.html?&L=0).

- 1993 : Début de l’accomplissement des évènements prédits et contenus dans le 3 ième secret de Fatima :

« […] Tu dois communiquer à tous que désormais, à partir de cette année, vous êtes entrés dans les évènements qui vous ont été prédits par Moi et qui sont contenus dans la troisième partie du secret qui n’a pas encore été dévoilé. A présent il sera rendu manifeste par les évènements mêmes qui sont sur le point de se produire dans l’Eglise et dans le monde » (extrait du message donné le 15 mars 1993 à Don Stefano Gobbi, page 735 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

- 1994 : Le grand châtiment a déjà commencé, le mal est en train d'absorber le troisième quart de l'Humanité :

« […] Annonce, sans crainte, que le grand châtiment est déjà commencé, et que pour être sauvés, vous devez entrer au plus vite dans le refuge assuré de mon Cœur Immaculé. Ici, Je vous consolerai et vous réconforterez mon âme qui, surtout en ces temps-ci, est encore transpercée d’immense douleurs » (extrait du message donné le 15 septembre 1994 à Don Stefano Gobbi, page 802 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« Je ne veux plus voir Mes Enfants figés dans le Mal : l'indolence pour certains, et la fange pour d'autres, pendant que le Mal est en train d'absorber déjà le troisième quart de l'Humanité, en emportant avec lui certaines de Mes Lumières qui se sont éteintes en dégageant une fumée de suie noire, et d'autres qui sont Prisonnières sans pouvoir s'en éloigner parce qu'elles sont déjà à demi ange et démon » (extrait du message donné le 17 août 1994 à Jnsr, page 192 de l’ouvrage « Hymne à Mon Eglise »).

- Entrée de l’humanité dans la période symbolique des trois ans et demi au printemps 1995 (correspondant aux 1260 jours d’Ap 11,3 soit 42 mois de 30 jours selon Ap 11,1) : « Les trois ans et demi sont déjà sur vous depuis le début de ce printemps » (extrait du message donné le 10 mai 1995, cahier 78, page 47 du supplément 9 de l’œuvre de « La Vraie Vie en Dieu »).

- Septembre 1995 : Victoire certaine et définitive mais encore cachée de l’Amour :

« A partir de ce jour commence, encore cachée mais certaine, la victoire définitive de l’Amour » (extrait du message donné le 8 septembre 1995 à Don Stefano Gobbi, page 843 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

- 16 juillet 1996 en la Fête de Notre-Dame du Mont Carmel : Appel à construire les Croix de 7,38 mètres dans le monde entier par l’intermédiaire de Notre Seigneur Jésus à Jnsr :

« Avant que J’élève Ma Sainte Croix à l’endroit montré par Mon Père, là où Madeleine l’a vue six fois ; avant que l’homme s’en souvienne et l’élève en Vérité, vous la verrez apparaître, toute brillante de Ma Lumière, de celle-là même qui est la Gloire de Ma Sainte Résurrection […]. C’est par Ma Croix que J’annonce Ma Venue en Gloire. Par Ma Croix, nous vaincrons. Elle doit être comme l’écho qui s’entend à l’infini parce qu’il se répète de mont en mont. Des milliers de voix, des milliers de Croix qui vont s’élever sur le monde entier : la Croix fait fuir le Mal. Oui, vous avez vu juste : c’est pour montrer aux Peuples qu’ils doivent vivre à l’ombre de Ma Croix ; pour cela, elles doivent être lumineuse ; nombreuses, elles seront les Etoiles de la Terre allumées par l’homme qui a obéi à la Volonté de Dieu ; étoiles allumées pour Marie, l’Etoile de la Mer, l’Etoile de Sion, l’Etoile des Nations ; multitude de fleurs, formant une grande et merveilleuse fleur dont les pétales s’enlacent pour former la Rose de Marie qui embaumera la Terre asphyxiée par l’odeur nauséabonde du péché […]. Par l’homme, Je veux allumer un champ d’étoiles sur la Terre ; Je veux qu’il participe. Venez à Moi, Mes bien-aimés. De toutes ces Croix blanches doit surgir dans la nuit une clarté, lumineuse comme le bleu de la mer par un temps où le soleil dépense sans compter ses rayons sur les flots joyeux. En l’honneur de Ma Sainte Mère Je désire ces deux couleurs, blanche et bleue ; car Ma Mère Très-Sainte est au pied de la Croix. Au Golgotha Elle se tenait debout devant le Crucifié d’Amour. C’est la Rose blanche de pureté qui porte en Elle la Foi, l’Espérance et la Charité. Elle a rempli son voile, bleu comme le ciel, de toutes Ses saintes Grâces ; à chaque Croix, Elle le déploira sur Ses enfants. C’est Marie de la Croix Glorieuse venue visiter Ses enfants de la Terre. C’est Elle qui bénira les enfants de la Croix ; c’est Elle qui appelle tous Mes Prêtres à la Croix ; car toutes les Croix que vous édifierez auront les dimensions représentatives de Ma Sainte Croix Glorieuse de Dozulé, telles que Je les ai demandées à l’Eglise car c’est elle seule qui doit Me rendre cette Gloire. Vous les construirez au centième sur des hauteurs moyennes, car Ma Croix de 738 mètres doit dominer sur toutes les Croix ; car Ma Sainte Croix Glorieuse, c’est Jésus Ressuscité […]. Les deux Cœurs Unis nous attirent à chaque Croix. Dans cette Lumière sacrée nos cœurs se fondent pour n’en faire plus qu’un dans les deux Saints Cœurs Unis. Ainsi chaque Croix deviendra un aimant nous amenant à la Croix de toutes les Croix, la Croix Glorieuse du Christ Ressuscité où Jésus nous attend. Vous suivrez Marie pour venir à la Croix du Fils ; Elle vous conduit à la Croix ; Elle est dans cette étoile de Croix ; Elle est dans ces pétales de rose ; car Elle est l’Etoile de l’Evangélisation ; Elle est la Rose blanche déposée au pied de Ma Croix. C’est le Chemin pour venir à Moi, votre Divin Sauveur. Je suis le Chemin pour monter au Père ; par Marie, votre Mère, venez tous à Ma Croix Glorieuse. Vous verrez les Merveilles de Dieu sur toute la Terre devenue pure de la Pureté du Fils de Dieu. Toutes les familles, unies comme la Sainte Famille Jésus, Marie, Joseph, rendent Grâces à la Très-Sainte Trinité » (extraits du message donné le 16 juillet 1996 à Jnsr, pages 112 à 114, de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père »).

« Sur toute la France plantez Ma Croix de Lumière, des milliers de Croix. Je te demande de lancer cet appel sur toute la France. Montre-leur les plans des Croix d’Amour qui vont se dresser du Midi au Nord et de l’Est à l’Ouest. Elles se feront sur des lieux d’anciens pèlerinages où ne subsiste parfois qu’un faible souvenir. Elle auront le centième de celle qui doit être élevée par Mon Eglise : 7m,38 » (extrait du message donné le 3 juillet 1997 à Jnsr, page 318, de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père »).

« Le message des Croix d’Amour par milliers a été donné le 16 juillet. Ce n’est pas un fait banal. Il a été protégé et continue à donner ses fruits grâce à Notre Dame du Mont Carmel. » (extrait du message donné le 14 mars 2003 à Jnsr, page 141, de l’ouvrage « Et voici…le Secret de Marie »).

- 1998 : Construction par la Franc-maçonnerie de l’idole à mettre à la place du Christ et de l’Eglise :

« […] Le 666, indiqué trois fois, c’est-à-dire par 3, exprime l’année 1998. En cette période historique, la Franc-maçonnerie, aidée par la Franc-maçonnerie ecclésiastique, réussira dans son grand objectif : construire une idole à mettre à la place du Christ et de l’Eglise. Par conséquent, la statue construite en l’honneur de la première Bête pour être adorée de tous les habitants de la terre et qui marquera de son sceau tous ceux qui voudront acheter ou vendre, est celle de l’Antéchrist ; vous serez ainsi parvenus au sommet de la purification, de la grande tribulation et de l’apostasie. Celle-ci sera alors généralisée parce que presque tous suivront le faux Christ et la fausse église. Sera ouverte alors la porte pour l’apparition de l’homme ou de la personne même de l’Antéchrist (extrait du message donné le 17 juin 1989 à Don Stefano Gobbi, page 584 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

- 14 octobre 1999 : Annonce d’un risque de guerre bactériologique :

« Pour l’Ennemi, sa victoire semble être toute proche mais, c’est au moment où il s’y attendra le moins que Je viens détruire sa violence démentielle. La vision d’horreur s’étend encore sur tous les pays ; les uns après les autres, ils succombent à l’attirance du Pouvoir parce qu’ils tuent leurs frères avec des armes de plus en plus redoutables. Craignez à présent la guerre bactériologique, car Satan est déchaîné et il met dans l’esprit des hommes sa dernière armeIl veut la mort de la Création de Dieu, il désire l’extermination du genre humain » (extrait du message donné le 14 octobre 1999 à Jnsr, page 96 de l’ouvrage « Le Règne de Dieu est parmi vous »).

- Grand Jubilé de l’an 2000 : avènement du triomphe du Cœur Immaculé de Marie dans l’invisible le 28 décembre pour la fête des Saints Innocents martyrs , qui trouvera sa réalisation visible et plénière lors du retour glorieux du Christ :

 

 

 

« Je te confirme que pour le grand jubilé de l’an 2000, arrivera le triomphe de mon Cœur Immaculé que Je vous ai prédit à Fatima et il se réalisera avec le retour de Jésus dans la gloire pour instaurer son règne dans le monde. Ainsi vous pourrez finalement voir avec vos yeux les cieux nouveaux et la terre nouvelle » (extrait du message donné le 5 décembre 1994 à Don Stefano Gobbi, page 810 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

 

 

« Le Père vous a confiés à Moi, Votre Mère, afin que Je vous porte en Mon Cœur de Mère. Ne Me demandez pas quand vient Mon Triomphe, car voici que Je vous apprends une grande nouvelle : toute graine plantée germera un jour et grandira jusqu’à voir la plante et ensuite le fruit. Mon Triomphe s’est passé dans l’invisible car Dieu n’aime pas l’impatience et ne désire nullement que vous vous glorifiez de ce qui vient uniquement du Maître de l’Univers » (extrait du message donné le 11 février 2001 à Jnsr, page 175, de l’ouvrage « Et voici…le Secret de Marie »).

« Mon triomphe a eu lieu le jour de la Fête des Saints Innocents Martyrs, le 28 décembre 2000 en l'année Jubilaire » (extrait du message donné le 18 février 2001 à Jnsr, page 45, de l’ouvrage « Humanité déchirée... »).

« Je te certifie ici-même que tu as bien reçu la date du Saint Triomphe de Ma Sainte Maman. Oui ce fut bien le jour des Saints Innocents Martyrs, le 28 décembre 2000 [...]. Par ce souvenir douloureux de ce jour et en l'honneur de tous les Martyrs de la foi d'hier, d'aujourd'hui et de demain, Marie, Mère de Dieu, Mère de tout le genre humain, Mère Douloureuse du Rois des Martyrs, a voulu marquer Son Triomphe contre l'ennemi de Dieu et des hommes » (extrait du message donné le 19 février 2001 à Jnsr, page 47, de l’ouvrage « Humanité déchirée... »).

- 2001 : Evangélisation de la terre aux trois quarts :

« Je viendrai dans ces jours qui viennent, après l'Evangélisation totale de la terre : vous en êtes aux trois quarts » (extrait du message donné le 28 novembre 2001 à Jnsr, page 220, de l’ouvrage « Humanité déchirée...»).

- 31 juillet 2003 : Annonce de la prochaine mort du Saint Père Jean-Paul II :

« Voici que le Pilier qui soutient Mon Eglise, bientôt Me reviendra. Les bras de Ma Sainte Mère seront son dernier refuge sur cette Terre si ingrate pour son Dieu et Maître. Je vous parle de votre Pape bien-aimé, Pape de Mon Peuple et Ma Sainte Croix. Le soutien de Mon Eglise sur la Terre s’en ira vers le Royaume du Très-Haut. Le fracas sera terrible : le dernier bastion du Christianisme, le Soutien de Mon Eglise, vous sera enlevé. Tout s’écroulera. Satan ne sera pas le vainqueur, malgré le désordre qui s’installera et la persécution des Miens. Préparez-vous à vivre les derniers soubresauts du Mal, l’enfer sur la Terre » (extrait du message donné le 31 juillet 2003 à Jnsr, pages 211 et 212, de l’ouvrage « Et voici…le Secret de Marie »).

 

 

- 2004 : Changement universel déjà engagé :

« A présent, vous savez tous que la Grande Tribulation est là... et le monde ne s’est toujours pas repenti. Et ce changement universel, où vous verrez petit à petit les choses qui existaient disparaître et d’autres se reformer à la même place, est déjà engagé » (extrait du message donné le 10 septembre 2004 à Jnsr, page 37 du deuxième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

« Le changement universel annoncé est tout proche ; allez-vous vous retrouver comme votre Dieu que vous venez de rejeter ? Priez pour qu’aucun de vous ne se voie confondu devant le Tribunal du Monde, le même qui M’a accusé de menteur et de blasphémateur. L’Ennemi est tout proche maintenant, mais qui craignez-vous puisque Je suis là ! » (extrait du message donné le 18 août 2004 à Jnsr, page 28 du deuxième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

- 2005 : Apostasie généralisée :

« Quand le Pape [Jean-Paul II] aura accompli la tâche que Jésus lui a confiée et que Je descendrai du Ciel pour accueillir son sacrifice, vous serez tous enveloppés de la dense ténèbre de l’apostasie qui sera alors devenue générale » (extrait du message donné le 13 mai 1991 à Don Stefano Gobbi, page 657 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

- 2 avril 2005 : Décès du Saint Père Jean-Paul II (Karol Wojtyla) :

« Comme pour l’Assomption de Marie, les Anges de Dieu se sont mobilisés pour venir chercher l’âme du Souverain Pontife, l’enfant bien-aimé de la Sainte Vierge Marie. Venu sur Terre, il était le choix de la Sainte Mère de Dieu pour entraîner sur cette Terre toutes les Nations dans la Paix de Dieu. Il a donné l’Image-même de votre Dieu de Bonté. L’Amour et le Pardon ont illuminé sa vie rayonnante sur toute l’Humanité. Si le Père a accueilli Marie, corps âme et esprit, Il a accueilli en ce jour de la Miséricorde Divine l’âme et l’esprit de Son enfant bien-aimé tout donné à Dieu […]. Vous vouliez le retenir et lui voulait partir, impatient de pénétrer, accompagné de Celle qui est Fille, Epouse et Mère de votre Dieu Trois fois Saint, dans la Maison du Père qui l’attendait sur le seuil de Sa Demeure. [Paroles du Saint Père Jean-Paul II] : "Ne me pleurez pas, je suis dans la Joie de ma Sainte Résurrection avec le Ressuscité et Notre Mère de la Très Sainte Miséricorde de Dieu(extraits du message donné le 3 avril 2005 à Jnsr, page 12 du quatrième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

« […] Vous verrez votre Sauveur qui vient finir l'Œuvre que vous avez à moitié édifiée avec l'aide de Jean-Paul II qui est au Ciel de Dieu. Cette rencontre avec tout le Ciel fut aussi rapide que l'éclair. Je suis venu réveiller son âme qui s'est mise à briller à Mon contact. Je l'ai élevée, entouré de Mes Anges radieux. Déposé devant Ma Sainte Mère, ce Pape, qui a été le plus grand de tous les Papes, qui a été donné à la Terre, s'est réfugié dans les bras de sa Sainte Mère, sa Maman du Ciel, qui a accueilli sur Son Cœur maternel ce grand Saint déjà canonisé par Celui qui est Père, Fils et Esprit Saint. L'éternelle jeunesse rayonne sur ce visage qui ne cesse de contempler la Sainte Mère de la Tendresse. Vois, Mon enfant, cette masse de croyants de toutes races qui cherchent encore l'image de leur bien-aimé Pape avant que la terre ne la retienne. Ne cherchez plus ici-bas celui qui est, plus que jamais, le reflet de la Miséricorde divine et qui vous dit : "Le Chemin qui mène à Dieu est un chemin difficile, contraignant, rude mais unique. Comme moi, suivez-le. Quelle joie lorsque vous l'aurez tous parcouru. Au bout du chemin se trouvent la Paix et la Joie de notre Dieu de Miséricorde qui est tout Amour" » (extrait du message donné le 7 avril 2005 à Jnsr, page 14 du quatrième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

- 19 avril 2005 : Election du Saint Père Benoît XVI (Joseph Ratzinger) :

 

 

« Bénissez Dieu qui vient donner un grand Protecteur à Son Eglise, priez Dieu pour lui. Jamais un Pape ne fut pris dans l’étau du Mal comme celui-ci. Il est fort, mais ceux qui veulent le déstabiliser sont forts également. Il est de Dieu. Ils sont du côté opposé, ils sont les loups. Son Règne sera sournoisement menacé […]. Soutenez votre Pape Benoît XVI […]Ils veulent prendre son esprit en otage(extraits du message donné le 1 er mai 2005 à Jnsr, page 21 du quatrième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).



« A la mort de Jean Paul II, voici le Peuple de Dieu dans la peine, la douleur et l’incertitude de ce nouveau Conclave. Voici l’élection du nouveau Pape, Benoît XVI. Oui, pourquoi pleurez-vous ? Peuple incrédule, ayez la Foi. Ce Pape que Je vous donne est le Pape de ce Temps plus qu’incertain, changeant jusqu’à modifier les saisons, déséquilibrant les éléments et la structure de la Terre. Par endroits, vous voyez la famine qui s’avance comme une femme en deuil laissant sur le sol les cadavres de ses enfants et de son époux ; et ailleurs l’image floue d’une foule désabusée qui profite jusqu’au gaspillage des biens que le terre nourricière peut encore produire.

Mais voici qu’arrive le Troupeau des Vaches Maigres. Quel est ce Peuple qui s’insurge pour ses droits qu’on a usurpés ? Où se trouvent les Chefs qui n’ont su faire que des promesses car tout espoir leur a été retiré. Ils n’ont à offrir que des paroles et des mains vides car ils ne viennent de puiser que du vent dans les grands coffres des Pays qui ne cessent de s’agenouiller devant le Veau d’Or sans même penser au Créateur de tout l’Univers. Créateur de votre Terre que vous avez appauvrie et asséchée comme les mamelles de ces Vaches Maigres qui ne savent plus où trouver l’herbe et l’eau nécessaires, et qui s’avancent vers vous, vous faisant découvrir votre propre image : vous ne savez pas où vous diriger, où trouver ce qui était et qui n’est plus, ce pain quotidien que Seul Dieu peut vous donner.

Vous n’avez plus prononcé ces Paroles de Ma Prière : "Père ! Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien". Quelle espérance pouvez-vous avoir sans Dieu, votre Créateur qui vous a créés à Son Image, qui a enfoui dans votre terre le nécessaire pour vos besoins et pour chacun. Et vous ne M’avez jamais remercié comme il se doit envers son Créateur. Et vous n’avez pas partagé équitablement avec vos frères.

La Terre s’effondre. Alors vous verrez à la place des biens que J’ai enfoui dans vos terres, des coulées de boue qui entraînent la végétation, les habitations et leurs habitants, des séismes dévastateurs qui enfouiront au plus profond du sol les richesses que vous aviez à portée de la main. Vous verrez l’Eau devenir plus rare que le carburant qui vous est nécessaire pour adoucir le froid des hivers et cuire vos aliments. Et voici que tout s’épuise...

Quand vous aurez besoin du soleil, il se cachera et quand vous aurez besoin de fraîcheur il se montrera au plus fort. Alors vous direz ; Nous étions dans l’insouciance et nous voici dans le désespoir, sans en découvrir la cause. Car Je vous laisse aveugles : il n’y a pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir. Car vous allez persévérer dans votre mépris de Dieu qui vous a donné plus que les Naufragés du Désert qui mangeaient la Manne qui pleuvait du ciel et buvaient l’eau du Rocher.

Moïse n’a pu voir que de loin la Terre Promise. Ne commettez pas l’erreur de mettre en doute ce que Je vous dis ici-même, dans ces lignes. Car Je ne peux vous libérer que si vous croyez en Moi, en Ma Toute-Puissance et en Ma Miséricorde infinie.

Je suis votre Dieu Vivant, Créateur du Ciel et de la Terre, du Monde visible et invisible. Les Puissances du Ciel et de la Terre, Je les retiens avec Ma Main. Ne soyez plus incrédules, ne laissez pas les Puissances du Ciel s’ébranler comme vous pouvez déjà voir l’ébranlement de la Terre. Qu’attendez-vous pour Me revenir ? Il vous reste peu de temps et Je vous dis : Viens et suis-Moi.

Alors Je vous demande de rejoindre Mon Pape Benoît XVI, de lui faire Confiance. Priez pour lui, Je prierai pour vous tous. Car Je l’informe de la gravité de ce Temps et lui connaît le remède, le seul capable de vous sauver du Mal actuel qui recouvre le monde. Écoutez-le. Rejoignez-le dans la Prière à Dieu, la Sainte Eucharistie et dans le Repentir Mondial qui se trouve dans l’Amour de Ma Croix » (extraits du message donné le 5 mai 2005 à Jnsr, page 23 du quatrième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

« Ne jugez pas le fils que Dieu a mis à la place de Pierre. Son autorité vient du choix du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. Si Mon Église doit subir une crise, votre Pape, Benoît XVI, la subira avec elle. Il est trop tôt pour vous informer de la cause. Ce que Je peux vous dire, c’est d’être toujours unis à Mon Église. La Tête de Mon Église, c’est Moi, Son Chef spirituel et éternel, Jésus-Christ. Et Mon Vicaire, élu sur votre Terre, votre Pape Benoît XVI, à qui Je vous demande de lui accorder votre entière Confiance. Il est bien le Pape de votre temps qui s’engage, avec vous tous, vers la Fin des Temps. Soutenez-le par vos Prières. Une Étoile lumineuse vous montrera toujours le Chemin qui conduit à Dieu, c’est votre Pape Jean Paul II » (extrait du message donné le 17 mai 2005 à Jnsr, page 31 du quatrième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

 

 

- 2007 : L’obscurité a recouvert les trois quarts de la terre :

« En ces temps où l’obscurité a déjà recouvert les trois quarts de la Terre, Je viens libérer Mon Peuple » (extrait du message donné le 26 mars 2007 à Jnsr, page 48 du huitième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

- 2008 : Les quatre sceaux de l’Apocalypse ont été ouverts (en correspondance avec Ap 6,1-8) :

« Les quatre chevaux de l’Apocalypse (Ap 6,1-8), représentent les quatre aspects principaux du monde à l’heure actuelle :

Le cheval blanc : les nouveaux faux ministres qui prêchent un faux Christ et de fausses voies menant au Salut. Tous s’abstiennent de prêcher le grand Évangile de Jésus Lui-même annonçant Son Retour et toute Sa prophétie pour ce Temps. Tout est dans la Sainte Bible.

Le cheval roux représente le rythme croissant des ravages provoqués par la guerre, tous les attentats meurtriers et toutes les armes destructrices.

Le cheval noir, c’est la famine dans le monde et toutes ses conséquences.

Le cheval verdâtre symbolise le déchaînement des épidémies.

C’est l’homme qui amène sur lui-même ces souffrances et ces morts horribles. Jésus savait que, livrée à elle-même, l’Humanité s’attirerait toutes ces afflictions et qu’elle risquerait d’anéantir toute forme de vie, à moins qu’une intervention divine vienne l’en empêcher. C’est la raison pour laquelle Il a promis d’intervenir un jour décisivement dans les affaires de ce monde. Jésus va bientôt venir afin de nous secourir parce que l’Humanité est presque au bout de son rouleau » (extrait du message donné le 1 er mars 2008 à Jnsr, page 66 du neuvième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

- 13 juillet 2008 : Les années à venir verra l’éducation et le choix ultime de Dieu concernant les âmes choisies pour vivre dans l’attente du Retour du Christ sur terre :

« Les années à venir seront toutes consacrées à votre éducation et à Mon ultime choix. Les âmes seront choisies pour vivre dans l’attente de Mon Saint Retour ici, sur cette Terre, en compagnie de Ma Sainte Cour Céleste » (extrait du message donné le 13 juillet 2008 à Jnsr, page 65 du dixième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

Décès de Mari-Loli le 20 avril 2009

Mari-Loli était l'un des 4 témoins des apparitions de la Très Sainte Vierge Marie à San Sebastian de Garabandal, de 1961 à 1965. Elle connaissait l'année durant laquelle est prévu l'Avertissement, mais n'avait pas mission de la révéler, ce qui ne remet donc pas en cause les messages donnés par Marie. L'Avertissement permettra à chacun de voir l'état de son âme et de ses péchés sans complaisance. Les apparitions de Marie dans le monde nous rappellent ques les évènements sont "proches". Cependant, seul Dieu connaît la date, qui reste toujours conditionnelle en fonction de nos prières et de nos jeûnes !

- 30 décembre 2009 : Dieu nous prévient que Haïti sera touchée (titre du message donné le 30 décembre 2009 à Jnsr, page 34, de l’ouvrage « Mon dernier pas avec Dieu avant une terre nouvelle - Evangile de Marie »).

En effet, le tremblement de terre d'une magnitude de 7 à 7,33 est survenu le 12 janvier 2010 à 16 heures 53 minutes, heure locale. Son épicentre est situé approximativement à 25 km de Port-au-Prince, la capitale d’Haïti.

Une douzaine de secousses secondaires de magnitude s’étalant entre 5,0 et 5,9 ont été enregistrées dans les heures qui ont suivi.

Un second tremblement de terre d’une magnitude de 6,1 est survenu le 20 janvier 2010 à 6 heures 3 minutes, heure locale. Son hypocentre est situé approximativement à 59 km à l’ouest de Port-au-Prince, et à moins de 10 kilomètres sous la surface.

Le premier tremblement de terre a causé de nombreuses victimes, morts et blessés. En date du 9 février 2010, Marie-Laurence Jocelyn Lassegue, ministre des communications, confirme un bilan de 230 000 morts, 300 000 blessés et 1,2 million de sans-abris. L'Institut géologique américain avait annoncé le 24 janvier avoir enregistré 52 répliques d'une magnitude supérieure ou égale à 4,5. 211 rescapés ont été extraits des décombres par les équipes de secouristes venues du monde entier. Solidarité internationale venue renforcer les efforts des Haïtiens qui eux-mêmes, souvent à mains nues, ont sauvé des décombres des centaines de personnes.

Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9isme_de_2010_%C3%A0_Ha%C3%AFti

- 28 mars 2010 : Dans tous les pays le "lieu de protection" où les élus seront enlevés est déjà ouvert et gardé par les Saints Anges de Dieu :

« Dans tous les pays le "lieu de protection" est déjà ouvert et gardé par Mes Saints Anges » (extrait du message donné le 28 mars 2010 à Jnsr, page 56 de l'ouvrage « Mon dernier pas avec Dieu avant une terre nouvelle - Evangile de Marie »).

- 27 juin 2010 : Hauteur de 73,80 mètres atteinte de la structure de la Croix de tous les Peuples au Liban, le jour de la Béatification de Saint Stéphane du Liban dont la devise était « Dieu me voit ! ».

- 16 juillet 2010 : Achèvement de la structure de la Croix de tous les Peuples au Liban, en la fête de Notre-Dame du Mont Carmel, 14 ans, jour pour jour, après l’appel lancé au monde par Notre Seigneur Jésus le 16 juillet 1996 par l’intermédiare de Jnsr (après la 14 ième station, commence donc la 15 ième, la Résurrection).

- 13 septembre 2010 : Bénédiction par les autorités catholiques du Liban de la Croix de tous les Peuples.

 

 

- 1 mai 2011 : Béatification du Saint-Père Jean-Paul II

Visionner la video

 

 

 

 

 

 

 

 

- 11 mars 2011 : un séisme et un tsunami dévastateurs frappent le Japon

 

 

Une vague de dix mètres de haut déferle sur Sendaï

30 000 morts et combien de sinistrés ?

 

La vague emporte des voitures dans les rues de la ville de Kesennuma, dans la préfecture de Miyagi, au Nord du Japon.

