De la revue "Chrétien Magazine" n° 238 :

- intégralité de l'article intitulé "Pourquoi Jésus annonce-t-il Sa venue en France et un 28 mars ?", pages 22 et 23 :

"La France est la « Fille aînée de l'Église », depuis la conversion et le Baptême de Clovis à Reims le 25 décembre 496 par Saint Rémy. Cette position a été confirmée par plusieurs Papes et le baptême de Clovis et son intronisation furent bénis par Dieu qui envoya l'un de Ses Anges apporter la Sainte Ampoule à Saint Rémy qui officiait au nom du Pape pour consacrer Clovis, 1er Roi de France ainsi que tous ses suc­cesseurs intronisés par ce même Saint Chrême. Dieu est toujours fidèle à Ses promesses, et il nous paraît donc logique et cohérent que Dieu ait choisi la France pour que Notre Seigneur Jésus vienne y annoncer son prochain retour parmi les hommes comme annoncé lors de Son Ascension !

Dans le livre du Marquis « La Vierge Marie dans l'histoire de France », le Sacré-Cœur donne lui-même la raison pour laquelle, bien que le monde entier lui ait été consacré par les promesses de Paray-le-Monial, celles-ci ne s'accomplissent pas encore et sont suspendues.

« Je ne monterai pas sur mon trône, je ne régnerai pas sans ma mère : la gloire de Marie doit être ma gloire. Ce ne sera qu'après la consécration du genre humain au Cœur Immaculé de Marie que la France pourra accomplir sa mission de toute éternité et faire le grand geste de Dieu ». « La consécration du genre humain au Cœur Immaculé de Marie lui donnera une nouvelle puissance pour écraser la tête de l'orgueilleux impie et le refouler dans les abîmes. Elle est indispensable pour la réalisation des promesses du Sacré-Cœur...».

Juste après l'une des plus grandes défaites de l'histoire de France, Dieu décida d'agir pour que la France soit consacrée au Cœur Immaculé de Marie, pour Lui permettre ultérieurement de venir régner sur la France et grâce à elle sur le monde entier.

Le 22 novembre 1940, le Maréchal Pétain reçut le marquis de la Franquerie venu lui exposer ce que celui-ci considérait comme la Volonté de Dieu. Après avoir fait toutes les objections utiles et obtenu les éclaircissements nécessaires, le Maréchal Chef de l'État, consacra sur-le-champ la France au Cœur Immaculé de Marie et chargea son interlocuteur, Camérier Secret de Sa Sainteté, d'informer le Souverain Pontife de l'Acte, encore non officiel, qui venait d'être accompli. Spontanément, le Maréchal ajouta de dire à Sa Sainteté Pie XII que, dès que les circonstances le lui permettraient, le Chef de l'État Français viendrait officiellement renouveler cet Acte entre les mains du Successeur de Pierre et lui exprimer le souhait que le monde entier soit consacré au Cœur Immaculé de Marie.

Par suite de la situation intérieure en Italie, les Allemands empêchèrent le marquis de la Franquerie de traverser ce pays, donc de pouvoir aller au Vatican. Ce dernier demanda alors à de vénérés amis, le T. R. Père Garrigou-Lagrange - ami personnel de Pie XII - et le T. R. Père Labouré, Supérieur Général des Oblats de Marie Immaculée, d'informer le Souverain Pontife. Ils purent remplir leur mission et reçurent du Saint-Père la confidence que le Maréchal était considéré par le Pape comme l'homme providentiel destiné, dans les vues de Dieu, à permettre ultérieurement le Salut de la France.

Le 8 Décembre 1942, Pie XII consacra solennellement le Genre Humain au Cœur Immaculé de Marie. Quelques évêques de France seulement s'unirent publiquement à l'Acte Pontifical.

Peu après, le Cardinal Suhard, Archevêque de Paris, fut reçu par le Souverain Pontife qui exprima sa surprise d'avoir constaté que la plupart des évêques de France n'avaient pas compris l'importance exceptionnelle que le Chef de l'Église attachait à cette consécration. Rentré à Paris, le Cardinal informa ses collègues du désir