 

- 11 février 2013 : Annonce de la renonciation du Saint-Père Benoît XVI au ministère pétrinien, pour le 28 février à 20h

 

 

 

Jnsr : « Seigneur Jésus, je viens Te demander de m’aider à situer le départ de notre bon Pape Benoît XVI de l’Eglise, en se libérant de Sa fonction Papale ».

Notre Seigneur Jésus : « Il a fait ce qu’il devait faire…

En se retirant, il vient de conduire l’Eglise dans l’abri où il lui a été donné de se réfugier "dans la prière et l’adoration de Dieu".

Quel est l’Ennemi du Seigneur qui peut pénétrer dans l’âme vivante et passionnée d’un fils de Dieu ?

Quel est en vérité, le vrai chrétien qui n’a pas reconnu en lui, cet abri où l’Ennemi ne pourra pénétrer ?

"Il est l’abri de la Vérité" où le plus rusé n’arrivera jamais à le dévier de Son chemin de Croix, chemin qu’il suit depuis toujours, et qu’il est en train de poursuivre jusqu’à la Croix où Dieu l’attend.

La délivrance de tous Mes enfants croyants en leur Sauveur Jésus-Christ, se trouve encore dans tous les cœurs purs tournés dans la prière et l’adoration.

Va Mon enfant, continue …

 

- 13 mars 2013 : Election du Saint-Père François (Cardinal Jorge Mario Bergoglio) :

 

 

 

Pape François, les dessous d'une élection surprise

 

Vidéos :

La fumée blanche en direct

Habemus Papam

L'élection du Pape François en images

 

Le Pape a démarré le marathon pascal en lavant les pieds d'une douzaine de jeunes détenus, dont des jeunes filles et des musulmans, dans le centre de détention de Casal del Marmo. Ce rituel, qui reproduit un geste du Christ envers ses apôtres, était totalement inédit sous cette forme au Vatican.

 

 

 

« Notre Saint Père Benoît XVI n'a failli aucune de ses lois [en référence à son Dieu et Maître]...

Notre nouveau Pape François a soulevé bien des quiproquos à son sujet. Adopté d'office par certains, admis sous réserve par d'autres, débonnaire envers tous et d'une humilité même choquante (il a refusé les habits consacrés à son rang de chef de l'Eglise Catholique et Romaine) le Seigneur a veiller à remettre les choses en place. Si notre précédent Pape Benoît XVI n'a jamais abandonné Son Eglise sans jamais offenser quelqu'un, il partit avec la confiance en Dieu et on a pu comprendre jusqu'où pouvait aller Son Amour pour Lui. Il a toujours suivi le chemin de Son Divin Maître et n'a jamais désobéi à Sa Divine Volonté.

Son Règne fut court, spirituel et très vertueux. "Tout pour déplaire à certains!..." pensa le Seigneur. Il est temps de "sortir l'Agneau" de parmi les loups, qui n'ont pas réussi jusqu'à présent à lui prendre son esprit en otage ! Et l"Esprit Divin" s'occupa de tout ce qui suivit...

Le trône de Pierre fut vacant...Pas pour longtemps...Et tout sembla si naturel, que la foule même pouvait se tromper, lorsque le trône fut occupé par ce Pape actuel François...

Qui est en vérité ce Pape "humble à l'extrême" ?...
Comme l'habit ne fait pas le moine, il refusa l'habit, les chaussures et les ornements papaux...Ce qui mit certains, fort joyeux d'avoir un pape pauvre comme eux, d'autres sceptiques, d'autres perplexes ?...Ce n'était pas encore Celui qu'ils auraient souhaité...Après être allé le chercher si loin !...

Mais notre Pape François savait bien qu'Il allait représenter, pour ces derniers temps, "Noé" et qu'Il était là pour construire spirituellement l'Arche de Noé en avertissant toute la famille humaine qu'étant toute appelée, il n'était plus temps de tergiverser à droite et à gauche...Pour Dieu, il n'y a qu'un Seul Peuple, les enfants de Dieu, et une Seule Religion : L'Amour inconditionnel.

Avis à Tous les Francs-Maçons et aux Sans Papier...Dieu vous attend ! Faites-vous inscrire, pour entrer dans l'Arche du derniers secours...Ceci est de la part du Seigneur Jésus-Christ ! Venez dans son Eglise !" »
(extrait du message donné le 9 mai 2013 à Jnsr, pages 385 et 386 de l'ouvrage « Tout vous a déjà été dit »).

- Tempêtes, ouragans, vagues géantes, tsunamis, inondations, grêle, froid glacial, chaleur mortelle à l'approche d'une comète, tremblements de terre, tornades hors de l'ordinaire, effondrement financier, chaos économique :

« Le monde s'en va vers un très grand chaos économique. Il va falloir vivre uniquement avec l'essentiel, savoir partager. Ce n'est pas parce que Dieu veut qu'il en soit ainsi, c'est parce que l'homme a tout détruit ! » (extrait du message donné le 15 décembre 2010 à Sulema, page 20, du premier volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« [...] Ce qui est à vos portes : un méga tremblement de terre, un froid brutal, et que dire de la folie du vent, un élément nouveau qui va balayer tout ce qu'il trouve sur son passage ; et après, arrivera une chaleur étouffante...Quand cela arrivera, dis-toi bien que l'illumination des consciences est toute proche pour laisser place à la grande persécution que subira l'Eglise, afin de donner une entrée triomphale à l'antéchrist. » (extrait du message donné le 8 janvier 2011 à Sulema, page 32, du premier volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« Croyez-le ou non mes enfants, elle [l'illumination des consciences ou l'Avertissement] approche à grands pas ; mon divin Fils Jésus l'a dit. Elle sera précédée par toutes sortes de catastrophes : tremblements de terre, tsunamis, inondations, grêle, un froid glacial, un vent qui va tout balayer, un orage très très fort, une chaleur mortelle à l'approche de la comète...Voyez-vous comment vous êtes prévenus de cela et pourtant vous ne voulez pas croire ? » (extrait du message donné le 27 avril 2011 à Sulema, page 131, du premier volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« Vous verrez, mes enfants, qu'une plaque indienne fera naître des vagues géantes dans l'océan, la terre tremblera et la mort sera présente. La puissante turbulence des mers va effrayer toute l'humanité » (extrait du message donné le 30 septembre 2011 à Sulema, page 233, du premier volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« Vous êtes à la veille de très grands changements, mes enfants. Vous verrez comment les choses vont arriver les unes après les autres. Tout doit s'accomplir, l'heure vient où la terre va être secouée très fortement, les tempêtes seront d'une force jamais vue occasionnant des tornades, des ouragans, hors de l'ordinaire, le chaos économique sera à son comble suite à l'effondrement financier » (extrait du message donné le 17 juin 2012 à Sulema, page 115, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

NB : Le docteur Alexey N. Dmitriev, responsable scientifique de l'institut de géologie, géophysique et minéralogie de l'Académie des Sciences de Sibérie, a constaté qu'en comparant les années 1963 à 1993, le nombre total de catastrophes naturelles, ouragans, typhons, tsunamis, raz de marée, a augmenté de 410 %.

 

 

 

 

L'ouragan Sandy, 22-29 octobre 2012, qui fit au moins 210 morts et des dégats colossaux

 

« Bientôt vous allez commencer à vivre de changements météorologiques extrêmes. L'hiver sera très différent, mes enfants, tantôt ce sera très froid, tantôt ce sera chaud, et parfois pour de longues périodes. L'été aussi aussi sera très chaud, et il y aura des endroits qui vont devenir invivables, ce que vous allez bientôt constater.

En octobre dernier, vous avez vu l'ouragan Sandy et les grands dégâts qu'il a laissés sur son passage. Je vous le dis, cet ouragan Sandy a été un début de transformation de la terre. Vous allez voir comment tout va s'accentuer, le vent sera impitoyable sur son passage.

Qu'est ce que ça va prendre pour vous réveiller et vous faire comprendre le langage de la nature ? Elle vous parle, écoutez-là ! Elle vous demande de cesser d'offenser Dieu, le Créateur, de cesser de Lui désobéir et de suivre ses Lois d'Amour.

La création écoute et obéit à son Seigneur, son Créateur, sel l'être humain ne veut pas L'écouter, Lui obéir en vivant ses Commandements. Réveillez-vous, mes enfants, avant qu'il ne soit trop tard » (extrait du message donné le 29 novembre 2012 à Sulema, page 255, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

 

 

Le super typhon Haiyan, 4,3 millions de personnes touchées aux Philippines dans la nuit 8 au 9 novembre 2013

 

 

- 27 avril 2014 : Canonisation des Papes Jean XXIII et Jean-Paul II par le Pape François :

 

Voir l'image sur Twitter

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- 19 octobre 2014 : Béatification du Pape Paul VI par le Pape François

 

 

Vidéo de la Messe de Béatification de Paul VI

 

- 25 avril 2015 : Séisme dévastateur au Népal, plus de 1340 morts

 

Le Népal a été frappé, samedi 25 avril, par un très puissant tremblement de terre de magnitude 7,8 le plus dévastateur depuis près d'un siècle pour ce petit pays situé au pied de l'Himalaya. L'épicentre se situe à 80 kilomètres au nord-ouest de la capitale, Katmandou d'après l'Institut américain de géophysique (USGS).
Plusieurs centaines de victimes ont été recensées pendant la journée et de nombreuses répliques continuent de faire trembler la terre, ralentissant les opérations de sauvetage et faisant craindre un bilan encore plus dramatique.

 

- Silence de Dieu : Arrêt progressif des apparitions et des messages du Ciel :

« Dieu Se tait. C’est le Silence, comme celui qui régna sur la Croix de Son Christ. Seules Mes dernières Paroles, adressées à Mon Père (Lc 22,46) : "Père ! Entre Tes mains Je remets Mon Esprit" ont rompu ce grand Silence et ce fut Ma Sainte Mort sur Ma Croix d’Amour.

Le Silence du Père, en ces jours de grande Désolation, sera rompu lorsque le règne du Mal se terminera par la Victoire de Celle qui, de toute Éternité, fut choisie pour la Sainte Gloire du Père, et ce sera le Triomphe de Marie, la fin du règne du Mal » (extrait du message donné le 18 août 2004 à Jnsr, page 29, du deuxième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

« Le temps est venu au Monde de se repentir car un changement universel est proche, tel qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à ce jour et qu’il n’y en aura jamais plus. Après ces jours de détresse, alors apparaîtra dans le ciel le Fils de l’Homme Lui-même, avec une grande Majesté et une grande Puissance, pour rassembler les élus des quatre coins de la Terre. En Vérité, Je vous le dis : le ciel et la terre passeront, mais Mes Paroles ne passeront point ».

Ceci est un extrait de l’Apparition du Christ à Madeleine, le 1 er Novembre 1974, en la Fête de la Toussaint, 1 er Vendredi du mois, dans la chapelle de l’école Saint Joseph à Dozulé.

Ce changement universel est annoncé et il peut venir. Écoutez-Moi : Je vous demande de traverser ces jours sombres en vous aidant les uns les autres, Je vais vous instruire avant. Je vous demande de bien retenir que Mes Paroles ne passeront point.

Je viens vous dire que, bientôt, J’arrêterai tout ce qui peut encore convertir le Monde. Lorsque Je le jugerai, J’arrêterai Mes Instruments les uns après les autres.

Ce sera le silence de Mes Voix du Ciel comme de la Terre. Les Saintes Apparitions, les Saints Messages du Ciel, tout prendra fin, car l’Avertissement de tous les avertissements qui se sont produits jusqu’à présent, est déjà à vos portes ! (extrait du message donné le 25 août 2005 à Jnsr, pages 72 et 73, du quatrième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

« Plusieurs fois vous pouvez être trompés : les esprits maléfiques vont occuper les sphères les plus basses pour tourmenter tous les hommes. C’est déjà une raison d’arrêter bientôt les diffusions Ciel-Terre […]. Ce temps de silence, de confusion où le Ciel se ferme, est bien le Signe de la fin des Temps. C’est aussi le moment de la dernière tentative de Satan qui vient avec ses suppôts, ses mauvais anges noirs, vous confondre. Je vous arrêterai très bientôt. Vous ne Me verrez plus ; vous ne M’entendrez plus, vous serez surpris, mais vous en êtes avertis. Ne forcez pas vos esprits lorsque plus rien ne se passera, mais sachez que Dieu, qui habite en vos cœurs, priera avec vous dans le silence de votre cœur. Notre Père vous entendra toujours. Ceci est un avertissement pour tous » (extrait du message donné le 27 août 2005 à Jnsr, page 74, du quatrième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

« Il vient le temps, mes enfants, où le Ciel se taira pour laisser la place au grand silence, et c'est pour cela que mon doux Jésus et Moi, l'Immaculée Conception, nous vous demandons de rester unis dans la prière, l'adoration » (extrait du message donné le 29 juillet 2012 à Sulema, page 155, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

- Le Père éternel dira "C'en est assez !":

« "C'en est assez !" va crier le Père; et tout se calmera, les luttes prendront fin, les éléments reprendront leur place dans le calme. Alors Ma Croix descendra toute Glorieuse, illuminée; la Croix brillera dans la nuée entre ciel et terre; tout aura été déjà purifié. Alors montera le chant des Anges vers le Dieu de l'Infini avec les prières des hommes » (extrait du message donné le 3 décembre 1995 à Jnsr, page 6 de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père ».

 

- APPARITION DU SIGNE DU FILS DE L'HOMME PAR LA CROIX GLORIEUSE DANS LE CIEL (MT 24,30A)

 

 

Le Signe du Fils de l’homme c’est la Croix du Seigneur

« Si le Seigneur me fait revenir sur cette Apparition [Dozulé] non encore reconnue par la Sainte Église de Dieu à cause "des hommes qui luttent et refusent" de reconnaître la Parole de Vérité du Christ Jésus donnée il y a 36 ans, c’est que le temps que nous vivons en ce moment est vraiment le Temps où se déroule tout ce que Jésus a annoncé à Son humble Servante Madeleine, 21 ième apparition du vendredi 1 er Novembre 1974 à l’église de Dozulé en la Fête de la Toussaint : A l’instant où le Prêtre lève l’ostensoir pour bénir, le halo de Lumière se forme à l’endroit du Saint-Sacrement et l’Hostie devient étincelante de rayons. Madeleine entend : "Dicite in Nationibus - Dites aux Nations que Dieu a parlé par la bouche de Sa Servante". Il lui a révélé que la grande Tribulation était proche car elle a vu la Signe du Fils de l’Homme qui part de l’Orient, est aussitôt à l’Occident. Ce Signe du Fils de l’homme, c’est la Croix du Seigneur. Je vous le dis, en vérité, le temps est venu au monde de se repentir, car un changement universel est proche, tel qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à ce jour et qu’il n’y en aura jamais plus » (extrait du message donné le 10 août 2008 à Jnsr, page 72 du dixième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

L’apparition du Signe du Fils de l’homme à la fin de la Grande Tribulation

« Je ne te ferai pas défaut ni ne t'abandonnerai, petite. Ecoute et écris : Après la Grande Tribulation que Mon Eglise va subir, vous verrez un grand Signe dans le ciel, et tous ceux qui M'aiment se réjouiront et Me loueront ; mais tous ceux qui ont souillé Mon Saint Nom se retireront dans une obscurité encore plus profonde et tomberont dans une inconscience totale. Mon Signe sera une bénédiction pour ceux qui ont observé Mes Commandements, car ils ont gardé Ma Parole, M'honorant, Me glorifiant. Ils étaient et sont les piliers d'or de Mon Eglise, le solide fondement et la robuste structure de Son Corps ; ils sont l'encens purificateur en Son Sein. Ces âmes, Moi le Seigneur Je les exalterai et Je les placerai dans Ma Nouvelle Jérusalem pour toujours. Leur Nouvelle Demeure leur sera donnée d'En Haut, car d'En Haut Mon Nouveau Nom vous sera à nouveau donné, et eux et Moi serons un. Vous, Mon peuple, avec Mon Nouveau Nom, vous ne serez pas appelés Sans-Dieu, mais Je vous rendrai Mon Nom. Lorsque Mon Jour viendra, Je retirerai tout le mal et Je l'enfermerai » (extrait du message donné le 10 novembre 1988 à Vassula Ryden, page 238 du tome 2 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu »).

« […] Dans le douleur de ce Vendredi Saint, votre Maman du Ciel vous demande d’ouvrir vos cœurs à l’espérance. La Croix ensanglantée que vous contemplez aujourd’hui dans la douleur, sera la cause de votre plus grande joie, parce qu’elle se transformera en une grande Croix lumineuse. La Croix lumineuse, qui s’étendra de l’Orient à l’Occident et qui apparaîtra dans le ciel, sera le signe du retour de Jésus dans la gloire. La Croix lumineuse de gibet se transformera en trône de son Triomphe, parce que Jésus viendra sur elle pour instaurer son règne glorieux dans le monde. La Croix lumineuse qui apparaîtra dans le Ciel à la fin de la purification et de la grande tribulation, sera la porte qui ouvre le grand et ténébreux tombeau où gît l’humanité, pour la conduire dans le nouveau Royaume de Vie que Jésus instaurera par son retour glorieux » (extrait du message donné le 1 er avril 1994 à Don Stefano Gobbi, page 783 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« Pour l'homme riche, l'univers matériel, tu le dépasseras et, avec la hauteur des monts, tu rivaliseras. Sur cette Terre, à la richesse, rien ne s'opposera. Mais lorsque du Ciel, tu entendras : "ECCE CRUCEM DOMINI" [en latin : voici la Croix du Seigneur], à genoux alors, tu tomberas, tout ravi, en admirant Ma Glorieuse Croix. Plus haut que les Cieux, Ma Croix s'élèvera, pendant que Mon Amour t'emportera. Tu verras la Terre Nouvelle avec les Cieux Nouveaux que j'ai préparé pour toi. A la cime de Mon Amour, tu habiteras avec Moi, Ton Jésus d'Amour » (du verso de la couverture de l'ouvrage de Jnsr « Mon dernier pas avec Dieu - Evangile du Saint-Esprit »).

« […] Le temps venu, je vous laisserai au pied du Thabor, c'est-à-dire que je ne parlerai plus, vous demandant de lever les yeux vers le ciel, de le scruter, afin d’y voir surgir le Fils de l’homme dans la gloire de son PèreAlors, à sa vue, vous vous élèverez sans même vous en apercevoir, venant au devant de moi, au milieu de mes anges et de mes saints. Vous ferez ce dernier parcours jusqu’au sommet, portés par ma gloire qui se saisira de vous ! Vous ne pouvez pas encore comprendre toutes ces choses, car j’ai lié votre imagination. Mes messages gardent un certain mystère, car il n’est pas bon que Dieu révèle tout aux hommes. Peu à peu je lève le voile, vous faisant entrevoir l’œuvre de Dieu qui sous vos yeux s’accomplit…Je vous montre tout cela, mes bien-aimés pour fortifier votre foi et votre espérance et affermir votre charité, car vous voyez ainsi combien je vous aime tous et désire vous accueillir sur ma haute montagne dans la splendeur de ma gloire qui vous transfigurera. Alors vous entendrez le chant des anges, et vos voix s’uniront pour chanter : « Saint, saint, saint, Dieu de l’univers, le ciel et la terre sont remplis de ta gloire ». A ce moment vous comprendrez que vous entrez dans la nouvelle Jérusalem. Toi, amène-moi beaucoup d’âmes au pied de ma montagne glorieuse, et de là, je les attirerai » (extrait du message donné à Lucie, pages 109 et 110 du livret « L’œuvre accomplie de Dieu »).

« Je vous plongerai dans la nuit du tombeau, trois longs jours comme le Fils de l’Homme y a séjourné. La lumière apparaîtra après ces Ténèbres.Vous qui M’avez abandonné, Je vous ferai connaître le froid du dépouillement de ceux qui ont renié la Vie ; vous verrez ceux qui M’ont amené à connaître la longue nuit ; vous verrez les âmes damnées et les êtres infernaux qui, pendant ces Trois Jours, sortiront enveloppés dans leur terrible odeur de corrompu. Mes fidèles, qui professent Ma Vraie Religion et qui ont suivi Mon Enseignement avec Amour, oui, tous ceux qui M’ont choisi, ne seront pas mis en contact avec ceux que J’ai nommés plus haut. Mais resterez où vous êtes lorsqu’arrivera ce moment […]. Mais, levant les yeux vers la Croix [la Croix glorieuse dans le Ciel], ils verront le Ressuscité en Gloire, paré de Sa Tunique de Chair Glorieuse : la Lumière aveuglera les impies ; leur sacrilège dévoilé, ils se verront plus nus qu’Adam et Eve fuyant le Jardin de l’Eden à jamais ; ils verront jaillir des Mes Saintes Plaies un Feu qui purifiera la Terre jusqu’à bruler la plus petite corruption. Je verrai toutes les âmes ! Je les jugerai, mêmes celles qui M’ont tant offensé » (extrait du message donné le 25 juillet 1996 à Jnsr, pages 122 et 123, de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père »).

Le Signe décisif pour la conversion de la Russie

 « Ma fille, fais savoir aux ministres de Dieu que le temps du grand signe dans le Ciel s’approche à grands pas […]. Ce sera le signe décisif pour la conversion de la Russie. Il sera grand et terrifiant pour ceux qui n’ont pas confiance dans le Seigneur Dieu. Ce sera un signe heureux pour ceux qui ont mis leur espérance dans l’Amour du Seigneur, en subissant toutes sortes d’humiliations. A ce moment-là beaucoup seront arrachés à l’infirmité » (extrait du message donné le 1 er septembre 1994 à Débora, page 144 de l’ouvrage « Manduria »).

L’apparition de la Croix glorieuse dans le Ciel précédera de peu de temps l'Avertissement

« Le Ciel va s'ouvrir mais avant, Ma Croix règnera en Vérité avant ma Sainte Venue en Gloire. Elle apparaîtra dans le ciel. Elle vous montrera vos erreurs. Vous porterez vous-mêmes Mon Jugement en vous » (extrait du message donné le 8 août 1998 à Jnsr, page 93 de l’ouvrage « Annoncez Mon Retour en Gloire »).

« Mon enfant, Je m’annoncerai par Ma Croix de Lumière [Le Signe du Fils de l'homme, le Sainte Croix Glorieuse dans le Ciel]. Tous Me verront en elle, le Jour que Mon Père S’est choisi pour la faire apparaître dans le ciel. Elle annonce Mon Retour en Gloire. Ce Jour sera également le Jour de la Grande Purification par la Croix Glorieuse de Jésus-Christ, votre Sauveur, votre Rédempteur. Lorsque la Croix apparaîtra au ciel, trembleront toutes les puissances ennemies jusqu’à faire trembler les assises de la Terre qui doit également se purifier. O Mon Eglise, tu Me verras la première et tu te frapperas la poitrine. Tes fautes te seront étalées, tes yeux pleureront, car ta fidélité te reviendra à ce moment où tu Me diras : "O Seigneur, pardonne Ta misérable fille" ! Et le Seigneur te relèvera toute tremblante et te dira : "Va, ton Sauveur est avec toi et te pardonne, car il t’aime. Tu reprendras ta place d’Epouse, car l’Epoux est revenu pour te parer de Sa Sainte Grâce pour les siècles des siècles. Amen" » (extrait du message donné le 25 août 2003 à Jnsr, pages 222 et 223 de l’ouvrage « Et voici…le Secret de Marie »).

« Oh, mon âme est triste : tout le paradis gémit ! L’obscurité est sur le point de descendre, épaisse, jusqu’au commencement des "trois jours". Le monde est sur le point de recevoir l’Avertissement. Jésus permettra que les âmes soient éprouvées comme l’or dans le creuset. Les familles auront en elles de nombreuses plaies ouvertes, dont beaucoup seront insupportables. Je voudrais que ce pauvre monde m’écoute ! Je vous confie à l’archange Raphaël qui aura la charge d’avertir les hommes et les peuples […]. A propos de l’Avertissement, priez afin qu’en ce jour-là tous les hommes croient et qu’ils se préparent au Signe salvifique [Le Signe du Fils de l'homme, le Sainte Croix Glorieuse dans le Ciel]. Si vous n’êtes pas préparés, le Seigneur ne fera pas usage de clémence. Ne gaspillez pas votre temps ni vos forces en choses qui ne donnent pas gloire à Dieu » (extrait du message donné 1 er août 1998 à Débora, pages 210 et 211 de l’ouvrage « Manduria »).

« De quoi sera t-il fait, cet Avertissement ? [...] Vous ne saurez ni le jour, ni l'heure; l'unique détail que vous devez retenir, puisque c'est le principal, c'est que Je viendrai, mais qu'avant, vous vivrez Mon Avertissement et qu'un Signe vous guidera. Implorez Ma grâce, repentez-vous, faites pénitence, car ce Signe de repentir sera vivant. Monde arrogant, ton impétuosité va disparaître car tu te verras alors avec le Regard de Dieu et tu te jugeras tout seul avec le Jugement de Dieu en toi car Dieu vit en toi[…]. Vous verrez vos fautes et vous vous en souviendrez pour ne plus entrer en tentation; vous vous repentirez ; vous rejetterez vos péchés contre Dieu : et tous ceux qui vous ont éloigné de Sa Sainte Face, vous leur pardonnerez au Nom du Seigneur, Père de la Miséricorde. Le Signe de votre conversion, vous le verrez sans pouvoir le toucher […]. Le Fleuve est tout proche et il a quatre branches. Alors Je vous montrerai le Signe de votre Rédemption [Le Signe du Fils de l'homme, le Sainte Croix Glorieuse dans le Ciel]. La Terre Promise est déjà annoncée car le Seigneur des Seigneurs vous montrera très bientôt le Grand Signe de Son Triomphe : c'est le Signe de votre Rédemption [Le Signe du Fils de l'homme, le Sainte Croix Glorieuse dans le Ciel]. L'embrasement d'Amour de Ma Terre, qui recevra du Ciel ce feu d'Amour qui est Vie et qui ne s'éteindra jamais plus, cette Lumière, c'est l'Aurore Nouvelle qui anéantira toutes les ténèbres. C'est ce Huitième Jour de Gloire. Voici la Croix du Seigneur, toute Glorieuse, qui se forme en rejoignant le Ciel et la Terre, la recouvrant de son Manteau d'Amour de l'Orient à l'Occident. J'ouvrirai alors toutes les vannes de Mon Amour Purificateur ; Mon Saint Coeur sera la Fontaine ouverte; vous ne refuserez pas l'Eau Purificatrice : c'est la Confirmation du Baptême de toute la Terre dans l'Amour Infini du Père, du Fils et du Saint Esprit » (extrait du message donné le 29 avril 1997 à Jnsr, pages 263 et 264 de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père ».

« […] Je vous ai dit de regarder le ciel, car un grand signe apparaîtra. Ce sera la Croix Glorieuse de mon divin Fils Jésus et tout le monde la verra. C'est le signe pour vous préparer à l'illumination des consciences; il viendra de l'Est pour réveiller toute l'humanité […]. Malheureusement, ce n'est pas tous les gens qui vont croire; les scientifiques diront toutes sortes de choses, sottises humaines ! Et beaucoup rejetteront ce signe, mais vous, vous saurez que c'est le signe pour vous préparer à vivre l'illumination des consciences » (extrait du message donné le 4 août 2012 à Sulema, page 161, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« […] Un bruit assourdissant se fera entendre, et la Croix lumineuse brillera dans le Ciel ; elle s'étendra de l'Orient à l'Occident pour annoncer la proximité de l'illumination des consciences » (extrait du message donné le 28 août 2012 à Sulema, page 182, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

 


- OUVERTURE DU CINQUIEME SCEAU DE L'APOCALYPSE (AP 6,9-11) : PURIFICATION DE LA CONSCIENCE DU MONDE PAR L'AVERTISSEMENT (L'ILLUMINATION DES CONSCIENCES) ANNONCE A GARABANDAL QUI REVELERA L'ETAT DE NOTRE AME SOUS LA FORME D'UN JUGEMENT EN PETIT VRAISEMBLABLEMENT EN LIEN AVEC LA SECONDE PENTECOTE "LE JOUR DU SEIGNEUR" ET UNE NOUVELLE PHASE DU TRIOMPHE DU COEUR IMMACULE DE MARIE AUTOUR DE L'ANNEE 2017, COMME ESPERE PAR LE SAINT-PERE BENOIT XVI LE 13 MAI 2010

Cependant, ayons bien à l'esprit que nul ne connaît ni le jour, ni l'heure de la venue du Seigneur :

- extrait de l'homélie du Saint Père Benoît XVI sur l'esplanade du sanctuaire lors de son voyage apostolique au Portugal (pour le 10 ième anniversaire de la Béatification de Jacinta et Francisco, pastoureaux de Fatima) :

« [...] Oui ! Le Seigneur, notre grande espérance, est avec nous ; dans son amour miséricordieux, il offre un avenir à son peuple : un avenir de communion avec Lui. Ayant expérimenté la miséricorde et la consolation de Dieu qui ne l’avait pas abandonné sur le pénible chemin de retour de l’exil à Babylone, le peuple de Dieu s’exclame : « Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu » (Is 61,10). Fille éminente de ce peuple, revêtue de grâce et doucement étonnée par la gestation du Fils de Dieu qui s’accomplissait en son sein, la Vierge Mère de Nazareth fait également sienne cette joie et cette espérance dans le cantique du Magnificat : « Mon esprit exulte en Dieu, mon Sauveur ». Toutefois, elle ne se regardait pas comme une privilégiée au milieu d’un peuple stérile, au contraire, elle prophétisait pour lui les douces joies d’un prodigieuse maternité du Fils de Dieu, parce que « son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent » (Lc 1,47.50).

Ce lieu béni en est la preuve. Dans sept ans, vous reviendrez ici pour célébrer le centenaire de la première visite faite par la Dame « venue du Ciel », comme une maîtresse qui introduit les petits voyants dans la connaissance profonde de l’Amour trinitaire et les conduit à goûter Dieu lui-même comme la réalité la plus belle de l’existence humaine. Une expérience de grâce qui les a fait devenir amoureux de Dieu en Jésus, au point que Jacinthe s’exclamait : « J’aime tellement dire à Jésus que je L’aime ! Quand je le Lui dit de nombreuses fois, il me semble avoir un feu dans le cœur, mais qui ne me brûle pas ». Et François disait : « Ce que j’ai aimé par-dessus tout, fut de voir Notre Seigneur dans cette lumière que Notre Mère nous a mise dans le cœur. J’aime tant Dieu ! » (Mémoires de Sœur Lucie, I, pages 42 et pages 126).

Frères, en entendant ces innocentes et profondes confidences mystiques des petits bergers, certains pourraient les regarder avec un peu d’envie parce que eux ils ont vu, ou bien avec la résignation amère de celui qui n’a pas eu la même chance mais qui insiste parce qu’il veut voir. À ces personnes, le Pape dit comme Jésus : « N’êtes-vous pas dans l’erreur, en méconnaissant les Écritures, et la puissance de Dieu ? » (Mc 12,24). Les Écritures nous invitent à croire : « Heureux ceux qui croient sans avoir vu » (Jn 20,29), mais Dieu – plus intime à moi que je le suis à moi-même (cf. Saint Augustin, Confessions, III, 6, 11) – a le pouvoir d’arriver jusqu’à nous, en particulier à travers nos sens intérieurs, de sorte que l’âme reçoive le toucher suave d’une réalité qui se trouve au-delà du sensible et qui la rende capable de rejoindre le non-sensible, ce qui est imperceptible aux sens. Pour cela, il est besoin d’une vigilance du cœur que, la plupart du temps, nous n’avons pas en raison de la forte pression de la réalité extérieure, des images et des préoccupations qui emplissent l’âme (Cf. Commentaire théologique du Message de Fatima, 2000). Oui ! Dieu peut nous rejoindre, en s’offrant à notre vision intérieure.

Qui plus est, cette Lumière dans l’âme des jeunes bergers, qui provient de l’éternité de Dieu, est la même qui s’est manifestée à la plénitude des temps et qui est venue pour tous : le Fils de Dieu fait homme. Qu’Il ait le pouvoir d’enflammer les cœurs les plus froids et les plus tristes, nous le voyons avec les disciples d’Emmaüs (Cf. Lc 24,32). C’est pourquoi notre espérance a un fondement réel, elle s’appuie sur un événement qui prend sa place dans l’histoire et en même temps la dépasse : c’est Jésus de Nazareth. L’enthousiasme suscité par sa sagesse et par sa puissance salvifique auprès des gens de l’époque était tel qu’une femme au milieu de la foule – comme nous l’avons entendu dans l’Évangile – s’exclama pour dire : « Heureuse la mère qui t’a porté dans ses entrailles, et qui t’a nourri de son lait ! ». Cependant, Jésus répond : « Heureux plutôt ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la gardent ! » (Lc 11,27.28). Mais qui a le temps d’écouter sa parole et de se laisser séduire par son amour ? Qui veille, dans la nuit du doute ou de l’incertitude, avec le cœur éveillé en prière ? Qui attend l’aube du jour nouveau, tenant allumée la flamme de la foi ? La foi en Dieu ouvre à l’homme l’horizon d’une espérance certaine qui ne déçoit pas ; elle indique un fondement solide sur lequel appuyer, sans peur, toute son existence ; elle requiert l’abandon, plein de confiance, entre les mains de l’Amour qui soutient le monde.

« Votre descendance sera célèbre parmi les nations, (…) elle sera la descendance bénie par le Seigneur » (Is 61,9) avec une espérance inébranlable et qui fructifie en un amour qui se sacrifie pour les autres et qui ne sacrifie pas les autres ; au contraire – comme nous l’avons entendu dans la deuxième lecture – qui « supporte tout, fait confiance en tout, espère tout, endure tout » (1 Co 13,7). De cela, les petits bergers sont un exemple et nous stimulent, eux qui ont fait de leur vie une offrande à Dieu et l’ont partagée avec les autres par amour de Dieu. La Vierge les a aidés à ouvrir leur cœur à l’universalité de l’amour. La Bienheureuse Jacinthe, notamment, se montrait infatigable dans le partage avec les pauvres et dans le sacrifice pour la conversion des pécheurs. Ce n’est qu’avec cet amour de fraternité et de partage, que nous réussirons à bâtir la civilisation de l’Amour et de la Paix.

Celui qui penserait que la mission prophétique de Fatima est achevée se tromperait. Revit ici ce dessein de Dieu qui interpelle l’humanité depuis ses origines : « Où est ton frère Abel ? (…) La voix du sang de ton frère crie de la terre vers moi ! » (Gn 4,9). L’homme a pu déclencher un cycle de mort et de terreur, mais il ne réussit pas l’interrompre… Dans l’Écriture Sainte, il apparaît fréquemment que Dieu est à la recherche des justes pour sauver la cité des hommes et il en est de même ici, à Fatima, quand Notre Dame demande : « Voulez-vous vous offrir à Dieu pour prendre sur vous toutes les souffrances qu’il voudra vous envoyer, en réparation des péchés par lesquels il est offensé, et en intercession pour la conversion des pécheurs ? » (Mémoires de Sœur Lucie, I, page 162).

À la famille humaine prête à sacrifier ses liens les plus saints sur l’autel de l’égoïsme mesquin de la nation, de la race, de l’idéologie, du groupe, de l’individu, notre Mère bénie est venue du Ciel pour mettre dans le cœur de ceux qui se recommandent à Elle, l’amour de Dieu qui brûle dans le sien. À cette époque, ils n’étaient que trois ; leur exemple de vie s’est diffusé et multiplié en d’innombrables groupes sur la surface de la terre, en particulier au passage des Vierges pèlerines, qui se sont consacrés à la cause de la solidarité fraternelle. Puissent ces sept années qui nous séparent du centenaire des Apparitions hâter le triomphe annoncé du Cœur Immaculée de Marie à la gloire de la Très Sainte Trinité ».

 

Commentaire : L'emploi du verbe "hâter", nous donne ici l'espérance du triomphe du Coeur immaculé de Marie (qui coïncide nécessairement avec le retour glorieux du Christ, comme le montre l'ensemble de l'étude), vraisemblablement autour des années correpondant au centenaire des apparitions de Fatima, soit l'année 2017.

Le Saint Père Benoît XVI a précisémment été intérrogé dans un entretien avec Peter Seewald au sujet de cette homélie.

Voici la question posée et sa réponse, comme retranscrit pages 216 et 217 de l'ouvrage « Lumière du monde » :

Question : « Votre homélie du 13 mai 2010 à Fatima avait des tonalités très dramatiqes. "L'homme a pu déclencher un cycle de mort et de terreur", avez-vous proclamé, "mais il ne réussit pas à l'intérrompre...". Ce jour-là, vous avez exprimé devant un demi-million de fidèles une demande qui est au fond spectaculaire : "Puissent ces sept années qui nous séparent du centenaire des Apparitions hâter le triomphe annoncé du Coeur Immaculé de Marie à la gloire de la Très Sainte Trinité".

Cela signifie-t-il que le pape, qui occupe il est vrai une fonction prophétique, juge possible qu'au cours des sept années qui viennent la Sainte Mère de Dieu apparaisse d'une manière qui équivaudra à un triomphe ? ».

Réponse : « J'ai dit que le "triomphe" se rapprocherait. Sur le fond, c'est la même chose que lorsque nous prions pour que le royaume de Dieu se rapproche. Cela ne signifiait pas - je suis peut être trop rationaliste pour cela - que j'attends désormais un grand tournant, que je pense voir l'histoire changer subitement de cours, mais que le pouvoir du mal sera réfréné ; que la force de Dieu se montre toujours à travers la force de la Mère et la maintient en vie.

L'Eglise est constamment appelée à faire ce qu'Abraham lui a demandé de faire : veiller à ce qu'il y a suffisamment de justes pour contenir le mal et la destruction. J'ai compris que les forces du bien peuvent de nouveau grandir. Dans ce sens, les triomphes de Dieu, les triomphes de Marie, sont discrets mais réels ».

Dans le même temps, nous pouvons noter une autre indication donnée à Debora de Manduria, le 12 décembre 2010, par la Vierge de l'Eucharistie, qui indique que le mal ne devrait pas nous "tyranniser" au delà des années 2020 :

« (…) Chers enfants, mes enfants, je prie et j’intercède pour que vous réussissiez à percevoir la lumière de Mon Fils dans l’obscurité de votre temps. Son amour pour chacun de vous est si grand qu’il m’a envoyée pour vous donner l’espérance que vous avez perdue. Si Babel est partout édifié, cela provient de nombreux et graves péchés qui alourdissent la sainte Justice.

Aujourd’hui je désire que vous m’écoutiez sérieusement pour que (la banalisation) du mensonge et du meurtre (sous toutes ses formes) ne vous tyrannisent pas au-delà d’une décennie.

Le Seigneur ne vous a pas abandonnés et pour cela, chers enfants, répondez avec bonté et confiance, parce qu’Il peut vous éviter un terrible châtiment qui pourrait survenir dans les mois prochains. Si seulement on avait prêté attention à la prière de mes larmes ! Ne refusez pas mon aide et priez, réparez, offrez beaucoup pour ceux qui répandent le mal en incitant (les autres) à juger.

Je viens, chers enfants, pour appeler le plus grand nombre d’âmes au salut et je crains pour ceux qui tournent en dérision mes paroles et ne veulent pas changer de vie. »

D. : J’éprouve de la douleur et je pleure en pensant à mon pays que j’aime, à ceux qui n’ont pas cru à cause des motifs qui leur ont été donnés.

« Ne vous attristez pas, chers enfants, et tenez votre cœur ouvert à Dieu, parce qu’Il vous pardonne et accepte vos sacrifices. Un signe sera bientôt donné
»


(Elle bouge les bras; le manteau est maintenu sur les épaules mais ouvert vers le bas, il se referme et se rouvre par trois fois).

« Mes enfants, pas maintenant, mais à la fin, l’Esprit Saint confirmera mon passage dans ce lieu aussi et vous vous réjouirez d’avoir accepté mon message. A bientôt. Au revoir ».

Source : http://www.giovanipromanduria.org/index.php?option=com_content&view=article&id=291&Itemid=55

 

Les anges de la justice sont préparés pour donner l’avertissement et faucher le mal qu’il y a sur terre

« Les anges de la justice sont préparés pour donner l’avertissement et faucher le mal qu’il y a sur terre » (extrait du message donné le 2 septembre 1989 à Luz Amparo, page 78, de l’ouvrage « Apparitions et messages à l’Escorial (1980-1983) »).

Le jour de l'Avertissement des personnes mourront de frayeur et il serait préférable d'être en prière devant le Saint Sacrement ou dans nos maisons les portes bien fermées

« Dis-leur, Ma fille, que le châtiment sera pire que quarante tremblements de terre consécutifs détruisant la Terre. Le châtiment sera horrible et personne n'y échappera, personne. Tous verront l'avertissement et ils comprendront ce qu'il signifie, Ma fille [en correspondance avec l’Avertissement prophétisé à Garabandal]. Soyez prêts afin de ne pas recevoir le châtiment. Il est très important d'être en état de grâce avec Dieu. Le jour de l'avertissement, il y a des personnes qui mourront de frayeur, d'une frayeur horrible, Ma fille. Cette nuit-là, tâchez d'être en prière devant le Saint Sacrement ou dans vos maisons, les portes bien fermées, Ma, fille. Ma fille, tu devras beaucoup souffrir dans ce monde méchant et corrompu. Je te donnerai beaucoup d'épreuves intérieures, mais en même temps Je t'aiderai à les supporter » (extrait du message donné 23 octobre 1981 à Luz Amparo, page 39, de l’ouvrage« Apparitions et messages à l’Escorial (1980-1983) »).

L'humanité subira l'Avertissement pour se voir telle qu'elle et chacun verra le reflet de son âme comme dans un miroir

« [...] Ce n'est pas votre terre qui devrait changer, c'est le caractère de l'homme qui est devenu le cauchemar, le tourment de toute la nature et de ses frères. Je vais l'aider à se voir tel qu'il est [en lien avec tout ce qui est décrit ci-après concernant l'Avertissement]. Ceci sera la première chose qu'il va subir pour son bien et le bien de toute la création. Oui, il se doit à "la Sainte Obéissance" de Son Créateur » (extrait du message donné le 31 juillet 2009 à Jnsr, page 148, de l’ouvrage « Mon dernier pas avec Dieu, avant une terre nouvelle - Evangile du Saint-Esprit »).

« Le message de ce jour se reliait à celui de La Salette, la Vierge des Alpes. Elle commença par dire : "Je viens lancer un appel très urgent à la Terre", détaillant presque immédiatement en quoi consistait cet appel pressant : "Je veux, mes enfants que vous partiez porter la lumière partout sur la Terre" (se référant à la claire lumière de la foi). "Voici les apôtres des derniers temps ; hâtez-vous... N'ayez pas peur. En avant ! [...] La fins des temps est arrivée, la fin des fins'. Elle martela : "Bientôt, ma fille, se produira un Avertissement. Ce sera un Avertissement pour toute l'humanité [en correspondance avec l’Avertissement prophétisé à Garabandal]" » (extrait du message donné le 4 décembre 1982 à Luz Amparo, pages 123 et 124, de l’ouvrage « Apparitions et messages à l’Escorial (1980-1983) »).

Note de l’éditeur :

« Comme pourront s'en souvenir nos lecteurs, la Vierge de La Salette chargea Mélanie Calvat, au cours du "Secret" dicté le 19 septembre 1846, de fonder l'ordre des "Apôtres des Derniers Temps". Avec l'appui du Pape Léon XIII, Mélanie commença à travailler dans ce but. Cependant les fortes pressions et les obstructions importantes de certaines autorités ecclésiastiques l'empêchèrent de mener à bien, jusqu'au jour d'aujourd'hui, le désir de la Vierge des Alpes - dont l'apparition avait pourtant été, paradoxalement, reconnue par l'Église ».

« Le monde touche à sa fin [attention à ne pas interpréter ces paroles comme si c’était la fin du monde, c’est bien la fin de ce monde qui vit sans Dieu dont la Très Sainte Vierge Marie parle], mais Je veux que les hommes changent, Je veux que vous mettiez de l'ordre dans vos vies, Mes enfants : l’avertissement vous sera donné et vous verrez le reflet de votre âme comme dans un miroir, ce que vous avez été durant toute votre existence, Ma fille, toute votre existence. C'est le mystère de Dieu que l'homme n'a jamais pu découvrir, Mes enfants ; beaucoup à ce moment-là seront horrifiés, Ma fille, et ne voudront pas croire, ni même en la Parole de Dieu. Voilà pourquoi Je vous supplie, Mes enfants, de demander la lumière à l'Esprit Saint pour que, quand ce moment arrivera, vous soyez illuminés pour pouvoir comprendre combien les desseins de Dieu sont mystérieux et cachés » (extrait du message donné le 30 juillet 1983 à Luz Amparo à l'Escorial - source : http://jesusmarie.free.fr).

Un tribunal intérieur, seul avec Dieu

« [...] Rien ne pourra être caché. Vous allez être bouleversés lorsque ce Tribunal intérieur, où vous serez seuls avec Dieu, interviendra au moment où vous n'y croirez plus. Je prépare cet instant car il sera court alors que plusieurs d'entre vous le trouveront interminable jusqu'à s'effondrer sur la terre. Mais pour bien laver le linge, il doit être foulé fortement. Ainsi partiront les impuretés accrochées à vos âmes et que vous traînez depuis plus de la moitié de votre vie et, pour certains, depuis toute la vie déjà vécue » (extrait du message donné le 30 juillet 2003 à Jnsr, page 208, de l’ouvrage « Le secret de Marie »).

La purification de la conscience du monde par l’Avertissement, où chacun verra son âme et les maux dont il est responsable

« L’Avertissement sera une purification de la conscience du Monde. Ceux qui ne connaissent pas le Christ croiront que c’est un Avertissement de Dieu. Au même moment, tous l’éprouveront. C’est un phénomène qui sera vu et senti par tout le Monde entier. Nous verrons nos âmes et les maux dont nous sommes responsables ; ce sera comme si nous étions à l’agonie. C’est l’Avertissement qui vient pour instruire toutes les âmes que J’ai créées. Elles verront alors la Vérité de Dieu par la souffrance de Ma Vérité qu’elles ont refusée toute leur vie » (extrait du message donné le 14 mai 1997 à Jnsr, page 276, de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père »).

« L’Avertissement sera vécu par toutes les âmes de votre terre, afin de rencontrer Dieu dans toute Sa Sainte Gloire et devenir des enfants du Dieu Unique et Vrai.  Même ceux qui doutent n'auront plus de doute et deviendront enfants de Jésus et de Marie, car Ma Sainte Mère sera présente avec vous comme Elle le fut pour ma Sainte Naissance, avec Moi. Elle sera là pour votre naissance en Dieu » (extrait du message donné le 11 juin 1997 à Jnsr, page 294, de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père »).

« Mon enfant, Je m’annoncerai par Ma Croix de Lumière. Tous Me verront en elle, le Jour que Mon Père S’est choisi pour la faire apparaître dans le ciel. Elle annonce Mon Retour en Gloire. Ce Jour sera également le Jour de la Grande Purification par la Croix Glorieuse de Jésus-Christ, votre Sauveur, votre Rédempteur. Lorsque la Croix apparaîtra au ciel, trembleront toutes les puissances ennemies jusqu’à faire trembler les assises de la Terre qui doit également se purifier. O Mon Eglise, tu Me verras la première et tu te frapperas la poitrine. Tes fautes te seront étalées, tes yeux pleureront, car ta fidélité te reviendra à ce moment où tu Me diras : "O Seigneur, pardonne Ta misérable fille" ! Et le Seigneur te relèvera toute tremblante et te dira : "Va, ton Sauveur est avec toi et te pardonne, car il t’aime. Tu reprendras ta place d’Epouse, car l’Epoux est revenu pour te parer de Sa Sainte Grâce pour les siècles des siècles. Amen" » (extrait du message donné le 25 août 2003 à Jnsr, pages 222 et 223, de l’ouvrage « Et voici…le Secret de Marie »).

« [...] L'homme préfère passer par le feu dévastateur que par le Feu de Mon Amour...Alors, vous avez choisi ce feu qui va commencer à vous voir abandonnés comme vous M'avez abandonné. Devant cette peur, vous allez comprendre que l'homme n'est rien sans Dieu. Croirez-vous alors que j'existe ? Oui ! Parce que vos âmes vous rappelleront qu'on peut se laisser envahir par Dieu Créateur, Rédempteur et Sanctificateur. Et, là vous ne ressentirez qu'Amour paix et tendresse. Vous serez alors devant le plus grand Prêtre Confesseur, le Prêtre par excellence, Jésus Miséricordieux qui entendra la Confession unique de votre âme et vous donnera l'absolution dans Sa purification. Et vous naîtrez purs, sans tâche, car Jésus aura effacé jusqu'au Péché Originel. Peuples de Saints, purifiés dans le creuset du Coeur de Dieu, purs comme l'or par le Sang de l"Agneau sans tache. Oui, vous deviendrez purs comme l'or recouverts du voile bleu de la Tendresse de Ma Sainte Mère, pour habiter votre Terre purifiée. Vous aurez le réveil du nouveau-né à un Nouveau Monde » (extrait du message donné le 31 mai 1997 à Jnsr, pages 286 et 287, de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père »).

« Terrifiante sera la purification de ceux qui ont agi ainsi contre l’AmourCela va être très court, cet instant de purification, mais cela paraîtra très long à ceux qui ont péché si fort » (extrait du message donné le 10 juin 2000 à Françoise, page 61, du tome 6 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

« […] Quelques instants encore et l’âme se verra elle-même : avertissement, purification donnés aux hommes par grâce pour que leur folie cesse. Regarde Ma Croix Glorieuse dans le ciel, en ces jours, et aime-Moi encore plus, toujours plus, autant que tu le peux (en ces jours de tempête) » (extrait du message donné le 16 août 2000 à Françoise, page 165, du tome 6 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

« […] Le jour de l’avertissement (ou purification) est tout proche » (extrait du message donné le 19 août 2000 à Françoise, page 169, du tome 6 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

« Bientôt, très bientôt pour  vous, ce sera le temps de la purification, de l’avertissement donné aux hommes : alors, chacun verra son âme avec Mon Regard…et beaucoup pleureront, maudiront aussi…Alors, avant ce moment décisif pour chacun (car chacun devra choisir Dieu ou le mal), Je viens vous proposer Ma Tendresse, Ma Présence, pour que vous vous tourniez vers Moi entièrement » (extrait du message donné le 14 septembre 2000 à Françoise, page 193, du tome 6 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

« […] Mes agneaux, d’ici très peu de temps viendra le moment de purification de vos âmes que vous verrez comme Je les vois. En même temps [Relevons ici que quand Dieu dit en "même temps" il s'agit de comprendre vraisemblablement un temps très bref, face à l'Eternel présent de Dieu] apparaîtra Ma Croix Glorieuse dans le ciel, Croix de votre salut » (extrait du message donné le 16 octobre 2000 à Françoise, page 214, du tome 6 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

« Par la grâce qui va descendre sur vous tous prochainement, chacun ouvrira les yeux et verra. Et alors la terre sera renouvelée. Ce moment de purification des âmes (purification car Je leur enlèverai les écailles qui recouvrent leurs yeux) correspond à l’avertissement annoncé à Garabandal par Ma Sainte Mère » (extrait du message donné le 21 juin 2001 à Françoise, page 333, du tome 6 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

« […] A présent, l’heure est là, de l’avertissement donné aux hommes et de Mon Retour […]. Quand la Croix apparaîtra dans le ciel, la souffrance sera là, dans toutes les âmes qui n’ont pas choisi l’Amour et la Vérité […]. Bientôt, fleur, ce signe sera donné au monde » (extrait du message donné le 16 décembre 2006 à Françoise, page 40, du tome 9 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

Un jugement en petit

« Avant le Miracle, m’a dit la Vierge le 1 er janvier (1965), il y aura un avertissement pour que le monde s’amende, et cet avertissement comme le châtiment est très redoutable pour les bons et pour les mauvais : pour les bons pour les rapprocher de Dieu, pour les mauvais pour les avertir que vient la fin des temps et que ce sont les derniers avertissements. Il y aurait beaucoup de choses à dire à ce sujet, je ne peux le mettre par lettre. Cela personne ne peut plus l’empêcher d’arriver. C’est sûr, quoique je ne sache ni la date ni le jour. Ce serait donc un évènement terrible qui serait ressenti dans le monde entier. Il ne provoquera pas la mort par lui-même, dit Conchita, mais il se pourrait que pour certains en meurent tellement l’émotion sera intense. La mort serait mille fois préférable. On verra que cet avertissement vient de Dieu. L’enfant ajoute "que chaque être humain verra de ce fait la laideur de ses péchés et leur participation à la passion du Christ" (extrait de la note 66’ qui présente un passage d’une lettre de Conchita, relative à l’avertissement, datée du 2 juin 1965, page 60 du « Journal de Conchita »).

« L’Esprit-Saint viendra pour inaugurer le règne glorieux du Christ et qui sera un règne de grâce, de sainteté, d’amour, de justice et de paix. Par son divin Amour, il ouvrira les portes des cœurs et éclairera toutes les consciences. Chaque homme se verra lui-même dans le feu brûlant de la divine Vérité. Ce sera un jugement en petit. Et puis, Jésus répandra son règne glorieux dans le monde » (extrait du message donné le le 22 mai 1988 à Don Stefano Gobbi, page 539 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« Du ciel descendra un feu nouveau qui purifiera toute l’humanité redevenue païenne. Ce sera comme un jugement en petit et chacun se verra lui-même dans la lumière de la Vérité de Dieu. Ainsi les pécheurs reviendront à la Grâce et à la sainteté ; les égarés, sur la route du bien ; les éloignés, à la maison du Père ; les malades à la complète guérison ; les orgueilleux, les impurs, les méchants collaborateurs de Satan seront vaincus et condamnés pour toujours. Alors mon Cœur de Maman aura son triomphe sur toute l’humanité qui reviendra à de nouvelles épousailles d’amour et de vie avec son Père-Céleste (extrait du message donné le 22 mai 1994 à Don Stefano Gobbi, page 790 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« Le Seigneur que vous recherchez arrivera soudainement sur vous. Celui après qui vous soupirez S'en vient. Aussi, Je vous le dis : ne résistez pas à Mon Saint Esprit qui viendra maintenant en pleine force pour défaire le linceul de mort qui couvre vos nations, vous interdisant de voir la Lumière. Je descendrai en pleine force avec Mon Esprit pour démasquer les trompeurs et chasser les marchands qui se sont infiltrés dans Mon Sanctuaire. Tourne tes yeux vers Moi, génération et regarde la Joie qui S'en vient très bientôt à toi. Mon Saint Esprit descendra dans Sa plénitude non seulement pour sauver les misérables, mais Je descendrai aussi pour un jugement, pour donner la vue aux aveugles et ôter la vue à ceux qui disent qu'ils voient, et ceux qui se prétendent sages et instruits, Je les confondrai au point qu'ils ne sauront plus qui ils sont ni d'où ils viennent » (extrait du message donné le 18 septembre 1990 à Vassula Ryden, page 28 du tome 4 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu ») :

« Mes Yeux ont toujours été attirés par l'homme à l'esprit humble et contrit, et Moi qui suis connu pour donner naissance, Je vais donner à Ma création une renaissance, bénie par Mon Saint Esprit, comme jamais vue auparavant dans l'histoire. Ma Flamme dans Mon Coeur sera votre purification, création, et cela sera l'exécution de Mon jugement. Cela sera fait afin de retirer votre voile et que vous Me voyiez revêtu d'une beauté et d'une sainteté glorieuses. J'exécuterai Mon acte d'amour afin que Je vous gagne à Moi-Même. Alors, à votre tour, vous vous tournerez vers Moi. Vous aussi, vous deviendrez témoins de Mon Amour. Et lorsque les gens surpris de votre changement de cœur vous demanderont la raison de votre comportement humble, vous répondrez : " j'ai appris de mon Père ; j'ai écouté mon Epoux et ainsi, je suis devenu un fils de lumière ; mon Dieu est ma Lumière, et la vie éternelle est que nous devrions Le connaître comme l'unique Vrai Dieu et Souverain de toute la création ; alors, mes amis, vous aussi vous appartiendrez à l'Epoux pour toujours et à jamais » (extrait du message donné le 25 septembre 1997 à Vassula Ryden, page 33 du supplément 11 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu »).

« Le Jour du Seigneur peut être comparé à un mini-tribunal. Une Purification par Mon Feu qui mènera ton âme dans Ma Gloire et dans une parfaite union avec Moi » (extrait du message donné le 13 septembre 2002 à Vassula Ryden, page 197 du supplément 13 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu »).

« Si vous pensez que celle [la Croix Glorieuse] que vous verrez dans une grande lumière apparaître dans le ciel, sera la même, celle de la Réconciliation mondiale dans l'apaisement [la grande Croix Glorieuse de 738 mètres demandée par Notre Seigneur Jésus à Dozulé] vous êtes dans l’erreur. Elle sera ma Croix de Jugement, celle de Ma Sainte Justice qui réveillera Mon Amour en vous. Je vous l’ai déjà dit : un véritable réveil de l’âme et du corps ne peut s’effectuer sans secousse. Elle sera lumineuse et grandiose puisque chacun la verra, d’un bout de la Terre à l’autre bout. Par la suite, personne ne pourra dire que Dieu n’existe pas. Dans Ma Sainte Lumière, chacun se verra tel qu’il est et Me verra tel que Je suis » (extrait du message donné le 23 novembre 2003 à Jnsr, page 17 du premier fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

Les différentes phases du jugement en petit lors de l’Avertissement

Phase 1

« Bientôt, très bientôt, J'ouvrirai soudainement Mon Sanctuaire dans le Ciel et là, de tes yeux dévoilés, tu percevras comme une révélation secrète : des myriades d'Anges, de Trônes, de Dominations, de Principautés, de Puissances, tous prosternés autour de l'Arche de l'Alliance. Puis, un Souffle effleurera ton visage, et les Puissances du Ciel trembleront, les éclairs de la foudre seront suivis du fracas du tonnerre. "Soudainement viendra sur toi un temps de grande détresse, sans précédent depuis le jour où les nations ont connu l'existence" (Dn 12,1) ; car Je vais permettre à ton âme de percevoir tous les événements de ton existence : Je les dévoilerai l'un après l'autre. A la grande consternation de ton âme, tu réaliseras combien tes péchés ont fait couler de sang innocent d'âmes-victimes. Alors, Je ferai voir et prendre conscience à ton âme combien tu n'as jamais suivi Ma Loi. Comme un parchemin qui se déroule, J'ouvrirai l'Arche de l'Alliance et Je te rendrai consciente de ton irrespect envers la Loi ».

Phase 2

« Si tu es encore en vie et debout sur tes pieds, les yeux de ton âme verront une Lumière éblouissante, comme les miroitements d'innombrables pierres précieuses, comme les feux de diamants cristallins, une Lumière si pure et si éclatante que, bien qu'en silence des myriades d'anges soient présents alentour, tu ne les verras pas complètement parce que cette Lumière les dissimulera comme une poussière d'or ; ton âme ne percevra que leurs silhouettes mais pas leurs visages. Alors, au milieu de cette éblouissante Lumière, ton âme verra ce que dans cette fraction de seconde elle a vu jadis, à ce moment précis de ta création...ils verront : Celui Qui le premier vous a tenus dans Ses Mains, les Yeux qui les premiers vous ont vus ; ils verront : les Mains de Celui Qui vous a formés et vous a bénis...ils verront : le Plus Tendre Père, votre Créateur, tout revêtu d'une redoutable splendeur, le Premier et le Dernier, Celui Qui est, Qui était et Qui doit venir, le Tout-Puissant, l'Alpha et l'Oméga : Le Souverain. Abasourdie en prenant conscience, tes yeux seront paralysés de crainte en voyant les Miens qui seront comme deux Flammes de Feu (Ap 19,12). Alors, ton coeur reverra ses péchés et sera saisi de remords. Dans une grande détresse et une grande agonie, tu souffriras de ton irrespect de la Loi, réalisant combien tu profanais constamment Mon Saint Nom et comme tu Me rejetais Moi ton Père...Frappée de panique, tu trembleras et tu frémiras lorsque tu te verras toi-même comme un cadavre en putréfaction, dévoré par les vers et par les vautours ».

Phase 3

« Et si tes jambes te soutiennent encore, Je te montrerai ce que ton âme, Mon Temple et Ma Demeure, nourrissait durant toutes les années de ta vie. A ton grand effroi, tu verras qu'au lieu de Mon Sacrifice Perpétuel, tu chérissais la Vipère et que tu avais érigé cette Désastreuse Abomination dont a parlé le prophète Daniel (Mt 24,15) dans le domaine le plus profond de ton âme : le Blasphème, le Blasphème, qui coupe tous les liens célestes qui t'attachent à Moi ton Dieu et crée un gouffre entre toi et Moi ton Dieu. Lorsque viendra ce Jour, les écailles de tes yeux tomberont afin que tu perçoives combien tu es nue et comme en toi, tu es un pays de sécheresse... Malheureuse créature, ta rébellion et ton déni de la Très-Sainte Trinité ont fait de toi un renégat et un persécuteur de Ma Parole. Alors, tes lamentations et tes gémissements ne seront entendus que de toi seule. Je te le dis : tu te lamenteras et tu pleureras, mais tes lamentations ne seront entendues que de tes propres oreilles. Je ne peux que juger comme il M'a été dit de juger et Mon jugement sera juste. Comme il en fut au temps de Noé, ainsi en sera-t-il lorsque J'ouvrirai les Cieux et que Je vous montrerai l'Arche de l'Alliance. "Car en ces jours avant le Déluge, les gens mangeaient, buvaient, prenaient femmes, prenaient maris, jusqu'au jour où Noé est monté dans l'arche, et ils ne soupçonnaient rien jusqu'à ce que le Déluge vienne tout balayer ; ainsi en sera-t-il également en ce Jour" (Mt 24,38-39). Et Je vous le dis, si ce temps n'avait pas été abrégé par l'intercession de votre Sainte Mère, des saints martyrs et des mares de sang répandu sur la terre, depuis Abel le Saint jusqu'au sang de tous Mes prophètes, aucun d'entre-vous n'y survivrait ! Moi votre Dieu, J'envoie ange après ange annoncer que Mon Temps de Miséricorde arrive à sa fin, et que le Temps de Mon Règne sur terre est à portée de main. Je vous envoie Mes anges témoigner de Mon Amour "à tout ce qui vit sur terre, à chaque nation, à chaque race, à chaque langue et à chaque tribu" (Ap 14,6). Je vous les envoie comme apôtres des derniers temps pour annoncer que "le Royaume du monde deviendra comme Mon Royaume d'en-Haut et que Mon Esprit régnera pour toujours et à jamais" (Ap 11,15) parmi vous. Dans ce désert, Je vous envoie Mes serviteurs les prophètes crier que vous devriez : "Me craindre et Me louer parce que le Temps est venu pour Moi de siéger en jugement !". (Ap 14,7). Mon Royaume viendra soudainement sur vous, c'est pourquoi vous devez avoir constance et foi jusqu'à la fin. Mon enfant, prie pour le pécheur qui est inconscient de son délabrement ; prie pour demander au Père de pardonner les crimes que le monde commet sans cesse ; prie pour la conversion des âmes ; prie pour la Paix » (extrait du message donné le 15 septembre 1991 à Vassula Ryden, pages 30 à 33 du supplément 1 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu »).

Au cours d’une interview publiée page 24 du n° 358 d’avril 2000 du mensuel « Stella Maris », Debora confiait en ce sens :

« Cet avertissement se réalisera en diverses phases, comme la conséquence d’une unique chose ».

Description précise du premier jugement lors de l'Avertissement

« Mes enfants, voilà que le temps de l’avertissement est sur le point de pénétrer votre nuit. Ce mot “avertissement” semble si peu réaliste, dans la tête de certains de mes enfants, que cela les empêche de réaliser qu’ils doivent être en état d’alerte afin qu’ils puissent prendre les moyens de se préparer pour ne pas souffrir.

Vous tous, réveillez votre goût à la vie, celle qui est en vous et qui crie qu’elle ne veut pas disparaître. Votre âme voudrait que vous réalisiez que vous la négligez. Allez! faites ce qu’elle vous demande. Par ses incessantes interventions, elle me supplie de ne pas vous laisser aller à votre perte.

Mais, parce que vous refusez continuellement de venir à Jésus, votre âme est en train de consentir à la souffrance que vous ressentirez le jour de la noirceur, dans
sa triple cadence, qui sera sur vous bientôt
.

Vous savez qu’un jour est un jour de vie dans votre vie. Moi, je vous dis que trois jours sera comme un jour pour vous, car votre corps sera dans la noirceur comme s’il était dans un tombeau, pareil à mon Corps qui a été enseveli : trois jours dans le sépulcre[à ne pas confondre avec les trois jours de ténèbres qui adviendront lors du châtiment]. Vous qui vivez en état de péché mortel, ces jours seront terribles pour vous. Vous ne pouvez même pas, avec une imagination débordante, faire une scène exacte de ce que vous ressentirez tant il y aura de souffrances en vous. Vous qui refusez d’écouter votre âme, votre être souhaitera disparaître tant les douleurs que vous ressentirez seront lourdes à supporter. Vous souffrirez selon les péchés que vous portez en vous ; vous seuls choisissez de demeurer dans cet état.
Ne faites pas la dure tête, c’est vous qui ne voulez pas de nos grâces d’amour ; nous, la Trinité, ne cessons de vous avertir par les apparitions de votre Mère, notre
Bien-Aimée, et par les messages que nous vous donnons depuis tant et tant d’années que vous devez vous repentir sinon, à cause de votre entêtement, vous
connaîtrez de grandes souffrances.

Petits enfants à la nuque raide, vous allez devoir fléchir, car le temps est arrivé. Vous ressentirez le poids de vos péchés que vous avez consenti à porter. Oui, tous vos manquements envers l’Amour seront votre mesure sur la balance. À vous de réaliser si vous avez commis le mal envers votre prochain, vous-mêmes et nous, l’Amour. Voici que nous, la Divine Volonté, mettons notre Vouloir devant vous : Ce qui vient, c’est le premier jugement. Il y en aura un autre, celui-là sera le dernier grand jugement où les morts ressusciteront avec leur corps qui sera réuni à leur âme, alors que, vous, vous y serez avec votre corps et votre âme. Nous, la Volonté Éternelle, nous vous l’affirmons.

Voici que nous vous parlons du premier jugement :

• Vous serez en vous et Dieu se montrera à vous et, devant votre Sauveur, vous serez en face de lui avec ce que vous êtes.
• Votre intérieur s’ouvrira tel un grand livre et vous tous verrez vos oeuvres. Les bonnes seront devant vous et vos mauvaises aussi : rien ne vous sera caché. C’est
votre jugement !
• Vous ne pourrez éviter votre propre jugement, car tout se passera en vous et vous serez devant Dieu le Fils.
• L’amour que Dieu a pour vous sera connu de vous ; nous avons cette puissance d’amour.
• Vous ressentirez en vous son amour et tout ce qu’il a fait pour vous, vous le saurez.
• L’amour de Dieu sera présent en vous jusqu’au bout.
• Notre justice sera sans équivoque.
• Quand celle-ci commencera, elle ne s’arrêtera que lorsque tout sera terminé.
• Dieu mettra en vous l’amour de la justice qui vient de lui ; vous ne pourrez pas faire autrement que de vous juger et cela ne se fera qu’avec cet amour.
• Là commencera votre jugement, il sera fait avec justice.
• La puissance de Dieu vous pénétrera afin que vos yeux puissent s’ouvrir et rien de ce que vous verrez ne vous échappera : la lumière se fera sur tout.
• C’est vous-mêmes qui verrez les moindres détails de vos actions et la plus petite de vos pensées: tout vous sera montré.
• Depuis votre naissance jusqu’au jour de votre premier jugement, tout ce que vous aurez fait, oui, tout sera mesuré et jugé; de la plus petite action à la plus grande, qu’elle soit bonne ou mauvaise, vous ne pourrez y échapper.
• Vous serez en face de vos choix, vous ne pourrez nier que c’est vous-mêmes qui avez négligé de vous préparer pour votre vie éternelle.
• Vous aurez tous été avertis avant que cela n’arrive, personne ne pourra se le cacher.

Dieu le Fils vous a donné des avertissements et cela est écrit dans son Évangile.

Allez voir les paraboles : le pain et le levain, les lampes allumées et les dix vierges, le blé et la moisson, le maître et son serviteur. Voyez et comprenez. La justice est fidèle à elle-même. Parce que vous voulez ignorer nos avertissements, vous recevrez votre propre justice, c’est vous qui le voulez ainsi. Voyez-vous, lorsque vous ne faites rien pour votre vie éternelle, c’est vous seuls qui portez ce poids ; bientôt, ce poids sera mis sur la balance, il fera contrepoids avec le poids de ce que vous auriez dû faire pour avoir la vie éternelle. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende; que celui qui a des yeux pour voir, voie.

Nul ne peut échapper à lui-même; c’est vous seuls qui êtes ce que vous êtes : telle est ma justice. Dieu n’imputera pas aux autres ce qui est d’eux pour vous l’attribuer
et de même pour vous-mêmes. Ce qui a été fait par vous, c’est vous qui l’avez voulu et réalisé ; voilà pourquoi vous serez en face de vos actions : nul ne paiera
pour les actions des autres.

Écoutez ma Volonté qui vous dit : «Vous serez comme des épis de blé qui se laissent transformer pour devenir du bon blé; mais, à cause de vos étourderies, vous ne pourrez profiter de la douceur du meunier qui brise le grain pour le séparer de son écorce afin qu’il devienne du bon blé. Oui, vous serez fouettés par vos propres actions jusqu’à ce que vous soyez présentables devant Dieu Amour, le Très-Haut.» Que vous êtes sourds et aveugles ! Si vous ne vous prenez pas en main, là, tout de suite, vous seuls l’aurez voulu.

Il est urgent, oui, urgent de réaliser toute l’ampleur de ces messages qui vous sont donnés. Nous vous le disons avec tellement de chagrin, car nous savons qui
d’entre vous rejettera ces avertissements. Oh! toi qui rejettes avec tant d’indifférence nos messages, Dieu te garde encore en lui dans sa souffrance. Mon Être souffre
encore pour toi. Que cette noirceur, qui te couvrira pour te faire entrer en toi, puisse te faire réaliser que Dieu t’aime et qu’il te veut à lui. À mon appel, puisses-tu
comprendre que l’amour est toi, toi en moi. Écoute en toi mon cri d’amour : «Viens mon tendre enfant, viens en moi. Je suis ton Dieu Amour qui t’aime et je te propose le bonheur en échange de ton oui à l’Amour. Viens, viens, je t’attends. Amen »
(extrait du message donné à la Fille du Oui, page 107 à 109 du volume 4 de l'oeuvre « Amour pour tous les miens, Jésus »).

L'Avertissement est un évènement unique dans l'histoire de l'humanité, le plus grand geste de la Miséricorde de Dieu qui donnera à tous une dernière chance. Nous souffrirons des péchés que nous n'avons pas confessé - Le jour deviendra nuit et le soleil tournera et s'éteindra pendant trois heures, la lune s'obscurcira et on assistera à de grands phénomènes sur toute la terre. Ceux qui demeureront dans la grâce de Dieu n'auront absolument rien à craindre

« Je viens vous dire à quoi ressemblera l'illumination des consciences que l'on appelle aussi l'avertissement. Elle est une intervention directe de Dieu, elle est une purification, premier signe pour tous que votre époque tire à sa fin, c'est-à-dire la fin de la vie telle qu'elle est présentement. Cet évènement est un moment unique dans l'histoire de l'humanité. Un bruit assourdissant se fera entendre, et la Croix lumineuse brillera dans le ciel ; elle s'étendra de l'orient à l'occident pour annoncer la proximité de l'illumination des consciences. Dès que vous verrez le ciel s'assombrir, mettez vous à genoux, chapelet à la main, et priez, priez, priez car tout se passera très vite. Le jour deviendra nuit ; comme à Fatima, le soleil tournera et il s'éteindra pendant trois heures ; la lune s'obscurcira et on assistera à de grands phénomènes sur toute la terre !

Le monde entier sera bouleversé, les gens croiront que la fin du monde est arrivée. La crainte sera tributaire des péchés commis par chacun, la plus grande destruction se manifestera dans les cœurs. Chacun vivra une expérience mystique par laquelle il pourra voir son état d'âme à la lumière de la justice divine, semblable à la grâce accordée à Saul de Tarse qui fut pénétré par cette lumière. Paul obéit à l'avertissement que Je lui ai donné, il s'est repenti et devint le disciple fidèle, l'apôtre des païens.

Lorsqu'elle se produira, tout s'arrêtera, mes enfants. Ce sera comme le feu, mais il ne brûlera pas votre chair ; toutefois vous le ressentirez intérieurement et extérieurement. L'Esprit Saint viendra comme une rosée céleste de grâce et de feu qui renouvèlera le monde entier, à ce moment-là, vos péchés vous seront dévoilés, le bien que vous avez négligé de faire et le mal que vous avez fait. Il mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres et Il fera paraître les intentions secrètes, car rien ne sera plus caché, non pour vous faire souffrir, mais plutôt par Amour et par Miséricorde, vous souffrirez à cause de vos péchés non confessés.

Comprenez-vous mon insistance à vous démontrer pourquoi il faut aller au sacrement du Pardon pour être prêts ? Autrement vous allez reconnaître la douleur du purgatoire ou de l'enfer ? Vous le verrez tous, que vous le vouliez ou non. Ce sera le plus grand geste de ma Miséricorde, J'accorderai à tous une dernière chance.

Et, à ce moment, chacun pourra se libérer de tous ses péchés en allant au sacrement du Pardon avec un grand repentir et le désir de ne plus offenser Dieu, en redressant sa conduite, en changeant ses habitudes ; ou bien, traîner ses péchés avec lui vers la damnation en refusant de Me rencontrer dans la personne du prêtre. Je pardonnerai tout, mais vous devrez vous repentir, J'accepterai votre retour à mon Sacré-Cœur, mais vous devez revenir à Moi de vous-même.

L'effusion du Saint-Esprit sera aussi forte, aussi puissante, après l'avertissement, qu'elle le fut au moment de la première Pentecôte. Ce qui se manifestera sera si Grand qu'il n'y a jamais rien eu de pareil depuis le commencement du monde ! Cet évènement aura pour effet d'augmenter votre foi, il vous aidera à vous rapprocher de Moi, il préparera l'humanité à recevoir les messages de l'Evangile.

Pourquoi cet évènement ? Parce que sans la connaissance de vos péchés, vous ne pourrez pas comprendre à quel point vous avez besoin de Moi et de mon pardon. Ne craignez pas, Mes enfants, ceux qui croient en Dieu et en ma très Sainte Mère, ceux qui reconnaîtront que cela vient de Dieu, seront protégés. Souvenez-vous en, ceux qui demeureront dans ma grâce n'auront rien à craindre, rien mes enfants.
Récitez le chapelet, c'est très important, récitez le chapelet de la Miséricorde, car J'y attache de grandes grâces.

Si je suis venu ce soir vous décrire à quoi ressemblera l'illumination des consciences, connue aussi comme l'avertissement, ce n'est pas pour vous effrayer et vous faire perdre la paix, non mes enfants, non. C'est pour vous permettre de vous préparer par la prière, l'adoration et les sacrements, à demeurer en état de grâce, dans ce cœur à cœur avec Moi, votre Dieu, à rester à l'abri de tout danger dans mon Sacré-Cœur et le Cœur Immaculé de ma très Saint Mère, l'Immaculée Conception.

Préparez-vous, mes enfants, parce que vos yeux vont voir des évènements qu'aucun œil n'a jamais vus auparavant. Le temps est très court. N'ayez pas peur, soyez dans l'allégresse, avant que je vienne comme Juge, Je viendrai comme Roi de Miséricorde, pour vous, mes enfants de lumière, mon petit reste fidèle que J'aime tant. Je suis proche, Je n'abandonnerai jamais les miens, vous, mes amours. Soyez vigilants, ne vous laissez pas distraire, "tenez vos lampes allumées" (Lc 12,35).

Quand la Croix apparaîtra dans le Ciel, ce sera le signe de mon retour dans la Gloire, parce que Je viendrai avec Elle pour instaurer mon Règne Glorieux dans le monde. Elle sera la porte qui ouvre le tombeau dans lequel gît l'humanité, pour la conduire dans le Royaume de la Divine volonté.

En même temps, il y aura une grande angoisse, une grande douleur de ne pas avoir accueilli à temps mes messages et ceux de ma Mère. Alors il sera trop tard pour ceux qui ne seront pas en état de grâce pour se repentir, se convertir et faire pénitence.

Peuples de la terre, adorez le Seigneur car Il vient ! Prenez courage, ne craignez pas, voici venir votre Dieu ! Lorsque vous vous y attendrez le moins, l'avertissement viendra, n'en doutez pas, et vous verrez ma Croix dans le Ciel. Ce que Je dis, Je le fais.

Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, Alléluia » (extrait du message donné le 28 août 2012 à Sulema, pages 182 à 184, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« Mon peuple, mon peuple, tes yeux vont voir le commencement de l'heure épouvantable, quand le froment en herbe n'en sera pas au troisième noeud de sa croissance (en mars). Au moment où mon peuple n'aura plus qu'à s'armer de foi et d'espérance encore en la saison dure pendant quatre heures, de midi à 4 heures en France. En des jours durs encore, le soleil aura comme un voilement de deuil. Il sera obscurci, sans lumière. Pendant ces heures, la terre sera sans lumière. Jamais personne sur la terre ne pourra croire aux noirceurs de ces ténèbres. La terre n'aura plus rien. L'oeil sera voilé sans qu'il puisse apercevoir le moindre objet. Mon peuple, ce sera le commencement des châtiments de ma justice. C'est le soleil qui annoncera ces douleurs ; le ciel qui pleurera sans pouvoir se consoler, parce que ce sera l'entrée du temps où les âmes se perdront (si elles ne se convertissent pas), l'entrée en un mot de l'épouvantable malheur. Mon peuple, cette obscurité couvrira la Bretagne l'espace de quatre heures, mais il n'y aura pas de mal ; une petite frayeur seulement. Vous n'aurez pas peur.

Beaucoup de conversion d'égarés qui se repentiront durant ces ténèbres.

L'Avertissement sera le confessionnal de Marie. Ce sera le premier signe pour convertir les impies et voir si un grand nombre reviendra à Moi, avant le grand orage qui suivra de près.

Marie vient du ciel avec un Coeur innombrable, pour ouvrir la conscience de chacun. Dieu ménage cette première ouverture (dit Jésus à Madeleine Porsat), à chaque âme par les soins de Marie. C'est un examen mystérieux, sans blessure d'amour propre, entre la Mère et les enfants.

La contrition et le désir de la pénitence nous saisiront. C'est l'heure où Satan reculera. Le talon de Marie le pressera, quand les méchants verront leurs enfants enlevés dans la gloire de Dieu et de Marie, ils se laisseront aller avec eux et par Marie ils remonteront à Dieu. Ainsi Dieu attirera dans sa gloire même des mauvais qui se convertiront. Quant aux mauvais obstinés, un grand évènement (sans doute le fameux grand miracle attendu) doit les effrayer pour leur bien. Les pharisiens seront les derniers, les grands criminels et bandits se rendront avant eux.

- Une fois de plus casse-cou aux orgueilleux !

En Bretagne, le côté de Sainte Anne d'Auray sera épargné, il ne sera pas obscurci par les ténèbres à venir jusqu'à vous (c'est à dire jusqu'à la Fraudais) et au-delà sur le lever du soleil.

La bannière de Satan entrera dans la paroisse de Blain jusqu'au bord du côté du midi. Elle sera peu de temps exposée à un deuil d'appréhension douloureuse » (extase du 5 octobre 1882 de Marie-Julie Jahenny, pages 187 et 188, de l'ouvrage « Trois milles visites de Notre-Dame de la Fraudais à Marie-Julie Jahenny »).

L'univers entier va s'arrêter

« Le jour de l'illumination des consciences approche à grands pas . Ne pensez pas que vous aurez encore le temps de régler vos comptes envers Dieu, car nul ne connaît l'heure, le jour, le mois où vous allez entrer et vivre ce grand mouvement spirituel, où toute votre vie défilera devant vos yeux, où votre conscience sera éclairée par la Lumière du monde (Jn 8,12), où tout autre mouvement va s'arrêter, où même les animaux et toute la création vont se taire. Par respect pour Dieu, le Créateur, l'univers entier va s'arrêter » (extrait du message donné le 3 avril 2011 à Sulema, page 116, du premier volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

  

 

Le triomphe de Mon Cœur Immaculé de Marie coïncidera avec le grand prodige de la seconde Pentecôte

« Le triomphe de Mon Cœur Immaculé coïncidera avec le grand prodige de la seconde Pentecôte. L’effusion de l’Esprit-Saint ne peut arriver que dans le Cénacle Spirituel du Cœur Immaculé de Marie » (extrait du message donné le 22 mai 1994 à Don Stefano Gobbi, page 790 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

La seconde Pentecôte

« La seconde Pentecôte adviendra pour reporter cette humanité redevenue païenne et qui vit sous la puissante influence du Malin, à sa pleine communion de vie avec son Seigneur, qui l’a créée, rachetée et sauvée. Des langues de miraculeuses et spirituelles purifieront les cœurs et les âmes de tous, qui se verront eux-mêmes dans la Lumière de Dieu, et seront transpercés par l’épée tranchante de sa Vérité Divine. La seconde Pentecôte adviendra pour conduire toute l’Eglise au sommet de sa plus grande splendeur […]. Surtout, l’Esprit-Saint communiquera à l’Eglise le don précieux de sa pleine unité et de sa plus grande sainteté […]. La seconde Pentecôte descendra sur toutes les nations qui […] feront partie d’une seule et grande famille, rassemblée et bénie par la présence du Seigneur parmi vous » (extrait du message donné le 26 mai 1996 à Don Stefano Gobbi, pages 889 et 890 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« Le monde actuel, à la vue des Saints du Ciel, est comme une grande bâtisse en construction ; la toiture a encore son bois et ses tuiles en attente sur le sol, les murs sont à moitié élevés, les rues et les avenues se devinent vaguement, mais on comprend qu’à la Voix du Maître tout s’édifiera à la fois parce que la multitude des ouvriers sera déjà là. Et la première élevée sera l’Église. Relevée de ses cendres, elle brillera de ce Feu que Jésus lui donnera lorsque Je descendrai, après la Pentecôte d’Amour que Je vous envoie bientôt. Mes Amis de la Croix, soyez prêts à Me recevoir. Préparez Mon Chemin comme Je prépare le vôtre. Au Ciel est déjà écrite l’Heure du Rassemblement universel. Dieu Se prépare, préparez-vous ! […].Vous comprendrez ce que J’attends de vous car Je vous ferai vivre les Merveilles de Dieu, jour après jour. J’écarte le voile du temps qui nous sépare : vous Me verrez, comme Je vous vois, après que l’Esprit de la Pentecôte aura ouvert vos esprits, les faisant vivre dans l’Esprit Saint de Dieu » (extrait du message donné le 26 mai 2006 à Jnsr, page 36 du sixième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

 Un signe du Ciel marquera les élus de Dieu qui se reconnaîtront entre eux

« Voici que votre Dieu vous parle ouvertement de ce que mes enfants ont prophétisé : "les cieux vont s'ouvrir et la justice de Dieu va descendre sur la terre. Mais avant que tout soit accompli, mes anges de la justice descendent sur la terre en ce moment pour marquer tous ceux qui disent oui à l'Amour et ils vont continuer jusqu'à la fin de la Grande Purification afin de marquer du signe de Dieu le Père tous ceux qui auront dit oui. Ce signe les identifiera comme étant les élus de Dieu. Mes anges de justice ne feront rien contre les élus, ils seront protégés contre la colère de Dieu, mais la main de Dieu le père sera sur tous ceux qui auront refusé son amour. Il est le Tout-Puissant". Personne des choisis de Dieu ne sera oublié, cela se fera par la puissance de Dieu.

Quand la Grande Purification sera terminée [c'est à dire l'illumination des consciences ou l'Avertissement], les enfants qui porteront en eux ce signe se reconnaîtront entre eux. Les impies, ceux qui seront marqués du signe de la Bête vont essayer de leur faire du mal, mais ils ne pourront les toucher avec leurs mesquineries, leur haine et leur rage violente ; à cause du signe de Dieu, les élus seront envahis d'une paix, ils n'auront plus peur de rien, ils seront en Dieu, rien ne les atteindra ; l'amour sera leur nourriture à cause du signe en eux : grand est la puissance de Dieu » (extrait du message n° 297 à la Fille du Oui, pages 245 et 246, du volume 4 « Amour pour tous les miens Jésus »).

 

- Unité de l’Eglise et des peuples :

« Vassula, Je ramènerai à Pierre Mes brebis dispersées. Moi le Seigneur, Je vous le garantis à tous ! (Le Seigneur m'a soudain donné une vision : des brebis encore séparées, un autre troupeau ; puis, plus tard, ces brebis également se sont réunies). Fleur, cela arrivera après Mon Grand Signe ! [Le Signe du Fils de l'homme, la Croix glorieuse qui apparaîtra dans le Ciel] » (extrait du message donné à Vassula Ryden le 21 novembre 1987, page 31 du tome 2 de la « Vraie vie en Dieu »).

 

- Annonce par Conchita au monde du grand miracle 8 jours avant sa réalisation :

« […] Après cet Avertissement viendrait donc le Miracle que Conchita signale à ce stade de son journal. Voici toutes les précisions que nous disposons sur cet évènement : Conchita en connaît la date exacte (ainsi que trois personnes, dont deux résident à Rome) et elle annoncera cette date huit jours à l’avance » (extrait de la page 60 du « Journal de Conchita »).

 

- Grand miracle de Garabandal (Is 66,19) :

« La Vierge a dit qu’il sera vu par ceux qui seront présents à Garabandal et dans les montagnes environnantes. Il sera produira moins de 12 mois après l’avertissement entre le 8 et le 16 du mois de mars, avril ou mai. Après le Grand Miracle il restera aux Pins un signe visible, que l’on pourra voir de jour comme de nuit et photographier, mais pas le toucher. Le Miracle doit coïncider avec le jour de la fête d’un martyr de l’Eucharistie » (extrait du mensuel Stella Maris N° 462 d’octobre 2009, page 16).

« […] Le Miracle ainsi prédit sera plus grand que celui de Fatima. Il ne sera visible qu’à Garabandal et dans les montagnes qui entourent le village. Ce sera un jeudi à 20 h 30, le "jour de la fête d’un martyr en relation avec l’Eucharistie" ». Ce Miracle coïncidera avec un évènement important et heureux pour l’Eglise (un évènement de ce genre a déjà eu lieu quelquefois dans le passé mais pas du vivant de Conchita). Le Miracle durera entre dix minutes et un quart d’heure. Il en restera dans les Pins un signe, qui en lui-même sera un phénomène miraculeux. A proprement parler, il ne sera pas nécessaire que Conchita ou l’une des trois autres enfants soit là au moment de la réalisation de ce Miracle, que Dieu fera par l’intercession de la Vierge Marie. Les malades présents seront guéris et les incroyants repartiront convertis. Le Padre Pio verra le Miracle, de même que le Pape (en quelque endroit qu’ils puissent se trouver). Conchita ne précise pas de quel Pape il s’agit. Après le Miracle, si le monde ne se convertit pas, Dieu enverra un grand châtiment » (extrait de la page 60 du « Journal de Conchita »).

« Ma fille, en ce lieu [Garabandal] j’ai manifesté avec surabondance toute maternité. C’est de ce lieu, perdu entre les montagnes, que par des petits cœurs j’ai annoncé le jour du début des douleurs, mais aussi de la joie que mon Fils apportera en imprimant son Signe, qui restera. Et aussi, sans les toucher, il apportera dans les cœurs joie et consolation […]. Le jour du miracle sera un grand évènement : beaucoup retrouveront la santé du corps et de l’âme. Ce miracle marquera un véritable renouveau pour tout » (extrait du message donné à Débora le 15 août 1996, page 170 de l’ouvrage « Manduria »).

« […] Remarquez bien, le temps entre l'avertissement et le grand miracle sera court. Le Miracle fait référence au sacerdoce et à l'Eucharistie. Débutera, après ces évènements, le temps de la Justice divine » (extrait du message donné le 30 août 2012 à Sulema, page 186, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

 

- Avènement du Grand Monarque de sang français (Mi 5,1-4a), appelé Henri V par la Très Sainte Vierge Marie, lorsque l'étranger entrera dans le royaume de la Fille aînée de l'Eglise avec toute son armée.

Il viendra de l'Est et ira vers le midi de la France, après la destruction de Paris lors de grands bouleversements qui pourront mener à la guerre civile, quelques semaines avant la grande paix en France ; l'argent n'aura alors plus aucun pouvoir et aucune valeur ; commencement de la civilisation de l’Amour par la France :

 « 1 Toi, Bethléem Ephrata, le plus petit des clans de Juda, c'est de toi [de la France : Cf. § 6.3.1] que je ferai sortir celui [le grand Monarque] qui doit gouverner Israël [l’ensemble du Peuple de Dieu]. Ses origines remontent aux temps anciens, à l’aube des siècles [Cf. § 6.3.2 sur l’ascendance Davidique des Rois de France]. 2 Après un temps de délaissement [il s’agit de la France qui connaîtra une sombre période où Dieu lui paraîtra être absent], viendra un jour où enfantera celle qui doit enfanter, et ceux de ses frères qui resteront rejoindront les enfants d'Israël [c’est la France qui devra rassembler les nations qui monteront lors de l’apparition de la Croix Glorieuse dans le Ciel]Il se dressera et il sera leur berger par la puissance du Seigneur, par la majesté du nom de son Dieu [le grand Monarque]. Ils vivront en sécurité [sous le règne du grand Monarque], car désormais sa puissance s’étendra jusqu’aux extrémités de la terre, 4 et lui-même il sera la paix ! » (Mi 5,1-4a).

« Le Roi, c'est un lys, c'est un héros, le monde ne le connait pas. Il règnera jusqu'à la fin des temps dans tout l'éclat de sa beauté et de sa gloire. Son nom n'est connu que du Ciel. Il sortira du Coeur adorable de Jésus quelques semaines avant la grande paix de la France. Elle se fera cette paix en plein trouble, en pleine révolte.

Ce n'est ni un descendant Louis-Philippe, ni un Naundorff, ni un Napoléon. Il n'est pas parmi les prétendants Bourbons.

C'est un Roi caché qui aura les belles vertus d'un Saint Louis et surtout sa belle foi »
(de l'ouvrage « Trois mille visites de Notre-Dame de la Fraudais à Marie-Julie Jahenny », extase du 28 mars 1874, page 213).

« Le Roi Henri V marchera le premier. Jésus-Christ lui montrera la route. Il viendra de l'Est et ira vers le midi [comme l'indique la prophétie de l'Abbé Souffrand et la prophétie de Flandres qui précise qu'il arrivera par Marseille]. Les amis du Roi marcheront à sa suite.

Marie semble dire que trois Rois se disputent la couronne qui, en fin de compte, restera au Roi légitime. Vingt-quatre heures avant l'éclat de cet orage si noir, Jésus donnera des signes dans le firmament » (de l'ouvrage « Trois mille visites de Notre-Dame de la Fraudais à Marie-Julie Jahenny », extase du 11 août 1874, page 168).

« Viendra un Roi qui n'a pas terni sa couronne et qui a vécu au loin dans l'exil, qui a tant attendu et reçu de Marie. Il l'avait choisie pour sa Mère, ayant fait voeu de lui appartenir. Et la France entière ressuscitera et sortira de sa captivité. Il va ressusciter l'Eglise et délivrer le Saint-Père » (de l'ouvrage « Trois mille visites de Notre-Dame de la Fraudais à Marie-Julie Jahenny », extase du 31 décembre 1874, pages 168 et 169).

« Aux horreurs de la guerre contre l'étranger succéderont des luttes sanglantes de prétendants révolutionnaires. Et cet état de désolation durera jusqu'à ce que la France aille se jeter aux pieds du Souverain Pontife [vraisemblablement le Saint Père François] pour le conjurer d'y mettre fin par sa suprême autorité.

Le Pape alors enverra un légat en France pour y prendre connaissance de l'état des esprits, et sur le rapport qui lui sera fait, il nommera pour occuper le trône de France un roi très chrétien [le grand Monarque].

Le Pape sera réduit à ne posséder que la seule ville de Rome.

Les cadavres des hommes tués aux environs de Rome seront aussi nombreux que les poissons charriés dans cette ville par un récent débordement du Tibre. Des ténèbres pestilentielles peuplées de visions effroyables envelopperont la terre pendant trois jours. Le fléau de la terre aura été mitigé par les prières, mais non celui du Ciel, qui sera épouvantable et universel.

Tous les ennemis de l'Eglise, cachés ou apparents, périront dans les ténèbres, à l'exception de quelques-uns que Dieu convertira bientôt après; l'air sera empesté par les démons qui apparaîtront sous toutes sortes de formes hideuses.

Les cierges bénits préserveront de la mort ainsi que les prières à la Sainte Vierge et aux anges. Après les ténèbres, Saint Pierre et Saint Paul descendront des cieux, prêcheront dans tout l'univers et désigneront le Pape. Une grande lumière jaillissant de leur personne ira se déposer sur le cardinal futur Pape [le Saint Pontife].

Saint Michel Archange, apparaissant alors sur la terre sous forme humaine, tiendra le démon enchaîné jusqu'à l'époque de la prédication de l'Antichrist. En ce temps-là, la religion étendra partout son empire : Unus Pastor. Les russes seront convertis ainsi que les anglais et la Chine, et le peuple sera dans la jubilation en contemplant ce triomphe éclatant de l'Eglise...» (prophétie de la Bienheureuse Anna-Maria Taïgi, page 234 du tome 1 de la série d'ouvrages « Veillez et priez car l'Heure est proche ».

« La prophétie de Flandres rapporte un certain nombre d’apparitions dont sera témoin un mystique flamand, Jules de Vuyst, entre 1933 et 1952, et au cours desquelles il recevra de nombreux messages prophétiques émanant de la Sainte Vierge, de Saint Joseph et du Christ. Ces textes sont absolument inédits. Ils seront frappés d’interdiction provisoire de publication par la Vierge elle-même [comme à La Salette], au cours de l’extase du 24 janvier 1951. Nous considérons que les temps sont venus pour que certains extraits soient portés à la connaissance du public avant que les troubles qui sont très proches se produisent. Le texte prophétique que nous avons eu entre les mains, de manière exceptionnelle, était écrit pour la majeure partie en langue flamande et seules quelques pages étaient rédigées en français (de l’ouvrage « Le retour du Lys », pages 54 à 58) :

« La Vierge lui demandera de prier pour un jeune roi qui lui sera montré d’abord, jeune et svelte, puis revêtu d’un uniforme de soldat avec des décorations rouges. Il apprendra plus tard qu’il s’agissait de l’ayant droit à la Couronne de France qui rentrerait dans son pays par Marseille [en correspondance avec la prophétie de l’Abbé Souffrand, en rappelant que Marseille est la première ville au monde consacrée au Sacré-Cœur de Jésus] lorsque le temps sera venu pour lui de monter sur le trône » (extases d’octobre 1933 à octobre 1934)

« La Vierge Marie lui apparaîtra pour la première fois le long de la route un jour de pèlerinage. Elle lui annoncera qu’elle lui fera connaître des secrets : elle lui parlera de meurtres, de personnes bannies et de branches royales vraies et fausses. En même temps, de l’autre côté de la route, il verra un enfant fuir avec une femme. La Vierge lui donnera le nom de cette femme qu’il oubliera. La Sainte Vierge ajoutera :
Cette femme a fui avec l’enfant, elle est entourée d’anges et elle est éclairée par la divine Providence. Cet enfant était un enfant de roi qui était perdu et qui a été plusieurs fois sauvé dans sa vie par cette femme. Plus tard de la descendance de cet enfant sortira un grand Roi qui viendra apporter le bonheur en France. Il vivra saintement et s’appellera lui-même le roi du Sacré-Cœur. Avant que ces évènements ne se produisent, la plus grande partie de la France sera dirigée contre lui et la plus petite partie se battra pour lui. Et il aura beaucoup de défenseurs en Flandres. L’Allemagne jettera beaucoup de pierres sur son chemin afin d’empêcher le rétablissement de la royauté en France. La Vierge, avec l’aide de la Providence divine, contrecarrera ces projets et rétablira le trône » (extase du 8 décembre 1933).

« Sur la route de la grotte mariale d’Onkerzele, accompagné de 88 pèlerins. De nouveau apparaîtra le jeune roi, celui qu’il voyait depuis deux ans dans ses extases ; il sera habillé de rouge, avec de longs pantalons rouges aux parements rouges foncés, et un chapeau rond rouge dans visière. Dans sa main il tiendra un rosaire. Dans la vision du pèlerinage précédent (30 septembre au 10 octobre), le jeune roi avait dit : « Priez pour moi ! Priez pour moi ! » (extases des 10 et 11 octobre 1935, vers 22 heures).

« Saint Joseph dira : « Ce jeune roi gagnera sur beaucoup d’autres rois, il vénérera ardemment le Sacré-Cœur de Jésus et le portera sur ses armes ». Il ajoutera : « Je laisserai descendre une fois mon lys pur dans ce pays et le libérerai ». Marie dira : « Voici le jeune roi qui va régner sur la France, priez pour lui ! Il appartient à la lignée des rois pour qui Jeanne d’Arc avait combattu » (extase du 19 mars 1936 au mont Saint-Amand, près de Gand).

« La Belgique sera protégée par l’Archange Saint Michel. La France possède une des reliques les plus précieuses du monde : une épine de la couronne d’épines de la sainte tête de Jésus. Mais comme ce pays s’adonne à la luxure, Paris sera détruit par les flammes. Durant de longues années, la France n’a pas été digne d’avoir un roi. Cependant, mon cher Fils qui l’aime beaucoup lui donnera un grand Roi et un grand Pape de sang françaisLe grand Saint Père régnera à peine quatre ans, il sera le Pasteur angélique, il occupera le trône de Saint Pierre, où il renouvellera le trône de mon cher Fils » (Extase du 15 septembre 1938 à Onkerzele).

« La Sainte Vierge donnera instruction à Jules de Vuyst de "faire connaître au peuple Belge la véritable histoire de la lignée royale des Bourbons, de montrer au peuple les portraits de tous les rois, de toutes les reines et de leurs enfants depuis Saint Louis, enfin de se battre ».
La Vierge révèlera que « des testaments existent et qu’ils n’ont pas été communiqués" » (extase du 24 janvier 1951 à Gand)

« Priez, priez, car celui dont je parle depuis des années sur les montagnes du pays français à la Salette et sur le mont Saint-Martin, situé près d’Onkerzele, est celui dont vous entendrez bientôt la voix à la radio. Après une grande bagarre, la Vérité parfaite rétablira l’ayant-droit sur le trône de France » (extase du 10 octobre 1951, 20h40, à Hamme).

« Durant vos années d’enfance, dira la Vierge, vous avez vu apparaître la guerre, plus tard vous avez vu la Seconde Guerre mondiale semant la mort et la destruction. La prochaine guerre mondiale sera pire encore. J’ai toujours dit que celui qui a été chez vous était le véritable descendant de la Couronne de France, c’était l’ayant droit du trône et à la Couronne de France, mais je n’ai jamais donné le nom du Grand Roi. Il faudra combattre en permanence et le ciel se joindra à cette lutte. La femme qu’on appelle la « Dame voilée » était la vraie fille du Roi de France et la sœur de celui qu’on a appelé Naundorff (1) » (extase du 6 janvier 1952 à Gand, à 17h).

Note :

(1) : « Rappelons que deux voyants, Martin de Gallardon et Maximin (de la Salette) confirment que Naundorff était bien le fils de Louis XVII ». 

Je suis la fille aînée du pays où vous vous trouvez maintenant, dit la Vierge, et où il y a tant de secrets. Quand mon cher fils viendra avec le vrai descendant, le Grand Prince, l’argent n’aura aucune influence (extase du 8 mai 1952 en la cathédrale Notre-Dame de Paris).

« La Vierge demandera la publication des portraits de Louis XVII et de sa descendance jusqu’à maintenant. La Russie se convertira après la troisième guerre…Vous avez vu le coq fier qui perdra ses plumes. Viendra un jour où le coq sera remplacé par le lys blanc. Avant que tout cela n’arrive, les peuples se disputeront la Couronne de France. Mon fils divin distribuera les trônes…» (extase du 22 mai 1952, à 17h25, à Saint-Amand).

« Où se cache ce futur roi ? Il ne s’est jamais caché : il vit en Moi. C’est Moi qui lui ai donné son Nom divin. Je t’ai déjà avertie que Je descendrai sur votre Terre pour établir Mon Gouvernement divin lorsque l’heure sonnera. Si cette autorité venait des hommes de la Terre, Je ne t’aurais pas parlé ainsi. Mais lorsque Dieu S’est fait Homme, il vous a été difficile de Me reconnaître comme Vrai Dieu et Vrai homme. Il en sera ainsi de celui que J’établirai roi pour un temps, sur votre Terre. Il est Saint. Il a reçu Mon Onction Royale, puisque Je l’ai consacré Moi-même pour régner. Il reprendra le Trône de David. Sa bannière portera Mon Sacré Cœur surmonté de Ma Sainte Croix. Saint Michel sera son compagnon car, avant de purifier Ma Terre, il y aura encore ce combat dans les airs. Combat contre le Mal, près de sa fin. Je vous présenterai ce Roi parfait qui vient mettre l’Ordre et Ma Paix sur la Terre entière, en commençant par le royaume de ses pères, la France. Vous n’entendrez que le chant de sa victoire. Car, comme un roi de terreur, devant lui il n’y aura plus ni bruits de guerre, ni fracas dans les airs ou sur la Terre. Et la mer sera comme un tapis pour laisser passer tous les Peuples qui viendront s’unir à celui qui a reçu de son Dieu l’ordre de bénir les Nations qui monteront à Ma Sainte Croix Glorieuse, Signe de Paix et de Réconciliation mondiale. Mon enfant, l’Esprit Saint a commencé à sanctifier tous les enfants de Marie Très Sainte dès le Jour de Son Triomphe [dans l’invisible au cours de l’année 2000] » (extrait du message donné le 28 avril 2001 à Jnsr, pages 87 et 88 de l’ouvrage « Humanité déchirée, la Vierge Immaculée vient t’enfanter dans Sa Parfaite Pureté et l’homme sera glorifié »).

« France, tu es chrétienne et ton Christ est ton Roi. Lui Seul peut choisir qui te gouvernera humblement et tu ne failliras pas à sa Loi car tu reconnaîtras le Choix de Dieu devant l’humble Serviteur de Dieu devant celui qui te gouvernera : ton peuple et ton Eglise feront l’Unité devant l’humble serviteur de Dieu. Car si un jour, Dieu s’est abaissé jusqu’à laver les pieds de Ses Apôtres, lui, le Serviteur du Peuple de Dieu, sera appelé à laver la face de la France défigurée par le péché d’orgueil. Sais-tu, Mon enfant, comment on peut effacer le péché d’orgueil de tout un Peuple ? Par un seul homme qui confessera toutes ces fautes qu’il prendra à sa charge sans les avoir commises. Comme Jésus a porté Sa Croix qui Le faisait tomber à terre tant elle était lourde, lourde, lourde de tous vos péchés, passés, présents et à venir, les péchés de l’Humanité entière, cet homme portera les tribulations de toute la Nation, Rois et Chefs, Gouverneurs et Présidents : tous ceux qui ont été au Pouvoir en France, tous ceux qui ont failli en ne reconnaissant pas Dieu comme le Premier Chef de votre Etat. Avec lui naîtra sur la Terre la Religion de l’Amour, la civilisation de l’Amour, en commençant par la France. Je le chargerai de Ma Mission Divine qui vient déjà de ses pères et la France reprendra le rang qui lui a été assigné depuis Reims. La Fille aînée de l’Eglise va enfin ouvrir ses yeux en ouvrant son cœur. Mon Pardon vibrera en elle. Et par elle, jusqu’au extrémités de la Terre, tous les pays se reconnaîtront chrétiens. Celui qui gouvernera Mon Doux pays de France, le recevra des Mes Mains Très Saintes. Ne doutez pas ! Il sera pour son Dieu comme la Pucelle d’Orléans dont l’Amour, pour son Roi de Gloire, dépassait les limites de son cœur d’enfant de la Terre. Même s’il est de descendance royale et divine, même si devant lui les puissants tomberont de leur trône, enfants qui lisez ceci n’ayez pas peur. Car cela doit arriver pour que la Paix de Dieu recouvre votre Terre dans la Joie et l’Amour du Très-Haut. Justifiant son rang, celui qui a été choisi de tous Temps pour relever votre Pays, n’aura aucune crainte et s’avancera au milieu de tous ses ennemis qui resteront comme des statues de sel devant son courage et sa force. Car celui que J’ai choisi vit en Moi, recevant en son esprit Mon Esprit Saint et en son cœur Mon Amour et Ma Vie. Dans tous ses actes est Ma Très Sainte Mère, sa Maîtresse d’Humilité ; et Saint Michel Archange est son fidèle compagnon. Jamais un homme ne fut plus saint, jamais aucun Saint, à part le Fils de l’Homme Lui-même, ne fut plus Homme que lui. Il est à l’Image du Très-Haut » (extrait du message donné le 18 août 2001 à Jnsr, pages 164 et 165 de l’ouvrage « Humanité déchirée, la Vierge Immaculée vient t’enfanter dans Sa Parfaite Pureté et l’homme sera glorifié »).

 

- Proclamation par la Sainte Eglise du 5 ième et ultime dogme de l’histoire mariale, Marie Corédemptrice, Médiatrice et Avocate :

« A votre époque sera proclamé un dogme nouveau concernant Ma Très Sainte Mère et tout se déclenchera à ce moment. Le Mal se multipliera. Les massacres dans les églises, les profanations, les incendies, seront les premiers symptômes de la souffrance des Chrétiens. Protégez Mes Saintes Hosties » (extrait du message donné le 22 juin 2007 à Jnsr, page 1 de l’ouvrage « Témoignage de Dieu à ses petites âmes »).

 

- Schisme de l’Eglise :

« Combien est grande votre responsabilité, ô Pasteurs de la Sainte Eglise de Dieu ! On continue à marcher sur le chemin de la division envers le Pape et du refus de son Magistère ; en secret se prépare même un vrai schisme, qui pourra bientôt devenir ouvert et proclamé » (extrait du message donné le 15 novembre 1990 à Don Stefano Gobbi, page 632 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« L’apostasie et le grand schisme dans l’Eglise sont sur le point de s’accomplir, et le grand châtiment que Je vous ai prédit en cet endroit est désormais à vos portes. Le feu du ciel descendra et une grande partie de l’humanité sera détruite. Ceux qui y survivront envieront les morts, parce que, partout, il y aura désolation, mort et ruine » (extrait du message donné le 15 septembre 1993 à Don Stefano Gobbi, page 756 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« Les Pays qui aiment le "Pape actuel" vont être touchés dans leur cœur et vont réagir pour le défendre. Il y aura une opposition très forte avec les Pays qui ne Le veulent pas. Trouvant une occasion de lutte pour le renvoyer de Sa Place, ils combattront ainsi l'Église catholique, apostolique et romaine. Je t'ai dit qu'une autre "entité" cherche à prendre sa place. Cette machination actuelle est prévue pour motiver une dispersion, avec une diversion, toute voulue, dans le Monde entier, créant ainsi une autre façon de porter les regards ailleurs que vers le principal but, véritablement envié et convoité par l'Ennemi, depuis qu'il existe. Dieu souffre de constater, jusqu'où peut aller la haine et les mauvaises intentions des hommes qui vont tout écraser sur leur passage, tout ce qui les gêne, pour arriver à leur fin. Cette provocation est le départ recherché de cette lutte fratricide et déterminante. Alors vous verrez, vous qui aimez l'Église, où se trouvent vraiment les Ennemis de Dieu et l'Enjeu de cette lutte. Ne changez pas votre façon de vivre. Priez le Seigneur. Dieu pourvoie à tout » (extrait du message donné le 23 avril 2010 à Jnsr, pages 84 et 85, de l’ouvrage « Mon dernier pas avec Dieu avant une terre nouvelle - Evangile de Marie »).

«  Ecoutez les conseils que vous donne votre céleste Maman, car les temps seront de plus en plus difficiles à cause de tous ces évènements catastrophiques qui vont arriver d'un moment à l'autre, la crise économique et aussi le grand schisme qui se produira dans l'Eglise d'ici peu.

Voilà le pourquoi de notre insistance à vous demander de prier pour le pape Benoît XVI, les évêques, les cardinaux, pour tous les prêtres, les religieux et les religieuses afin qu'ils demeurent greffés à la Vigne avant, pendant et après cette grande attaque que subira votre sainte mère l'Eglise. La foi sera mise à rude épreuve, un grand nombre quittera la foi baptismale en reniant son appartenance à l'Eglise catholique, apostolique et romaine (Cf. Jn 15).

Au cours des siècles, des séparations (schismes) se sont produites dans la Vigne de mon Fils, et les sarments en ont été affectés. Les causes ont été nombreuses et encore aujourd'hui, des membres se séparent. Les églises séparées se sont donné une constitution humaine et ont conservé ce qui leur convenait de la véritable Eglise, oubliant la participation au Corps mystique de l'Eglise de Rome comme de bons catholiques. Ces membres ne mènent pas une vie vraiment conforme à l'enseignement du Christ dans son Evangile ; ils ne méditent pas spécialement le passage où Jésus vous dit ce qu'est la vraie vie religieuse et ce qui n'est qu'une apparence trompeuse ; ils ne mettent pas en pratique les Commandements que Dieu le Père leur a laissés et, surtout, ils oublient les voeux qu'ils ont prononcés : d'obéissance, de chasteté et de pauvreté » (extrait du message donné le 8 juillet 2012 à Sulema, pages 131 et 132, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

 

- Un froid intense précèdera la venue de l’Antichrist :

« L’homme n’attend le changement universel que de l’homme, l’homme qui mettra la paix dans ce Monde en folie. Tous l’attendent. Bientôt il sera présent partout. C’est pour cela que le "Maître", qui est le Menteur lui-même, ne pourra plus tarder à se montrer aux yeux de tous. Admiratifs, les hommes le suivront, "il détient la solution idéale" ! Soyez prudents, car le froid intense sera l’annonce de sa venue.

Dieu ne peut intervenir qu’après son passage. Vous pourrez alors comprendre Qui est Dieu, et vous pourrez alors adorer Dieu, Votre Père, comme il se doit. Jésus vous mènera vers Sa Source intarissable et la beauté de Son Eglise vous conduira sur le sentier de Vie de votre Dieu trois fois Saint » (extrait du message donné le 29 septembre 1999 à Jnsr, page 84, de l’ouvrage « Le Règne de Dieu est parmi vous »).

 

 

- Apparition de l’Antichrist à l'âge d'environ 30 ans* et de son règne caractérisé par des signes mensongers et trompeurs :

« Hélas ! Mon Père, dit la voyante à son directeur spirituel, je me trouve obligée de vous parler de la personne de l'Antéchrist, ainsi que des maux que sa malice doit occasionner dans l'Eglise de Jésus-Christ.

Quant à sa personne, Jésus-Christ m'a fait "voir" qu'il l'avait mise au nombre des hommes rachetés de son sang et qu'il lui accorderait, dès son enfance, toutes les grâces nécessaires et mêmes des grâces prévenantes et extraordinaires dans l'ordre du salut.

Dans un âge avancé, il ne lui refusera pas les grâces fortes de conversion ; mais il en abusera comme les premières...

Quand ce méchant paraîtra sur la terre, tout orgueil, toute la malice de l'ange rebelle et de ses complices y paraîtront avec lui. Il semble qu'il sera accompagné de tout l'Enfer et suivi de tous les crimes. Je l'intruirai, dit Satan, et le prendrai sous ma conduite dès son enfance. Il n'aura pas dix ans qu'il sera plus puissant, plus savant que tous...Dès ce même âge, je lui ferai voir tous les royaumes et tous les empires de la terre ; je le rendrai maître du monde...

Il sera savant, parfait dans l'art de la guerre. Enfin j'en ferai un dieu qui sera adoré comme le messie attendu. Il n'agira dans toute sa pleine puissance qu'à l'âge de trente ans ; mais auparavant il fera valoir ses talents dans le secret...

Aveuglé par l'orgueil de Lucifer même, je vois ce téméraire s'élever dans sa présomption jusqu'au trône de l'Eternel, comme pour lui ôter sa couronne et la placer lui-même sur sa propre tête ; il porte l'aveuglement jusqu'à se croire la Divinité, jusqu'à s'éfforcer de l'anéantir, afin d'occuper son trône, et d'y recevoir l'adoration de toute créature, et d'étendre partout son empire sur les ruines de celui du Tout-puissant » (Soeur de la Nativité, pages 487 et 488 du tome 2 de la série d'ouvrages « Veillez et priez car l'Heure est proche »).

* singeant en cela le Christ Notre Dieu et Seigneur dont le ministère public commença à l'âge de trente ans.

« L'anti-Christ se trouve dans mon Église. Il est parmi eux. II ne s'est pas encore fait connaître [ne semble pas concerner dans le contexte de l'ensemble du message la personne même de l'Antichrist, mais plutôt l'esprit de l'Antichrist qui en 1982 ne s'est pas encore pleinement révélé dans la Sainte Eglise du Christ » (extrait du message donné à l’Escorial le 12 août 1982, page 315 de l’ouvrage « Premier récit authentique des apparitions de l’Escorial »).

« L’homme n’attend le changement universel que de l’homme, l’homme qui mettra la paix dans ce Monde en folie. Tous l’attendent. Bientôt il sera présent partout. C’est pour cela que le "Maître", qui est le Menteur lui-même, ne pourra plus tarder à se montrer aux yeux de tous. Admiratifs, les hommes le suivront, "il détient la solution idéale" ! Soyez prudents, car le froid intense sera l’annonce de sa venue.

Dieu ne peut intervenir qu’après son passage. Vous pourrez alors comprendre Qui est Dieu, et vous pourrez alors adorer Dieu, Votre Père, comme il se doit. Jésus vous mènera vers Sa Source intarissable et la beauté de Son Eglise vous conduira sur le sentier de Vie de votre Dieu trois fois Saint » (extrait du message donné le 29 septembre 1999 à Jnsr, page 84, de l’ouvrage « Le Règne de Dieu est parmi vous »).

Le règne de l’Antichrist durera « un peu plus de trois jours et trois nuits » en correspondance avec la prophétie de Daniel, période durant laquelle Notre Seigneur Jésus dit à Vassula Ryden qu’elle « ne sera pas capable de continuer comme elle le veux » (extrait du message donné le 31 mars 1995, page 27 du supplément 9 de la « Vraie Vie en Dieu »). Ce qui est affirmé ici pour Vassula concernera également tous les prophètes actuels. Ainsi toute prophétie cessera pendant le règne de l’Antéchrist. C’est la raison pour laquelle Notre Seigneur Jésus confiait à Vassula toujours le 31 mars 1995 : « le reste de Mes Messages te sera maintenant donné promptement, avant le jour de l’apparition de l’Antéchrist »

« Le temps où viendra l’antéchrist, et où aura lieu le jugement, a été indiqué par Paul, dans l’épître aux Thessaloniens, dans laquelle il dit : la venue de Notre-Seigneur Jésus-Christ sera révélée aux hommes par la naissance et l’apparition de l’enfant du péché et de la perdition ; car nous savons que ce dernier paraîtra après le royaume des Grecs ou même des Perses, alors qu’un monarque, élevé, en son temps, par sa puissance et sa gloire, au-dessus tous, étendra au loin les limites de l’empire romain. Devant lui toutes les nations abaissées, tous les peuples tributaires, se courberont : et Rome sera à l’apogée de la puissance. Toutefois l’Antéchrist, a dit l’apôtre Paul, ne viendra qu’au moment où il y aura une scission, c'est-à-dire où tous les peuples, naguère sous le joug de Rome, s’en seront affranchis et séparés. Et bien que maintenant l’empire romain soit, en grande partie détruit, le temps n’est pas venu  encore, et n’arrivera pas, tant qu’existeront les rois des Français qui doivent régner sur Rome. La dignité romaine ne périra pas complètement, jusqu’au temps où un roi des Français gouvernera l’empire romain tout entier. Monarque le plus grand qui aura jamais existé, après un règne plein de bonheur, il viendra jusqu’à Jérusalem, et sur le mont Olive, déposera son sceptre et son diadème : ce sera la fin et la consommation des empires romain et chrétien » (extrait des pages 30 et 31 de l’édition de 1831 du « Livre admirable » (Liber Mirabilis), selon la traduction française de l’édition originale de 1524 écrite en Latin et en Gaulois, du « Traité sur l’Antéchrist » par le « divin Aurelien Augustin, évêque d’Hippone (Saint Augustin) ».

« Ecoutez et comprenez : J'ai dit que Je viendrai rassembler les nations de toutes langues. Beaucoup d'entre-vous demandent : "quand cela doit-il arriver et quel sera le signe de Ta venue ?" Je vous avais prévenus que lorsque vous verriez la désastreuse abomination dont a parlé le prophète Daniel, installée dans le Lieu Saint, c'est-à-dire, lorsque vous verrez l'Ennemi prendre place là où il ne devrait pas être, c'est-à-dire dans Mon Sanctuaire, Mon Lieu de Résidence, lorsque vous verrez ce Rebelle prétendant être tellement plus grand que tout ce que les hommes appellent "dieu", tellement plus grand que tout ce qui est vénéré qu'il s'intronise lui-même dans Mon Sanctuaire et prétend qu'il est Dieu, sachez que c'était un signe précurseur donné avant le Signe du Fils de l'Homme qui apparaît maintenant dans le ciel pour vous sauver. Levez vos têtes et recherchez dans le ciel Ma Manne céleste » (extrait du message donné à Vassula Ryden le 23 décembre 1993, pages 47 et 48 du supplément 6 de la « Vraie vie en Dieu »).

« Orne Mon Sanctuaire. La dévastation et la ruine ont pénétré dans Mon Sanctuaire. Ravive Mon Sanctuaire. Et réconforte ceux qui sont dans le deuil ; ils sont Mon peuple ; dis-leur qu'en temps voulu, J'agirai avec rapidité, car Mon Esprit sera déversé même sur les moindres, et les plus petits d'entre vous deviendront puissants. Tu dois encourager et affermir tes frères et sœurs. Dis-leur que la Tendre Miséricorde est maintenant en train de vous visiter tous, pour vous donner la force au moment de l'épreuve qui doit venir. Tendrement, Je veillerai sur vos besoins. Multipliez vos prières puisqu'en ces jours la rébellion augmente. La rébellion vient de Satan qui a été le premier Rebelle. Béni soit celui qui croit que la promesse faite par Moi sera accomplie ! Je vous le dis le plus solennellement : l'heure de la rébellion est arrivée ; l'heure de celui-là même qui prétend être tellement plus grand que tout ce que les hommes appellent " dieu ", est là ; et il est parmi vous ; son désir est de s'introniser dans Mon Sanctuaire pour y siffler sa doctrine... profanant Mon Institution de l'Eucharistie ; lui et ses semblables désirent abolir Mon Sacrifice Perpétuel ; il désire briser Mon Alliance et Ma Loi ; puis, lorsque ce sera fait, il en flattera beaucoup en leur conférant de grands honneurs. C'est pourquoi beaucoup le reconnaîtront, lui et sa doctrine. Mais les Miens, Mes Jacobs qui Me connaissent, eux, resteront fermes à Mon côté et ils s'opposeront à lui. Même aujourd'hui, il en place d'autres pour qu'ils entreprennent de furieuses actions contre Mes saints parce qu'il a déterminé son cœur à détruire quiconque est saint. Maintenant, il est caché, mais il va se dresser au temps fixé pour faire son mal... Satan l'a lié depuis de nombreuses années maintenant...Et vous, vous ne devez pas perdre l'espoir. C'est pourquoi Je vous dis : "béni soit celui qui croit que la Promesse faite par Moi sera accomplie..." Ma Mère et Moi sommes en train de lever des disciples pour qu'ils deviennent Nos amis personnels et Nos intimes, afin qu'ils se dressent comme des lumières sur un lampadaire et brillent en ces jours de supplice. Ils seront les robustes piliers de Mon Eglise parce qu'ils seront soutenus par Mon Saint Esprit qui sera leur puissance intérieure » (extrait du message donné à Vassula Ryden le 20 septembre 1996, pages 44 à 46 du supplément 10 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu »).

« Je peux te dire que beaucoup suivront l'homme impie, devenant eux-mêmes des êtres perdus qui vont refuser Ma Sainte Grâce qui, seule, peut sauver l'homme. Ainsi , ne peut-on dire que ces hommes viennent de refuser Ma Sainte Protection ? Et qu'ils vont accepter la protection de Satan ! Ainsi les âmes se perdront parce que le Monde aura atteint le point culminant de son orgueil.

Veillez et priez, car le moment est tout proche où le Mal va chercher à triompher en employant sa dernière ruse : L'imitateur va se découvrir. Il vient faire des prodiges qui auront un sens religieux, et tout est faux » (extrait du message donné le 15 avril 1997 à Jnsr, page 253, de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père »).

 

- Persécution et exil du Saint-Père vraisemblablement en France (2 Th 2,6-7) ; vacance du siège apostolique pendant un an et demi* ; lumière venant de l’Est :

« [Les loups], ces enfants qui se sont laissés aveugler par le mal, qui ont donné leur oui à Satan pour devenir ses acolytes [...] veulent faire disparaître mon pape pour préparer l'arrivée de l'Antéchrist, celui qui veut anéantir mon Eglise et qui veut faire disparaître tous mes enfants fidèles, mes enfants de lumière, mes choisis » (extrait du message donné le 24 juin 2011 à Sulema, page 167, du premier volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« Du sud, vient la guerre ; du nord, la paix. Dieu punira la France par trois fois : la première, par la déroute, la mise à sac, la destruction des récoltes, animaux et hommes. La deuxième fois, Paris souffrira de la faim et d’épouvante ; le Panthéon sera réduit en cendres. La troisième fois, cette ville tombera entre des mains étrangères qui l’incendieront : Paris sera converti en champ de ruines. Mais le Pape ira au devant du guerrier du nord, dont l’étendard noir deviendra blanc. Lui et les siens honoreront le Pape. L’Italie sera soumise à la désolation, à la famine, la peste et la guerre. Rome sera punie par quatre fois : la première, dans ses terres et ses habitants ; la seconde, par l’extermination, jusqu’à ses murailles. La troisième, ses défenses et défenseurs seront abattus : ce sera le règne de la terreur et de la désolation. La quatrième fois, par la guerre, la peste et la faim ; elle se remplira de décombres. Le démon sèmera la discorde parmi les conseillers du Pape. [Voici les propos qu’il entendît pendant ses songes :] "Toi, dépêche-toi, si les difficultés ne se résolvent pas, tranche dans le vif. Si tu te sens angoissé, ne t’attarde pas ; au contraire, vas de l’avant, jusqu’à ce que soit coupée la tête de l’hydre de l’erreur. Ce coup fera trembler la terre et l’enfer, mais le monde retrouvera la sécurité et tous les bons se réjouiront. Conserve près de toi seulement deux conseillers et partout où tu iras [ce sera le Pape qui sortira de Rome], continue et termine l’œuvre qui t’a été confiée". Pendant ces 200 jours, le Pape sera hors de Rome ; auparavant, il y a une lutte entre la lumière et les ténèbres, des morts et des blessés. Ceux qui accompagnent le Pape diminuent beaucoup. Ensuite les anges lui disent : "tes ennemis ont disparu". Le Pape revient, de nombreux habitants ont péri, la terre est dévastée : 400 jours ont passé depuis le début. L’obscurité cesse et luit un soleil splendide. "Ordonne la réforme des mœurs dans le monde entier » (extrait des songes prophétiques de Saint Jean Bosco, pages 86 et 87 de l’ouvrage « Le temps qui vient selon les prophéties »).

 « Ma fille, l'Antéchrist s'emparera de Rome. Il y a beaucoup de partisans de l'Antéchrist et il veut s'approprier le Saint Siège. Mes enfants, priez beaucoup pour mon fils, mon Vicaire, il est très persécuté : l'Antéchrist le fera bientôt souffrir. Unissez-vous à lui par la prière et offrez vos prières pour lui : il est aimé de nos cœurs » (extrait du message donné à l’Escorial le 5 avril 1986).

« Mes ennemis s'apprêtent à envahir Mon Sanctuaire, Mon Autel et Mon Tabernacle, pour ériger leur désastreuse abomination. Il s'en vient un temps de grande détresse, sans égale depuis que les nations sont venues à l'existence. Par force et par trahison, ils envahiront Ma Maison. La rébellion est déjà à l'œuvre mais en secret et celui qui la retient doit d'abord être retiré, avant que le Rebelle profane ouvertement Mon Sanctuaire. Oh ! Combien d'entre-vous tomberont par ses flatteries ! Mais les Miens ne céderont pas. Ils offriront plutôt leur vie pour Ma cause. Je vous le dis avec des larmes dans les yeux : "par cet envahisseur, tu seras éprouvé par le Feu, Mon peuple"... Ses engins de siège se répandent déjà à travers le monde ; le lion a quitté son antre... Cette fois, écoutez et comprenez : L'envahisseur est un érudit, de ces érudits qui suivent la Bête et nient Ma Divinité, Ma Résurrection et Mes Traditions. Ce sont ceux dont l'Ecriture dit : "gonflé d'orgueil, tu as dit : je suis un dieu ; je siège sur le trône de Dieu, entouré par les mers ; quoique tu sois un homme et non un dieu, tu te considères l'égal de Dieu..." (Ez 28,2). Aujourd'hui, Ma fille, J'ai trouvé un cœur non partagé, un cœur sur lequel Je peux écrire ces secrets qui ont été scellés, puisque maintenant ils seront certainement accomplis. Aussi, permets à Ma Main de graver ces mots sur ton coeur, Ma fille : Lorsque celui qui écrase le pouvoir du Saint Peuple prendra lui-même place sur Mon Trône avec ces marchands de Ma Tradition, sa présence sera érigée comme un dieu au centre de Mon Sanctuaire. Je vous avais avertis ; Je continue à vous avertir mais beaucoup d'entre-vous écoutent sans comprendre... Aujourd'hui, vous construisez mais Je vous le dis, vous serez incapables d'achever votre œuvre... Ouvrez vos yeux, vous tous, et regardez la conspiration dans Ma Maison... Conspiration et traîtres vont de pair : l'un de ceux qui partagent Ma Table se rebelle contre Moi et contre toutes les puissances de Mon Royaume. Je vous dis cela maintenant afin que, lorsque le temps sera venu, vous compreniez pleinement Mes Paroles et que vous croyiez que depuis le début, Moi Dieu, J'étais l'Auteur de ces cris. Je vais maintenant vous dire quelque chose qui, pour vous, avait été gardé secret. Je vais vous révéler des choses nouvelles, des choses cachées et inconnues de vous. Beaucoup d'entre-vous perdront la foi et honoreront ce Marchand parce qu'il usera de flatteries et lui, allié au peuple d'un dieu étranger - les érudits de votre temps, ceux qui rejettent Ma Divinité, Ma Résurrection et Mes Traditions - ils piétineront Mon Sacrifice. Comme le cœur des hommes est faible, beaucoup l'accepteront, car il leur conférera de grands honneurs du moment que leurs coeurs le reconnaîtront. Mon Eglise devra subir toutes les souffrances et les trahisons que Moi-Même J'ai subies, mais, une fois de plus, les Ecritures doivent être accomplies lorsqu'elles disent : "Je frapperai le berger et les brebis seront dispersées" (Za 13,7). Toutefois, obéissez à ce berger, quoi qu'il arrive, restez-lui fidèles et à nul autre. Votre berger sera frappé... et les gémissements de Mon peuple perceront les cieux. Lorsque Ma cité ne sera plus qu'un champ de décombres, la terre se fendra, se rompra et sera secouée. Alors que tout cela arrivera sous vos yeux, une étincelle jaillira de l'Est. Une main loyale s'étendra de l'Est pour défendre Mon Nom, Mon Honneur et Mon Sacrifice. Alors que les blasphèmes se déverseront de la bouche de la Bête, un cœur sera offert de l'Est pour sauver ce frère qui sera la proie du Mauvais. Et alors que les traités sont violés, les prophètes rejetés et tués, de l'Est, une voix noble sera entendue : "O Irrésistible, rends-nous dignes de Ton Nom, puisses-Tu maintenant nous accorder d'être Un en Ton Nom...". Satan est sur le chemin de Mon Trône. Rassemblez vos communautés et dites-leur que Moi Jésus, Je panserai vos plaies lorsque le temps viendra […]. Et, Mes amis, pendant que vous attendez tous l'Aurore, alors que les traités sont violés, et lorsque la rébellion atteindra son comble, levez les yeux et regardez à l'Est, regardez l'Aurore, regardez la lumière qui se lèvera de l'Est. Regardez l'accomplissement de Mon Plan. Alors que l'homme assoiffé, la gorge desséchée cherche de l'eau, Moi, dans toute Ma Splendeur et Ma Souveraineté, Je descendrai sur vous comme une Rivière avec Mon nouveau Nom » (extrait du message donné à Vassula Ryden le 3 octobre 1994, pages 67 à 70 du supplément 7 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu »).

« Qui peut s'asseoir librement sur le trône de Pierre, direz vous à Dieu ? Et la Sagesse vous répond : "celui qui délibérément, le traitera d'incapable" [...]. Aujourd'hui le petit nombre des vrais adorateurs de Dieu passera encore au crible. Qu'en restera-t-il lorsque la question vous sera posée, dans les épînes du jugement des hommes qui sont devenus des bêtes, des loups féroces et qui vont déclarer : "Si nous laissons encore Pierre à la tête de l'Eglise, elle s'effondrera car il n'a plus la résistance et la force de la soutenir...

Alors vous vous souviendrez que le Jugement de Jésus de Nazareth a eu lieu et qu'il a été déclaré coupable par la masse des hommes qui L'ont acclamé comme leur Roi lorsque Jésus fit son entrée triomphale à Jérusalem le jour des Rameaux; et que la même foule a hurlé très fort pour Sa mise à mort : ce fut Sa condamnation. Ainsi se passera ce jour où l'on délibérera "en toute objectivité" que, pour le Bien de l'église, Pierre doit s'effacer : "mourir en Eglise". Cette prétendue objectivité ne reposera sur aucun argument valable » (extraits du message donné le 24 mail 2001 à Jnsr, page 113, de l’ouvrage « Humanité déchirée... »).

« Après un gouvernement qui ne durera pas longtemps,  un roi arrivera d’Espagne au cours des évènements, il sera de sang royal et de sang roturier, bien pauvre et pas très intelligent, mais assez pour gouverner son pays parce que c’est Dieu qui le guidera. Le Saint-Père, chassé du Vatican, arrivera en France par l’Espagne, au même moment que le roi » (extrait de la page 303, de l’ouvrage « La Vierge en pleurs de Bordeaux »).

* d'après Sainte Brigitte de Suède

- Ouverture d'un lieu de protection pour les prêtres qui voudront célébrer les "augustes mystères" :

« Je vois, dans le soleil, qu’un prodige éclatant est réservé pour notre France, au plus fort du déluge infernal, pendant que la terreur déchirera ce qui fait le bonheur du chrétien [La Sainte Eucharistie]. Ce prodige se fera par la puissance de la Croix. Au moment où l’enfer se déchaînera, en ce moment et au milieu de notre patrie, il s’élèvera en face des ennemis, devant l’armée de Satan, une Croix de bois très simple, portant attaché le Fils de Dieu. Je vois que la première part de cette Croix miraculeuse prendra une forme ronde avec les bras égaux. Au-dessus, un calice d’où s’échapperont quelques gouttes de sang qui la rendront vermeille. A ce moment, les justes, noyés dans l’amertume, entendront les paroles qui se chantent avant l’élévation de l’Hostie entre les mains du prêtre : Saint, Saint, Saint est le Dieu des armées. Ces paroles seront entendues d’une multitude de justes. Ce touchant spectacle aura pour but de ramener les âmes au Seigneur. La seconde part formera la Croix telle que nous la connaissons dans sa forme entière. Elle portera le Divin Crucifié tourné vers la terre.

La troisième partie miraculeuse est réservée pour le temps où le Saint Sacrifice de l’autel sera suspendu. Alors le Saint Tabernacle sera désert. Si les ministres du Seigneur, dans la détresse et les angoisses, demandent à cette troisième parcelle un lieu de protection pour célébrer les augustes mystères, une lumière sera dans l’âme des prêtres pour les conduire à un lieu de protection. Je vois que cet effet merveilleux gagnera quelques âmes au Seigneur, mais en nombre bien faible. Les âmes, dans leur plus grande partie, s’irriteront devant ce fait de grâce, qui montre que le Seigneur les poursuit. […] Je vois que la charité et la délicatesse ne sont pas complètes. L’ennemi jette son grain maudit : la jalousie. Cela déplaît grandement au Seigneur, et retarde de grandes choses. La vertu vraie s’enferme dans l’étui de l’humilité. La vertu parfaite doit toujours conserver sa douceur et toujours s’excuser ce qui paraît faute du côté de nos frères » (extrait du récit de l’extase du 26 avril 1880 de Marie-Julie Jahenny, pages 104 et 105 de l’ouvrage « Cris du Ciel sur le temps qui vient » ).

 

- Tentative d’abolition du Sacrifice perpétuel par l’Antéchrist :

« Le quatrième signe [indiquant l’imminence du retour glorieux du Christ] est l’horrible sacrilège, accompli par celui qui s’oppose au Christ, c'est-à-dire l’Antéchrist. Il entrera dans le temple Saint de Dieu et s’assoira sur son trône, en se faisant adorer lui-même comme Dieu […]. Fils de prédilection, pour comprendre en quoi consiste l’horrible sacrilège, lisez ce qui a été prédit par le prophète Daniel (Cf. Dn 12,9-12) […]. La Sainte Messe est le Sacrifice quotidien, l’oblation pure offerte au Seigneur sur tous les autels, du lever au coucher du soleil. Le Sacrifice de la Messe renouvelle celui que Jésus a accompli au Calvaire. En accueillant la doctrine protestante, on dira que la Messe n’est pas un sacrifice, mais seulement une cène sacrée, c'est-à-dire le souvenir de ce que fit Jésus lors de sa dernière cène. Et l’on supprimera ainsi la célébration de la Sainte Messe. C’est dans cette abolition du sacrifice quotidien que consiste l’horrible sacrilège accompli par l’Antéchrist, dont la durée sera d’environ trois ans et demi, c'est-à-dire mille deux cent quatre-vingt-dix jours » (extrait du message donné le 31 décembre 1992 à Don Stefano Gobbi, pages 724 et 725 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« Ecris, ma petite. Nous ne passerons rien sous silence, en cette heure d’agonie où le monde n’est déjà quasiment plus le monde, mais l’antichambre de l’enfer…Quand éclatera la colère divine et que la domination des bêtes aura rendu possible la dépravation finale, alors ce dressera ce fils de ténèbres. Son insolence, sa ruse, sa puissance pleine de vigueur, mises en œuvre, parviendront, par le pouvoir maléfique qu’il s’est donné, à détruire et anéantir les puissants et avec eux les fidèles qui croient en moi et espère en moi. Par leurre, son génie fera que le mensonge paraîtra vérité, et il obtiendra tout ce qu’il voudra. Ce fils de l’iniquité, avorton de Satan, met toute son intelligence diabolique en action. Ses paroles résonnent dans le monde, spécialement sa doctrine sur la terre. Elles constituent le bruit subtil en train de remplir tous les espaces, réalisant dans les cœurs l’avènement de cette ère de terreur et de méchanceté. Cet être est, comme un occulte instrument d’astuces et de tromperies, une puissante machine qui fait agir les hommes, en les déséquilibrant et les jettant dans l’erreur et la confusion. Il vit caché. C’est comme s’il n’était entièrement que des yeux qui épient le monde, qu’une bouche qui prononce des paroles étourdisantes qui séduisent les esprits humains, en les faisant se précipiter à leur perte. Il sera pire que tous. Il commendera l’armée la plus cruelle et la plus barbare de la terre. Il piétinera les nations. Il anéantira les nations mêmes qui ont écouté sa voix et suivi ses paroles. Son pouvoir croîtra jusqu’au midi. Il parviendra à ce pays où l’on fait paître mes troupeaux. Mon armée de paix sera en partie détruite, et le sanctuaire renversé. Il parviendra à Rome. Lui et son armée profaneront le lieu saint et le sacrifice sera aboli. En son orgueil, le cœur rempli de haine, il mènera à sa fin l’action la plus monstrueuse, en se lançant vers la place qu’occupe le pape, en essayant de s’élever. Alors, sans intervention de la main de l’homme, il sera détruit. Tout pouvoir lui sera enlevé pour toujours. Cela arrivera et ensuite, l’avènement de mon Règne qui sera une domination éternelle…tous les peuples de la terre seront régis par ma loi…Cette expiation et cette pénitence que je demande sont nécessaires pour écourter le chemin qui menace l’humanité, cette humanité qui ne veut pas déposer son ogueil, obéir aux lois divines…(En mon esprit je vois une horloge ronde blanche avec des chiffres romains en noir. Les aiguilles marquent comme les chiffres 11:50-51) Ces messages doivent êtres montrés avec la plus grande discrétion à cause de leur caractère apocalyptique. Car tous n’ont pas la préparation suffisante, celle que vous avez acquise ces années-ci...» (extrait du message donné le 11 janvier 1996 à Catalina, page 85 de l’ouvrage « La Grande Croisade de l’Amour »).

« Orne Mon Sanctuaire. La dévastation et la ruine ont pénétré dans Mon Sanctuaire. Ravive Mon Sanctuaire. Et réconforte ceux qui sont dans le deuil ; ils sont Mon peuple ; dis-leur qu'en temps voulu, J'agirai avec rapidité, car Mon Esprit sera déversé même sur les moindres, et les plus petits d'entre vous deviendront puissants. Tu dois encourager et affermir tes frères et sœurs. Dis-leur que la Tendre Miséricorde est maintenant en train de vous visiter tous, pour vous donner la force au moment de l'épreuve qui doit venir. Tendrement, Je veillerai sur vos besoins. Multipliez vos prières puisqu'en ces jours la rébellion augmente. La rébellion vient de Satan qui a été le premier Rebelle. Béni soit celui qui croit que la promesse faite par Moi sera accomplie ! Je vous le dis le plus solennellement : l'heure de la rébellion est arrivée ; l'heure de celui-là même qui prétend être tellement plus grand que tout ce que les hommes appellent "dieu", est là ; et il est parmi vous ; son désir est de s'introniser dans Mon Sanctuaire pour y siffler sa doctrine... profanant Mon Institution de l'Eucharistie ; lui et ses semblables désirent abolir Mon Sacrifice Perpétuel ; il désire briser Mon Alliance et Ma Loi ; puis, lorsque ce sera fait, il en flattera beaucoup en leur conférant de grands honneurs. C'est pourquoi beaucoup le reconnaîtront, lui et sa doctrine. Mais les Miens, Mes Jacobs qui Me connaissent, eux, resteront fermes à Mon côté et ils s'opposeront à lui. Même aujourd'hui, il en place d'autres pour qu'ils entreprennent de furieuses actions contre Mes saints parce qu'il a déterminé son cœur à détruire quiconque est saint. Maintenant, il est caché, mais il va se dresser au temps fixé pour faire son mal... Satan l'a lié depuis de nombreuses années maintenant...Et vous, vous ne devez pas perdre l'espoir. C'est pourquoi Je vous dis : "béni soit celui qui croit que la Promesse faite par Moi sera accomplie..." Ma Mère et Moi sommes en train de lever des disciples pour qu'ils deviennent Nos amis personnels et Nos intimes, afin qu'ils se dressent comme des lumières sur un lampadaire et brillent en ces jours de supplice. Ils seront les robustes piliers de Mon Eglise parce qu'ils seront soutenus par Mon Saint Esprit qui sera leur puissance intérieure » (extrait du message donné à Vassula Ryden le 20 septembre 1996, pages 44 à 46 du supplément 10 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu »).

 

- Ouverture du sixième sceau (Ap 6,12-7.17) à la fin des trois ans et demi du pouvoir de l’Antéchrist :

« […] Durant les trois jours et demi, toute prophétie céleste sera réduite au silence ; ce sera le temps du règne de l'Antéchrist. "Les hommes de tout peuple, race, langue et nation regarderont leurs cadavres durant trois jours et demi, ne permettant pas qu'ils soient ensevelis, et les gens du monde se réjouiront et célébreront l'événement en échangeant des présents parce que ces deux prophètes avaient été un fléau pour les gens du monde"   (Ap 11,9-10) ; "Un temps et deux temps et la moitié d'un temps. Et toutes ces choses arriveront lorsque celui qui écrase le pouvoir du saint peuple verra sa fin" (Dn 12,7) ; " Après les trois jours et demi, Dieu insuffla la vie en eux et ils se tinrent debout..." (Ap 11,11) ; cela concerne les deux témoins, les deux prophètes, Moïse et Elie qui, aujourd'hui, sont les Deux Cœurs, le Coeur Immaculé de Marie et le Sacré Coeur de Jésus, Lesquels prophétisent dans les ministères parallèles de Moïse et d'Elie. Moïse représente la Loi. Elie représente l'esprit de prophétie et la préparation à la venue du Seigneur, comme Jean-Baptiste qui était venu avec l'esprit d'Elie » (extrait de la note 42 relative au message donné le 31 mars 1995 à Vassula Ryden, page 27 du supplément 9 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu »).

« "Mais ce silence sera brisé par Ma Propre Main à l'ouverture du sixième sceau" : Cf. Ap 6,12-7.17. Ce sera la fin de ces trois ans et demi du pouvoir de l'Antéchrist. "Dans ma vision, lorsqu'il brisa le sixième sceau, il y eut un violent tremblement de terre et le soleil devint noir comme un sac de crin. La lune devint entièrement rouge comme du sang..." (Ap 6,12)". Après les trois jours et demi, Dieu insuffla la vie en eux et ils se tinrent debout et tous ceux qui virent cela furent terrifiés. Alors, ils entendirent du ciel une voix puissante leur dire : ‘montez ici’. Et tandis que leurs ennemis regardaient, ils montèrent au ciel dans une nuée. Immédiatement, il y eut un violent tremblement de terre et le dixième de la cité s'effondra. Sept mille personnes (c'est-à-dire un grand nombre de toutes classes) furent tuées dans le tremblement de terre et les survivants, saisis de crainte, ne pouvaient que louer le Seigneur du ciel " (Ap 11,11-13) » (extrait de la note 43 relative au message donné le 31 mars 1995 à Vassula Ryden, page 28 du supplément 9 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu »).

- Guerre en Israël (ce fait n'est pas annoncé par Dieu Lui-même) :

« Juste avant que ne se déclare cette guerre, les vrais chrétiens, les élus, seront enlevés et gardés. Les tièdes, c'est à dire ceux qui ne se sont pas encore déclarés chrétiens, vont demeurer sur terre pour voir et pour se convaincre que tout est vrai. Ils verront les bouleversements de la Terre, comme son accouchement » (extrait de la page 187 de l'ouvrage « Mon dernier pas avec Dieu - Evangile de Marie »).

 

 

- ENLEVEMENT DES ELUS (Mt 24,40-42 ; 1 Th 4,13-17 ; Ap 18,4)

Mt 24,40-42 : « […] Deux hommes seront aux champs : l'un est pris, l'autre laissé ; deux femmes en train de moudre : l'une est prise, l'autre laissée. "Veillez donc, parce que vous ne savez pas quel jour va venir votre Maître" ».

1 Th 4,13-17 : « Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez ignorants au sujet des morts; il ne faut pas que vous vous désoliez comme les autres, qui n'ont pas d'espérance. Puisque nous croyons que Jésus est mort et qu'il est ressuscité, de même, ceux qui se sont endormis en Jésus, Dieu les emmènera avec lui. Voici en effet ce que nous avons à vous dire, sur la parole du Seigneur. Nous, les vivants, nous qui serons encore là pour l'Avènement du Seigneur, nous ne devancerons pas ceux qui seront endormis. Car lui-même, le Seigneur, au signal donné par la voix de l'archange et la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts qui sont dans le Christ ressusciteront en premier lieu;  après quoi nous, les vivants, nous qui serons encore là, nous serons réunis à eux et emportés sur des nuées pour rencontrer le Seigneur dans les airs. Ainsi nous serons avec le Seigneur toujours ». 

 Ap 18,4 : « Sortez, ô mon peuple, quittez-la, de peur que, solidaires de ses fautes, vous n'ayez à pâtir de ses plaies ! ».

« […] Je t'ai dit que si vous M'aidez, le monde serait sauvé, Mes enfants. Mais Je veux sauver au moins le tiers de l'Humanité. Lorsque ce moment arrivera, Mes Enfants, parmi tous ceux qui seront dans leurs maisons, dans leurs champs, un sur trois sera choisi ; mais si sur ces trois, tous sont prêts, et mettent en pratique les commandements de la Loi de Dieu, alors ces trois-là seront sauvés, Mes enfants. L'un sera pris et l'autre laissé parce que vous observez très peu les commandements de la Loi de Dieu.

Vois, Ma fille, il y aura des morts partout et l'air pestilentiel des cadavres se fixera partout sur la Terre. Et tenez-vous en éveil, Me enfants, car il veut s'emparer de vos âmes. Il voudra les marquer du numéro 666. Ne vous laissez pas marquer par l'ennemi, Mes enfants » (extrait du message donné le 31 mai 1984 par la Vierge des Douleurs, page 333 de l'ouvrage « Escorial - Messages 1980 - 1984 »).

« […] Tout va commencer à se réaliser à compter du dernier mois de cette année bénie par Dieu [2009]. Il faudra compter ce début comme le premier paragraphe de ce dernier évangile avant l'enlèvement des élus. A vous de devenir des élus et de le mériter, vous Mes enfants chéris du Père de Toute Bonté. N'ayez pas peur, ne pleurez pas. Bénissez Dieu qui vient vous retirer de l'horreur. Non, plus personne n'inventera des abris, sur ou sous la Terre. Tout sera labouré par le Mal » (extrait du message donné le 12 novembre 2009 à Jnsr, page 237 de l'ouvrage « Mon dernier pas avec Dieu - Evangile du Saint-Esprit »).

« […] Lorsque vous croirez que la paix est là, ce sera le début de l’engagement du Maudit avec ceux qui vont lui obéir pour détruire toute la Terre. Cela doit se faire, mais Je viendrai vous prendre avec Moi. Je vous avertirai, tenez-vous prêts et relevez la tête, Dieu vient vous sauver.

Soyez vigilants, confiants, respectueux à Mon Plan que Je déroulerai bientôt devant vos yeux. Amen » (extrait du message donné le 21 août 2008 à Jnsr, page 168 de l'ouvrage « Témoignage de Dieu à Ses petites âmes - 2° partie »).

« […] Le Seigneur a parlé. Écris. Je détruirai toutes les œuvres de Mes ennemis et Je dresserai Ma Tente parmi vous. Je bâtirai ce Monde où la jeune pousse grandit librement, où l’animal ne succombe pas à la main criminelle et où l’enfant, de tout jeune Me suivra. Je ne veux plus que personne succombe au Mal.

Après ce Temps, la Paix reviendra. Vous ne connaîtrez plus le malheur. Mais avant, Dieu ne veut pas que l’homme voie ce que l’Éternel fera de Sa Terre.

Comme à Lazare, Je lui redonnerai Vie : "Terre ! Sors de ton tombeau où t’ont jetée les hommes ; toi la Mère qui les as nourris"

Alors Mon Cœur Sacré et Saint ne regardera plus en arrière mais Se penchera sur ce présent qui renaît de ses cendres : le Feu a purifié toute la Terre. Heureux ceux qui viendront l’habiter. Je ferai descendre des nues tous ceux que J’ai préservés pour ce Nouveau Temps et la Terre sera repeuplée de tous ses habitants qui, comme elle, seront transformés. Heureux ceux qui M’ont obéi et suivi car la Joie est à présent à leur porte et dans leur demeure gardée par Mon Ange [...].

Le Seigneur a parlé. Écoutez-Le ! Enfants de tous les pays, Je vous rassemble aujourd’hui car vous êtes Miens et solennellement J’ai fait la Promesse : vous tiendrez ces Temps de malheur qui arrivent, sans pleurs ni peurs car l’Éternel vous en a fait le Serment. Je vous protègerai, Je vous conduirai et vous préserverai de tout Mal jusqu’à ce que le Mal disparaisse de partout. Parole du Seigneur.

Mes Messagers seront vos accompagnateurs, jour et nuit, pour traverser la Plaine du Malheur dont vous alliez faire votre propre tombe. Comme à Lazare, Dieu vous a crié : « Sors de là, car Je te veux en Vie », et vous m’avez obéi. Heureux celui qui garde en lui la Parole du Seigneur !

Mon enfant, la Vertu est Une comme Dieu est Un et Ma Parole vous est donnée solennellement. Gardez-la toujours. Je reviendrai lorsque l’Heure sonnera pour vous emmener, vous préserver, vous garder sur Mon Divin Sacré Cœur. Sortis de là, Je conduirai chacun là où je le lui désignerai. Ce sera la Temps de la Paix et de l’Amour» (extraits du message donné le 6 juillet 2008 à Jnsr, pages 142 à 144 de l'ouvrage « Témoignage de Dieu à Ses petites âmes - 2° partie »).

« […] Vous Me forcer à vous enlever de votre Terre car elle est entrée dans une phase de destruction. Mais Je suis votre Père et Je vous protègerai » (extrait du message donné le 7 juillet 2008 à Jnsr, page 146 de l'ouvrage « Témoignage de Dieu à Ses petites âmes - 2° partie »).

« […] L’Aube se lèvera bientôt sous un Jour Nouveau et Je vous attends tous. Aussi ne faut-il plus dormir sur des choses de ce Monde, car le réveil ne sera que plus rapide et vite, la marche commencera. Préparez-vous pour ce Jour où tout va commencer. Comme Je te l’ai dit, Je viendrai vous chercher avec Mon Ange qui M’attend avec plus de soin que vous, impatient et radieux de savoir que Dieu prépare une Beauté de Ses mains et un Chemin de Gloire pour Ses pieds qui effleureront ce Chemin du Bonheur, car Dieu aime tant Ses enfants que de savoir que vous marchez avec Lui, Son cœur éclate de joie !

 Ce bel Ange est plein de respect pour ce que J’attends de lui. Il ne dit rien. Il sait que ce sera la Gloire de tous les Anges qui voleront autour de Dieu et des enfants de Dieu.

Tu veux savoir où nous irons ? Mon enfant chérie, Je peux te dire que tu n’as jamais vu ce lieu saint où Dieu veut vous rassembler. Écoute, ne parle pas. Ce lieu est situé chez les Anges, où sont les Anges ? Avec Dieu et les Saints du Ciel. Où est Dieu avec les Saints du Ciel ? Il ne faut pas t’émouvoir : tu vas aller avec tous Mes enfants réunis chez le Père qui vous a préparé cette demeure merveilleuse de la réunion de tous les Élus qui vont venir.

Cette demeure est une aire de repos et d’attente, car vous ne devez pas voir ce que Dieu est en train de faire avec Sa Terre. Ô Miracle de Gloire Éternelle, la Terre et le Ciel se ressemblent !

Je t’ai dit tout cela pour calmer ton angoisse. Il n’y a pas de mort, c’est la Gloire de Dieu qui vient à vous. Mon enfant chérie, ne pleure plus. Ce Paradis est déjà dans la Pensée Sacrée du Père qui vous aime (extrait du message donné le 10 août 2007 à Jnsr, page 123 de l'ouvrage « Témoignage de Dieu à Ses petites âmes »).

« […] Je vais enlever mes enfants fidèles, mon tout petit reste, pendant tout le temps que durera l'abomination, Je vais vous transporter en lieu sûr, et là, vous attendrez le retour vers la Nouvelle Terre. Vos pieds ne refouleront la terre que lorsqu'elle sera purifiée de tout mal. Ce sera au moment opportun, ce sera pendant le grand chaos sur terre. Je dois venir tout changer afin que le monde devienne un monde de Paix, d'Amour et, là où vous serez, vous vivrez dans la joie, la paix et l'harmonie. Votre coeur et votre esprit seront changés, nul ne sera oublié. Je vous appellerai lorsque vous verrez un ciel obscur...Cette noirceur, sera le deuil du Ciel et celui des âmes appelées qui vont M'écouter et me suivre pour accomplir ma Parole : "Alors, deux hommes seront au champ, l'un est pris, l'autre laissé ; deux femmes en train de moudre, l'une est prise, l'autre laissée; deux personnes seront dans un même lit, l'une sera emmenée et l'autre, laissée. Veillez donc, parce que vous ne savez pas quel jour va venir votre Maître. Il ne faut pas qu'Il vous trouve endormis (Mt 24,40-42). Ceux qui resteront, assisteront au commencement de la fin. Le moment venu, ne regardez pas en arrière, car Dieu en a décidé ainsi, et ceux qui resteront ne seront pas abandonnés, mais ils devront continuer la purification de leur âme et de leur corps » (extrait du message donné le 31 août 2012 à Sulema, pages 186 et 187, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« Ecouter la voix qui tonne : "Viendra de la volonté de Dieu une matière étrangère à la terre. A cause de sa prestance de grosses poussières frapperont la terre. Au moment où ces grosses poussières toucheront l'atmosphère, elles se changeront en boules de feu. De très grosses masses de feu ainsi que des plus petites tomberont dans les mers et sur la terre. Lorsqu'elle frapperont la terre, un souffre s'épendra sur la terre et montera dans les airs. Tous les astres se momifieront ; soleil et lune perdront de leur brillance ; mers et tout leut contenu seront assainis par le feu de la purification ; air et tout ce qui l'habite (hommes, femmes et enfants, bêtes qui marchent et rampent, oiseaux, insectes) seront répartis en deux ; ceux de l'amour seront élevés de terre et ceux de la haine seront avalés par la terre, ils connaîtront la colère de Dieu.

De grands vents viendront, ils soulèveront tout ce qui n'a pas de racine ; tous les arbres qui ne portent pas de fruits seront déracinés et soulevés, toutes les récoltes qui ne portent pas de bons éléments seront soulevées : tout sera brûlé par le feu purificateur, car rien d'impur ne demeurera. Toutes les oeuvres faites par les hommes orgueilleux de leurs oeuvres s'écrouleront sous les secouses des tremblements de terre. Tout ce qui a fait l'orgueil des hommes, des femmes et des enfants gâtés sera pulvérisé par un vent venant des entrailles de la terre et tout ce qui restera sera cristalisé par les vomissements des volcans et la terre les enfouira. Tous ceux qui auront consenti à ce que leur âme périsse disparaîtront de la surface de la terre, soit par le feu, soit par les eaux qui se gonfleront, soit par l'air qui sera empoisonné , soit par un virus qui sera une plaie purulente et la mort viendra les chercher, et tout sera purifié par un vent qui soufflera un feu sur toute la terre pour laisser la place à des jours de fertilisation.

La terre s'abreuvera de ses eaux pures et elle revivra. Des jeunes poussent apparaîtront, l'air se réchauffera et, au matin une rosée desendra sur ces nouvelles pousses. Le soleil brillera de tous ses rayons et la lune veillera sur la terre. Les hommes, les femmes et les enfants reprendront leur place, là où Dieu les avait pris pour les protéger. Tous les animaux qui marchent et qui rampent, tous les insectes et tous les oiseaux que Dieu aura choisi de garder seront sur la terre et dans les airs et la terre sera leur redonner leurs oeuvres. Tous seront amour pour elle car elle les nourrira » (extrait du message donné à la Fille du Oui, pages 242 et 243 du volume 4 de l'oeuvre « Amour pour tous les miens, Jésus »).

- extrait de l'ouvrage de Jnsr "« Mon dernier pas avec Dieu - L'évangile de Marie », pages 181 à 187 :

"Parlons d'un autre mystère.

Les chrétiens ont parfois des discussions théologiques à propos de la suite des événements. L'Enlèvement aura-t- il lieu au moment de la seconde Venue de Jésus-Christ ou avant, ou même avant la Tribulation ?

Il n'est que juste envers les chrétiens sincères qui diffèrent d'opinion sur ce point du temps, que nous développions les raisons pour lesquelles nous croyons que la Bible fait une distinction entre l'Enlèvement et le Second Retour du Christ, et pourquoi ces événements n'auront pas lieu en même temps.

Tout d'abord, il y a une distinction à faire entre le Plan de Dieu concernant la Nation d'Israël, et Son Plan concernant l'Église, plan qu'il traite en priorité actuellement.

L'Église se compose de Gentils (non Juifs) et de Juifs. Nous vivons maintenant dans le Temps de l'Église, et c'est Elle qui est responsable de l'Évangélisation du Monde. L'Église est le Corps de ceux qui croient en Jésus-Christ.

Dans l'Ancien Testament, l'Évangélisation était la tâche des Juifs. Il est évident qu'ils ont rarement accompli cette obligation, (à part les apôtres et les martyrs), ce qui est une de leurs grandes fautes.

Mais l'Écriture fait une distinction profonde entre ce que Dieu fait à l'égard de l'Église, et ce Temps de Tribulation qui semble être une reprise de l'action de Dieu à l'égard d'Israël.

Pendant la Tribulation, le projecteur éclaire les Juifs. Dans le livre de l'Apocalypse, en effet, ce sont de nouveau responsables de l'Évangélisation du Monde (Ap 7,1-4) - Une autre raison pour laquelle nous soutenons que l'Enlèvement et le Retour du Christ sont deux événements séparés, et que le Retour de Jésus doit être visible pour la Terre entière (Ap 1-7) - Mais, dans l'enlèvement, les chrétiens seuls Le voient. C'est un Mystère, c'est un secret.
Lorsque les croyants vivants seront enlevés, le monde n'y comprendra rien. Ce sera avant la guerre. De plus, il est dit que lorsque le Christ reviendra, ce sera au plus fort d'une guerre mondiale. Tout le monde saura que c'est la grande guerre prédite par les Prophètes. Cela ne fera aucun doute. Mais quand le Christ Jésus viendra chercher les croyants pour l'enlèvement, ce ne sera pas nécessairement au moment d'une guerre.

Encore une preuve: Lorsque le Christ reviendra sur Terre pour la seconde fois, Matthieu dans son évangile, au chapitre 25, nous dit qu'il séparera les croyants des incroyants. Or, si l'enlèvement devait avoir lieu au même moment que la seconde venue, comment les croyants et les incroyants pourraient-ils être séparés sur terre ?

À l'enlèvement, tous les croyants vivants seront enlevés, pour se rencontrer dans un lieu inconnu de la Terre, et en attente du retour glorieux du Christ Jésus. Soyez sur vos gardes. Quand l'enlèvement se produira-t-il ? Nous ne le savons pas. Personne ne le sait, sauf Dieu.

Toutefois nous croyons, d'après tous les signes, que nous sommes entrés dans l'époque du Retour du Christ. "Mais vous frères, vous n'êtes pas dans les ténèbres, pour que ce Jour vous surprenne comme un voleur" (I Th 5,4).

En d'autres termes, vous ne devrez pas être surpris lorsque le Christ viendra vous prendre. Malheureusement, ceci ne s'applique pas à tous les croyants. Il se peut que nous devions aller vers certains d'entre eux, pour leur dire"Je te l'avais bien dit pourtant". Nous prions pour que tous les chrétiens puissent étudier et comprendre la prophétie divine. "Nous ne sommes pas de la nuit, ni des ténèbres" (I Th 5,5). "Ne dormons donc pas comme les autres, mais veillons et soyons sobres" (I Th 5,6).
La notion de sommeil implique l'ignorance de ce qui se passe. On continue à raisonner gaiement, sans du tout faire attention aux choses qui indiquent que le monde ne peut continuer beaucoup plus longtemps comme il le fait. On dira "quelque chose arrivera, mais la science fera sortir quelque chose du chapeau !" Ainsi, on met sa confiance dans la science.

Mais Dieu nous parle par ses prophètes, soyons vigilants. Rien d'autre ne doit s'accomplir avant que Jésus- Christ ne vous enlève, pour vous prendre avec Lui et vous garder en attente de Son Retour Glorieux.

La troisième guerre mondiale arrive. C'est l'effondrement final des efforts de l'homme, en vue de diriger le Monde, sans Dieu. Selon la Bible, la crise du Moyen-Orient poursuivra son escalade, jusqu'à ce qu'elle menace la Paix du Monde entier. Seul Dieu est le Maître de toutes les situations. Prions le Seigneur de tout notre cœur.

Les Morts, ceux du Christ :

Qu'est-ce donc qui dort ? Votre corps, ce corps qui se décompose. Le Christ le ressuscitera en un corps qui ne verra plus jamais la corruption
"Mais notre Cité à nous est dans les deux d'où nous attendons aussi, comme Sauveur, le Seigneur Jésus- Christ, qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu'il a de s'assujettir toutes choses" (Ph 3,20-27).

Les Vivants de l'Enlèvement

Et le mystère ? Le mystère concerne les croyants qui seront vivants lorsque le Christ viendra les chercher.
"En un instant, en un clin d'œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés" (1 Co 15,52) en immortels.

Il y a des mots fascinants et fondamentaux pour la compréhension d'un texte. Le mot traduit par "instant" est le mot grec "atomos", dont est dérivé notre mot "atome" en grec "atomos" qui signifie ce qui est indivisible. Par conséquent, cela se passera très vite, en un instant si court qu'il ne peut être divisé. À cet instant, ceux qui seront vivants seront amenés en présence du Seigneur. Ceci aura lieu à la dernière trompette.
Avec Moïse en marche vers Canaan - Terre Promise à la sortie d'Égypte, le matin, il y a avait 7 sonneries de trompettes. La 7 ieme la dernière, sonnait le départ pour lever le camp. L'idée de ce passage est que, lorsque Dieu fera sonner la dernière trompette, Il fera partir tous les Chrétiens et, à cet instant, nous serons TOUS CHANGÉS. Cela sera après l'Enlèvement.

Un changement dans l'essence d'un être, mais non complètement dans son apparence. Ceci confirme la vérité dont il est question dans d'autres passages, à savoir que dans l'éternité, nous reconnaîtrons les gens que nous avons connus sur terre.
C'est à la dernière trompette que, ceux qui seront enlevés, seront changés en corps de gloire. Ce sera la première résurrection.
Beni soit Dieu dans Sa Sainte Trinité, dans Sa Sainte Mère, dans Ses Anges et dans Ses Saints. Amen.

[En Ap 20 et Mt 25] on parle du moment où Jésus reviendra sur terre pour séparer les croyants des incroyants.

Pour nous, les croyants, notre espérance est différente de celle d'Israël. Ceci deviendra clair si nous faisons la distinction entre la seconde venue du Christ et l'enlèvement.
La Bible nous dit que nous pouvons entrer dans le Royaume de Dieu avant que le corps que nous avons maintenant ne soit transformé. Et puis, il y a ce verset exaltant: "Voici ! Je vous dis un mystère; nous ne mourrons pas tous, mais nous serons tous changés (1 Co 15,51-52) Lorsque ce corps corruptible revêtira l'incorruptibilité, le corps mortel aura vêtu l'immortalité...."

Le mot "mystère" dans le grec original signifie quelque chose qui n'a pas été révélé auparavant, mais qui est révélé maintenant à ceux qui en sont avertis. Ce mot étant le mot clé des confréries grecques. Ainsi, tout croyant en Jésus-Christ est invité dans la confrérie du Christ. C'est alors et seulement alors, qu'il peut comprendre certains des secrets de Dieu. Le reste du Monde n'acceptera pas ces secrets comme les accepteront et les comprendront ceux qui croient en Jésus-Christ.
Quel est le secret qui n'avait été révélé nulle part dans l'Écriture, avant que saint Paul n'écrivit cet Épître aux Corinthiens ? Il dit: "Nous ne dormirons pas tous" "Dormir" est le mot, signifiant "Être mort au Christ". "DORMIR" ne signifie pas que notre âme, notre conscience soit endormie. Certains croient que quand nous mourrons, notre âme, notre personnalité, le vrai "Je", part dans quelques limbes étranges, alors que la Bible nous dit qu'au moment où un croyant exhale son dernier soupir et meurt, son âme va immédiatement vers le Christ pour voir le Seigneur, face à face (2 Co 5,1-10 ; Ph 1,21-23).

Vous aurez un nouveau corps glorieux, mais vous serez reconnaissables. Nous n'aurons pas besoin de manger pour vivre. Mais l'Écriture dit que nous pourrons manger si nous le désirons et jouir de la nourriture. (Jésus à Sa Sainte Résurrection a mangé avec Ses apôtres sur le chemin d'Emmaüs).

Quand l'Écriture dit que les morts ressusciteront incorruptibles - car ce corps corruptible doit revêtir l'incorruptibilité - Elle parle des chrétiens qui sont morts physiquement. Ils ressusciteront pour rencontrer le Christ dans les airs.

Mais quand l'Écriture dit : ce corps mortel doit revêtir l'immortalité, elle parle de ceux qui seront vivants à la venue du Christ Jésus.

Lesquels partiront les premiers ? Il est clair que les Thessaloniciens se faisaient du souci pour quelque chose qui nous préoccupe peut-être aussi. Ils se demandaient si ceux qui étaient morts et qui ressusciteront au retour du Christ Jésus se trouveraient dans quelque partie séparée du Royaume de Dieu.

Aucun chrétien ne voudrait être privé de revoir dans l'éternité ceux qu'il a aimés sur la Terre. L'apôtre Paul leur assure que le Plan de Dieu est parfait. Ceux qui s'étaient endormis en Jésus, c'est-à-dire les chrétiens qui étaient morts, rejoindront le Seigneur les premiers. Ensuite, les chrétiens qui vivront à ce moment-là seront, tous ensemble, enlevés avec eux sur les nuées, pour rencontrer le Seigneur dans les airs. (1 Th 4,13-18) - Quelle réunion ce sera ! Le Monde ne saura pas ce qui s'est passé, car cela se passera en "un instant".

 

- BOULEVERSEMENT COSMIQUE ET VRAISEMBLABLE CHATIMENT DE L'HUMANITE - TROIS JOURS DE TENEBRES (Is 13,9-13 ; Jr 4,20-31 ; Am 8,9-10 ; Mt 24,29 ; Lc 21,25-28 ; 2 P 3, 8-10)

Nature du châtiment

« Les saisons seront changées, la terre ne produira que de mauvais fruits, les astres perdront leurs mouvements réguliers, la lune ne reflétera qu'une faible lumière rougeâtre ; l'eau et le feu donneront au globe de la terre des mouvements convulsifs et d'horribles tremblements de terre qui feront engloutir des montagnes, des villes, etc... […]. Il est temps ; le soleil s'obscurcit ; la foi seule vivra. Voici le temps ; l'abîme s'ouvre. Voici le roi des rois des ténèbres. Voici la bête avec ses sujets, se disant le sauveur du monde. Il s'élèvera avec orgueil dans les airs pour aller jusqu'au Ciel ; il sera étouffé par le souffle de Saint Michel Archange. Il tombera, et la terre qui, depuis trois jours, sera en de continuelles évolutions, ouvrira son sein plein de feu ; il sera plongé pour jamais avec tous les siens dans les gouffres éternels de l'enfer. Alors, l'eau et le feu purifieront la terre et consumeront toutes les œuvres de l'orgueil de l'homme, et tout sera renouvelé : Dieu sera servi et glorifié » (extrait du message daté par Mélanie Calvat à Castellamare, le 21 novembre 1878, pages 279 et 281, de l’ouvrage « La Vraie Mélanie de la Salette »).

 

 

« Le monde va de mal en pis. Je ne sais ce qu'il manque pour que les hommes se sauvent. Ils commettent des crimes, des péchés d'impureté, des sacrilèges... le monde est submergé par le péché. Pense qu'il n'y a rien d'autre que perversité, il n'y a pas d'amour envers le prochain, ils ne font pas cas des avertissements ; Je les préviens constamment mais ils font la sourde oreille. Le châtiment est très proche. Je ne sais comment le monde et Mon Eglise vont se purifier. Je donne beaucoup d'occasions et Je vais arracher toute l'ivraie et préparer une renaissance miraculeuse pour le triomphe de Ma miséricorde. Rendez-vous compte que Dieu le Père va envoyer deux châtiments très grands : l'un sous forme de guerre, de révolution et dangers révolutionnaires. Et l'autre sera envoyé par le ciel. II viendra sur la terre une obscurité intense qui durera trois jours et trois nuits. Rien ne sera visible ; l'air deviendra pestilentiel et nocif et causera du mal et pas seulement aux ennemis de la religion. Pendant les trois jours de ténèbres, il n'y aura pas de lumière artificielle ; seuls les cierges bénis brûleront durant ces jours de ténèbres ; les fidèles devront rester dans leurs maisons, priant le Saint Rosaire et implorant la miséricorde divine. Tous les ennemis de l'Eglise, visibles et inconnus, périront sur toute la Terre pendant cette obscurité universelle, à l'exception de quelques-uns qui se convertiront. Saint Pierre et Saint Paul interviendront pour l'élection d'un nouveau Pape. Regarde : la Terre sera enveloppée de flammes, beaucoup d'édifices de la Terre s'effondreront et il semblera que le ciel est à l'agonie. Des millions d'hommes mourront par le fer, les uns à la guerre, les autres au combat, des millions d'autres mourront de mort imprévue. Cela surviendra lorsqu'il semblera que l'Eglise a perdu tous les moyens humains pour faire face à la persécution. Pense, Ma fille, que la colère de Dieu le Père va bientôt éclater, car le Père Eternel est très fâché. Les hommes ne font pas cas des avertissements et la coupe déborde ; elle est pleine ; elle déborde. Les évêques, les prêtres, les ministres du Christ négligent la prière dans l'Eglise. il n'y a pas la foi dans l'Eglise. C'est pourquoi Je viendrai, envoyé par Mon Père Céleste, Je ferai un acte de justice et de miséricorde envers les justes. J'ordonnerai à Mes Anges de faire périr tous Mes ennemis. Soudain les persécuteurs de l'Eglise du Christ et tous les hommes adonnés au péché mourront ; la Terre deviendra comme le désert » (extrait du message donné le 18 décembre 1981 à l’Escorial, pages 57 à 59, de l’ouvrage « Apparitions et messages à l’Escorial (1980-1984) »).

 

 

« Mes enfants, priez le Saint Rosaire. Le Rosaire a beaucoup de pouvoir. Je veux que vous priiez pour tous les évêques, cardinaux, archevêques ; beaucoup d'entre eux sont des politiciens de destruction. Ma fille, pense que J'intercède constamment pour la conversion de la Russie. La Russie s'est infiltrée dans Mon Eglise en certains de Mes évêques, de Mes cardinaux, de Mes archevêques et en beaucoup de Mes prêtres. Ils sont en train de détruire les choses de Dieu, Ma fille. Ils ne savent pas le châtiment qui leur arrive. Le châtiment est proche. Il consistera, Ma fille, dans le fait que les astres heurteront la Terre ; ils sont sur le point de détruire la plus grande partie de l'Humanité. L'astre Eros illuminera toute l'Humanité ; ce sera horrible, Ma fille. Il semblera que le monde est en flammes, cela ne durera que quelques secondes. A ce moment-là beaucoup d'hommes voudront être morts. Même les justes le verront, mais cela ne les affectera en rien. Beaucoup d'hommes mourront sous le choc, ce sera comme une pluie de feu ; toute la Terre tremblera, Ma fille, ce sera horrible. L'humilité, voilà ce que : Je vous demande, soyez humbles. Vois comme Mon Fils fut humble jusqu'à la Croix. L'humilité est le bon chemin pour parvenir au Ciel. Mon Fils a toujours dit : "Apprenez de Moi car Je suis doux et humble de cœur", et celui qui est doux et humble atteindra les biens de Dieu. Mes enfants, prenez toujours votre croix avec humilité. Pensez au Bon Jésus, comme Il s'est tu pour vous tous, alors qu'Il était innocent et pur. Et vous qui n'êtes que vile poussière, pensez qu'avec l'aide de Mon Fils, vous vous corrigerez et vous suivrez Son chemin, Mes enfants » (extrait du message donné le 11 février 1982 à l’Escorial, pages 84 et 85, de l’ouvrage « Apparitions et messages à l’Escorial (1980-1984) »).

Le Châtiment adviendra après l’Avertissement

« La croix signifie que tous les chrétiens doivent demeurer unis et ne pas écouter d’autre doctrine que la doctrine catholique. Les lumières signifient que l’Avertissement qu’il y aura dans le ciel avant que le Seigneur n’envoie le Châtiment qu’Il tient prêt pour tous ceux qui n’auront pas voulu prêter attention à tous les avertissements du ciel. La lune sur le sol signifie que les astres s’écraseront sur la terre. L’illumination du Pré Neuf signifie que la terre s’illuminera dans le monde entier : ceux qui ne se trouvent pas alors avec le Seigneur (en état de grâce) ne pourront pas résister à l’extraordinaire intensité de cette lumière et mourront. Les bougies et la tunique blanche signifient qu’à cet instant précis Jésus apparaîtra resplendissant à tous ceux qui seront emplis de Dieu et de sa Très Sainte Mère : ce sera la seconde Venue de Jésus sur la terre » (extrait du message donné le 19 juin 1981 à l’Escorial, pages 18 et 19, de l’ouvrage « Apparitions et messages à l’Escorial (1992-1998) »).

 

- Apparition de l’Archange Saint Michel et défaite de l’Antéchrist :

« L’Antéchrist, dit Mélanie, publiera par toute la terre le jour qu’il s’élèvera au Ciel, et de partout les foules se rendront à Jérusalem…Il s’élèvera au milieu d’un pompeux cortège de faux anges de lumières. Déjà il sera haut et jouira des acclamations de ces millions de témoins et d’adorateurs ; lorsque Saint Michel Archange apparaîtra avec une armée d’Anges d’une splendeur sans égale et au cri de : Qui est semblable a Dieu ? Qui ut Deus ? Instantanément les démons perdront leur éclat d’emprunt et leur force, et s’écarteront de l’Antéchrist qu’ils soutenaient par leur vertu. Un feu immense sort de la terre, entrouverte jusque sous les pieds des spectateurs des premiers rangs, placés là selon leur dignité et leur opulence ; ils sont avec l’Antéchrist et les démons, engloutis dans ce vaste cratère, qui se referme sur eux. Alors aussitôt les Juifs se convertiront et seront des plus fidèles et plus fervents chrétiens. Toute la terre sera catholique. Jusqu’à la fin du monde les lois resteront chrétiennes et il n’y aura plus de persécution légale » (extrait de l’ouvrage « Découverte du secret de la Salette », pages 70 et 71 - propos tenus par l’Abbé E.Combe, curé de Diou).

« Après l’Antéchrist qui tombera corps et âme dans l’enfer, la terre s’ouvrant en présence de milliers de spectateurs venus de toutes les parties du monde pour être témoins de sont élévation (comme il l’avait annoncé) et entrer dans le ciel ; tous se convertiront, tous glorifieront le seul et l’unique Dieu du Ciel et de la terre, l’Evangile de Jésus-Christ sera prêché dans toute sa pureté sur toute la terre. Les Eglises seront réouvertes, les rois seront les bras droits du Saint-Siège, il n’y aura qu’un seul pasteur et qu’un seul troupeau, la charité régnera dans tous les cœurs. Des siècles durera encore le monde, puis la charité se refroidira nouvellement et nouvellement aussi la terre refusera de donner ses fruits » (extrait de la lettre adressée à Mlle Vernet le 20 juillet 1894 par Mélanie Calvat, page 157 de l’ouvrage « Découverte du secret de la Salette »).

« Mes Martyrs demandent que sur le monde descende la paix. Et paix il y aura ! Le Fils de Dieu la promet durable, sans que d’autres obstacles puissent l’empêcher. Je restaurerai d’abord l’Eglise, puis je rassemblerai les Hébreux errants, puis je poursuivrai en direction de Jérusalem. De là, j’admonesterai l’adepte de Satan et je le battrai avec l’épée d’Elie. Petit peuple, tu m’as acclamé pendant la Passion renouvelée parmi les peuples. Maintenant t’acclamera la cohorte angélique envoyée par moi. Paix sur la terre, crie l’Amour, la paix dans les cœurs ! Que s’enfuient et se dispersent dans la nuit infernale les esprits détracteurs et rebelles. Il importe que vous soyez unis, parce que dans peu de temps vous serez assaillis non pour votre défaite, mais plutôt pour la grande humiliation de l’éternel rebelle. Paix, vient maintenant la paix et, avec la paix, l’amour » (extrait du message donné le 7 février 1950 à Domenico, pages 90 et 91 du tome 1 de l’œuvre « Je suis votre Dieu…Ecoutez-Moi ! »).

 

 

- Conversion d’Israël (Rm 11,1-32 ; Ac 3,19-21) :

« Israël rejoindra la Rome du Christ » lorsque l’Archange Saint Michel apparaîtra comme un « signe céleste aux derniers temps » ainsi « il n’y aura plus deux rameaux du peuple de Dieu, mais un unique tronc qui vivra du Christ » (extrait de la dictée de Notre Seigneur Jésus à Maria Valtorta du 23 janvier, page 88 des « Cahiers de 1944 »).

« […] Auparavant il faut que l’Evangile soit prêché au monde entier, comme témoignage pour toutes les nations. Alors viendra la fin. Retour au Christ d’Israël qui l’accueille et prédication de ma Doctrine dans le monde entier » (extrait de l’œuvre dictée à Maria Valtorta, page 128 de « L’Evangile tel qu’Il m’a été révélé »).

« Mes Martyrs demandent que sur le monde descende la paix. Et paix il y aura ! Le Fils de Dieu la promet durable, sans que d’autres obstacles puissent l’empêcher. Je restaurerai d’abord l’Eglise, puis je rassemblerai les Hébreux errants, puis je poursuivrai en direction de Jérusalem. De là, j’admonesterai l’adepte de Satan et je le battrai avec l’épée d’Elie » (extrait du message donné le 7 février 1950 à Domenico, pages 90 et 91 du tome 1 de l’œuvre « Je suis votre Dieu…Ecoutez-Moi ! »).

 

- Désignation du Saint Pontife de sang français * sous la motion de Saint Pierre et de Saint Paul qui règnera quatre ans *:

« Aux horreurs de la guerre contre l'étranger succéderont des luttes sanglantes de prétendants révolutionnaires. Et cet état de désolation durera jusqu'à ce que la France aille se jeter aux pieds du Souverain Pontife [vraisemblablement le Saint Père François] pour le conjurer d'y mettre fin par sa suprême autorité.

Le Pape alors enverra un légat en France pour y prendre connaissance de l'état des esprits, et sur le rapport qui lui sera fait, il nommera pour occuper le trône de France un roi très chrétien [le grand Monarque].

Le Pape sera réduit à ne posséder que la seule ville de Rome.

Les cadavres des hommes tués aux environs de Rome seront aussi nombreux que les poissons charriés dans cette ville par un récent débordement du Tibre. Des ténèbres pestilentielles peuplées de visions effroyables envelopperont la terre pendant trois jours. Le fléau de la terre aura été mitigé par les prières, mais non celui du Ciel, qui sera épouvantable et universel.

Tous les ennemis de l'Eglise, cachés ou apparents, périront dans les ténèbres, à l'exception de quelques-uns que Dieu convertira bientôt après ; l'air sera empesté par les démons qui apparaîtront sous toutes sortes de formes hideuses.

Les cierges bénits préserveront de la mort ainsi que les prières à la Sainte Vierge et aux anges. Après les ténèbres, Saint Pierre et Saint Paul descendront des cieux, prêcheront dans tout l'univers et désigneront le Pape. Une grande lumière jaillissant de leur personne ira se déposer sur le cardinal futur Pape [le Saint Pontife].

Saint Michel Archange, apparaissant alors sur la terre sous forme humaine, tiendra le démon enchaîné jusqu'à l'époque de la prédication de l'Antichrist. En ce temps-là, la religion étendra partout son empire : Unus Pastor. Les russes seront convertis ainsi que les anglais et la Chine, et le peuple sera dans la jubilation en contemplant ce triomphe éclatant de l'Eglise...» (prophétie de la Bienheureuse Anna-Maria Taïgi, page 234 du tome 1 de la série d'ouvrages « Veillez et priez car l'Heure est proche »).

« […] Après ce terrible châtiment, je vis tout à coup le ciel s'éclaircir. Saint Pierre descendit de nouveau, vêtu pontificalement, accompagné par des anges qui chantaient des hymnes à sa gloire, le reconnaissant ainsi comme prince de la terre.

Je vis ensuite descendre du ciel l'apôtre Saint Paul qui, par ordre de Dieu, parcourut l'univers, enchaîna les démons, et les ayant amenés devant Saint Pierre, celui-ci leur ordonna de rentrer dans les cavernes ténébreuses d'où ils étaient sortis.

Alors parut sur la terre une belle clarté, qui annonçait la réconciliation de Dieu avec les hommes. Les anges conduisirent, devant le trône du prince des apôtres, le petit troupeau qui était resté fidèle à Jésus-Christ. [Ces bons et fervents chrétiens lui présentèrent leurs hommages respectueux, et bénissant Dieu, remercièrent l'apôtre de les avoir préservés de la ruine générale, et d'avoir conservé et soutenu l'Église de Jésus-Christ, en ne permettant pas qu'elle fût entraînée par les fausses maximes du monde].

Le saint choisit alors le nouveau Pontife.

L'Église fut ensuite reconstituée, les ordres religieux rétablis, et les maisons des chrétiens ressemblaient aux maisons religieuses, tant étaient grands la ferveur et le zèle pour la gloire de Dieu.

Ce fut de cette manière que s'accomplit, en un moment, l'éclatant triomphe de l'Église catholique. Elle était louée, estimée et vénérée de tous. Tous se donnèrent à elle en reconnaissant le Souverain-Pontife pour Vicaire de Jésus-Christ » (prophétie de la Bienheureuse Elisabeth Canori-Mora, pages 210 et 212 - vision du 29 juin 1820 - de l’ouvrage « Demain »).

* De la prophétie de Flandres : « La Belgique sera protégée par l’Archange Saint Michel. La France possède une des reliques les plus précieuses du monde : une épine de la couronne d’épines de la sainte tête de Jésus. Mais comme ce pays s’adonne à la luxure, Paris sera détruit par les flammes. Durant de longues années, la France n’a pas été digne d’avoir un roi. Cependant, mon cher Fils qui l’aime beaucoup lui donnera un grand Roi et un grand Pape de sang françaisLe grand Saint Père régnera à peine quatre ans, il sera le Pasteur angélique, il occupera le trône de Saint Pierre, où il renouvellera le trône de mon cher Fils » (Extase du 15 septembre 1938 à Onkerzele).

 

- Prédication de l’Evangile à toutes les nations (Mc 13,5-13) :

« […] Auparavant il faut que l’Evangile soit prêché au monde entier, comme témoignage pour toutes les nations. Alors viendra la fin. Retour au Christ d’Israël qui l’accueille et prédication de ma Doctrine dans le monde entier » (extrait de l’œuvre dictée à Maria Valtorta, page 128 de « L’Evangile tel qu’Il m’a été révélé »).

« Dites ceci à haute voix : La Croix Glorieuse (à cet instant, Il a regardé l'assistance d'un regard circulaire) élevée sur la Haute-Butte doit être comparable à la ville de Jérusalem par sa dimension verticale. Ses bras doivent se dresser de l'Orient à l'Occident. Elle doit être d'une grande luminosité. C'est d'un air très grave que Jésus m'a dit : "Ainsi en est le Signe du Fils de l'Homme". Puis quelques secondes après : "Faites creuser à 100 mètres du lieu de la Croix Glorieuse, en direction de son bras droit, de l'eau en sortira. Vous viendrez tous vous y laver en signe de purification". Ensuite Jésus s'est penché vers moi et m'a dit discrètement, sans me préciser de le dire à haute voix (je ne l'ai dit que le dimanche à Monsieur le Curé) : "Soyez toujours dans la Joie, ne vous lamentez pas sur le cataclysme général de cette génération, car tout ceci doit arriver. Mais voilà qu'apparaît dans le ciel le Signe du Fils de l'Homme. Et maintenant doit s'accomplir le temps des nations. Tous se frapperont la poitrine. Après l'évangélisation du monde entier, alors Je reviendrai dans la Gloire" » (extrait du message donné le 5 octobre 1973 à Dozulé, pages 87 et 88 des « Cahiers » de Madeleine Aumont).

« Après l’Evangélisation du Monde entier, alors Je descendrai des Cieux et Mon Nom sera chanté, même par les oisillons dans leurs nids. La Nature entière chantera Mon Retour Glorieux. Le Vent d’Amour est déjà à vos portes » (extrait du message donné le 20 juillet 1997 à Jnsr, page 342, de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père »).

 

- Reconnaissance de tous les lieux d’apparitions dans le monde :

« Les lieux d’apparitions mariales seront tous reconnus bientôt. Toutes Nos apparitions auront la Sainte Grâce du Père Éternel pour être reconnues en même temps le Jour que Dieu S’est choisi pour revenir vivre avec vous. Le jour choisi pour instituer, sur la Terre comme aux Cieux, le Règne de Dieu » (extrait du message donné le 5 août 2006 à Jnsr, page 70 du sixième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

 

 

- VENUE DU CHRIST SUR LES NUEES DU CIEL (MT 24,30B) - ACCOMPLISSEMENT DU TRIOMPHE DU CŒUR IMMACULE DE MARIE - COMPLETUDE DES AMES CONVERTIES ET SAUVEES

« Regardez vers le Ciel. Du ciel, vous verrez revenir mon Fils Jésus sur les nuées, dans la splendeur de sa gloire divine. Alors finalement s’accomplira le triomphe de mon Cœur Immaculé dans le monde » (extrait du message donné le 15 août 1996 à Don Stefano Gobbi, page 895 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« […] Dans le firmament obscurci, apparaîtra fulgurant le signe du Fils de l’homme [Cf. Mt 24,30a], et toutes les nations de la Terre pleureront, et les hommes verront le Fils de l’homme qui viendra sur les nuées du Ciel avec une grande puissance et une grande gloire. Et Lui commandera à ses anges de moissonner et de vendanger, et de séparer l’ivraie du bon grain, et de jeter le raisin dans la cuve, car il sera venu le temps de la grande récolte des descendants d’Adam, et il n’y aura plus besoin de garder des grapillons ou de la semence, car l’espèce humaine ne se perpétuera plus jamais sur la Terre morte. Et il commandera à ses anges de réunir à grand son de trompe les élus des quatre vents, d’une extrémité à l’autre du ciel pour qu’ils soient à coté du Divin Juge pour juger avec Lui les derniers vivants et ceux qui seront ressuscités […]. Alors deux hommes seront l’un près de l’autre dans un champ et l’un sera pris et l’autre laissé, et deux femmes seront appliquées à faire aller la meule et l’une sera pris et l’autre laissée, par les ennemis de la Patrie et plus encore par les anges qui sépareront la bonne semence et l’ivraie, et ils n’auront plus le temps de se préparer au jugement du Christ » (extrait de l’œuvre dictée à Maria Valtorta, pages 129 et 130 de « L’Evangile tel qu’Il m’a été révélé »).

« Dieu reste le Maître de toutes fins. N’ayez pas peur, mais toutes les prophéties doivent s’accomplir car elles sont Paroles de Dieu et la fin de cette lutte vous donnera Celui que vous attendez : Notre Seigneur Jésus-Christ par qui la Paix arrivera en pleine guerre pour Se faire connaître des Siens. Il a sur Lui l’Esprit du Dieu Éternel. C’est l’Oint de Dieu, ainsi nommé par Ses prophètes et voici les expressions qui forment Sa Plénitude : l’Esprit de l’Éternel, Esprit de Sagesse, d’Intelligence, de Conseil, de Vaillance, de Connaissance et de Crainte de l’Éternel. C’est la Plénitude de l’Esprit Saint qui repose sur le Christ, comme Isaïe l’a annoncé » (extrait du message donné le 6 août 2006 à Jnsr, page 71 du sixième fascicule des  « Messages depuis le Secret de Marie »).

« Le troupeau sera au complet et le Berger sera avec lui. L’Espérance habitera toute la Terre. Le triomphe de Marie, la Bienheureuse Mère de Dieu, est imminent et les Anges sont en fête, espérant ce moment si attendu. Sois sans crainte : tous recevront Ma Sainte Protection. Je laisserai le temps de la conversion s’accomplir en chacun. Cela arrivera lorsque le Père le commandera. Comme le vent léger imprévu, l’Esprit Saint se mettra à rassembler les dernières brebis attendues. Et le compte sera complet lorsque Je descendrai des nues avec Mon cortège d’Anges et de Saints […]. Cette vie sera transformée en un instant et pour chacun » (extrait du message donné le 24 juillet 1999 à Jnsr, page 55 de l’ouvrage « Le Règne de Dieu est parmi vous »).

 

- Séparation de l’ivraie et du bon grain (Mt 13,24-30.36-43) :

(Cf. extrait de l’œuvre dictée à Maria Valtorta citée ci-avant).

 

- Rassemblement des élus (Mt 24,31) :

(Cf. extrait de l’œuvre dictée à Maria Valtorta citée ci-avant).

 

- Parfaite glorification de l’Eglise, civilisation de l’Amour :

« […] Je [La Très Sainte Vierge Marie] suis le signe d’une espérance sûre, pour l’Eglise, pendant qu’elle marche vers sa parfaite glorification, qu’elle connaîtra au moment où Jésus Christ reviendra vers vous dans la gloire » (extrait du message donné le 15 août 1995 à Don Stefano Gobbi, page 841 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).
 
« […] Avec le triomphe de mon Cœur Immaculé commencera la nouvelle civilisation de l’Amour » (extrait du message donné le 8 septembre 1995 à Don Stefano Gobbi, page 844 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« […] Je te confirme que pour le grand jubilé de l’an 2000, arrivera le triomphe de mon Cœur Immaculé que Je vous ai prédit à Fatima et il se réalisera avec le retour de Jésus dans la gloire pour instaurer son règne dans le monde. Ainsi vous pourrez finalement voir avec vos yeux les cieux nouveaux et la terre nouvelle » (extrait du message donné le 5 décembre 1994 à Don Stefano Gobbi, page 810 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

 

- Ere de Paix, Cieux nouveaux et terre nouvelle * :

« […] Par votre prière, par votre souffrance et votre immolation personnelle, J’achèverai mon plan. Je hâterai le moment du triomphe de mon Cœur Immaculé dans le Règne de Jésus qui viendra à vous dans la gloire. Ainsi commencera une nouvelle ère de paix et vous verrez enfin des cieux nouveaux et une nouvelle terre » (extrait du message donné le 12 novembre 1981 à Don Stefano Gobbi, page 290 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

 

* Le temps présent de l'humanité sera différent en 2023

« La pyramide de Khéops indique le temps de l’humanité avec les dates de son histoire. Construite dans les temps les plus reculés de l’histoire pour être un tombeau, elle est aussi un grand calendrier unique des événements de la terre.

L’étude de l’astrologie** n’a pas été le fait d’un seul savant. Un groupe de savants a suivi le mouvement des astres dans le ciel. Ils sont parvenus à une conclusion identique concernant les dates des grands événements, non de l’histoire des individus, mais de celle de toute l’humanité.

Dans les astres ils ont vu l’histoire de la terre qui s’arrête en 2023.

Ils n’ont rien vu au-delà. On peut en déduire qu’il n’y a plus de temps. Ou alors il sera différent du temps présent de l’humanité tel qu’il a été prédit jusqu’en 2023.

Les prophéties sont nombreuses ; leur interprétation varie, mais toutes concordent quant aux temps et aux événements apparemment différents, et pourtant semblables. Un titre de roi peut désigner un pape, un saint évoquer un martyr, une épidémie peut signifier une guerre, mais les dates en sont les mêmes et la prophétie est toujours inspirée. Les étoiles qui ont inspiré les astrologues anciens ont permis de construire un monument funéraire avec l’histoire de la terre.

Je suis Augustin, je te parle d’une vérité, en Dieu. Et toute vérité est voulue de Dieu.

Je te quitte maintenant, mais je reviendrai, mon âme unie à la tienne » (message donné à Giuliana Buttini par Saint Augustin le 17 novembre 1973, page 214, du volume 1 « Saint Augustin - Mes paroles pour votre temps »).

Complément analytique tiré des mêmes écrits donnés par Saint Augustin à Giuliana Buttini, mentionnant que la science des astres est fondée sur des vérités matérielles qui crée équilibre ou déséquilibre chez les hommes non pour des raisons magiques, mais par simple influence d'ondes magnétiques, ce qui est parfaitement vérifiable et véridique :

« Les savants riches de science, trouveront toujours des frontières à leurs recherches. Les astronomes qui étudient les mouvements du ciel, en harmonie avec toute la création, ne peuvent atteindre qu'une certaine limite.

L'astronomie est science exacte. L'astrologie étudie les influences astrales et leurs effets sur la vie des hommes, surtout leur caractère, leur manière de vivre, puisque toutes choses sont reliées dans l'harmonie.

La science des astres est fondée sur des vérités matérielles. Elle est vérifiable par ce qui se passe sur la terre comme la croissance des plantes ou les marées liées au mouvement de la lune.

L'apparition d'une comète entraîne toujours de grands bouleversements sur terre. Ce qui survient dans les astres crée équilibre ou déséquilibre chez les hommes, non pour des raisons magiques, mais par simple influence d'ondes magnétiques. La bonne croissance d'une plante suivant l'ensoleillement plus ou moins abondant ou la quantité de vent qu'elle reçoit, est une bonne illustration de ce phénomène » (message donné à Giuliana Buttini par Saint Augustin le 21 octobre 1973, page 174, du volume 1 « Saint Augustin - Mes paroles pour votre temps »).

** A la page 516 du tome 2 de la série d'ouvrages Veillez et priez car l'Heure est proche » est précisé :

« L'astrologie est la science de l'influence des astres (1). Cette influence s'exerce : directement sur le cosmos, indirectement sur notre nature psychique, parce que dans l'être humain, le corps physique est le support de l'esprit. L'homme est véritablement un micro-cosme, composé de matière, d'animalité et d'esprit.

L'Eglise n'a jamais condamné l'astrologie en elle-même en tant qu'observation et constatation des lois naturelles : son action sur la germination, la croissance des plantes etc...(2).

Ce qu'elle condamne, c'est l'affirmation pure et simple d'une action déterminante qu'exerceraient les astres sur notre comportement moral en tant que tributaire de la volonté libre, et sur cette même volonté qui, sous leur influence, perdrait son libre arbitre ; enfin sur notre destinée tout entière, ce qui nous jetterait (...) dans le fatalisme islamique et nous ferait même rejoindre le jansénisme.

Tous les diseurs de bonne aventure, mages, etc...se sont emparés de ces données de l'influence physique des astres pour les convertir gratuitement en facteurs irrévocables d'évènements pesant sur la destinée humaine, absolutisant par là honteusement de la crédulité des ignorants et des sots (3). Combien le cosmos est sanctifié par Dieu et perturbé par Son ennemi ! ».

Notes :

(1) : « Les astres, que l'Ecriture Sainte appelle parfois, dans la langue des prophètes et des apocalypses : "les puissances des cieux" (Mt 24,29 ; Mc 13,25 ; Lc 21,26) ».

(2) : « La loi des séries, dans le domaine des opérations chirurgicales quant à leur résultat, ou dans celui du sexe des nouveau-nés, entre autres exemples, est bien connue. Elle est liée à l'influence des astres, comme l'ont établi des études astrologiques sérieuses. Le fait n'a pas encore été retenu par le corps médical, pour les cas ci-dessus cités, ou par la science officielle, pour d'autres branches.

Une vérité expérimentale, que connait bien le personnel des prisons : à chaque période de pleine lune, les affections nerveuses ou cardiaques augmentent, les suicides doublent ».

(3) : « Un astrologue de France très connu disait que si tous les chrétiens vivaient leur Evangile, son "métier" aurait pratiquement disparu ».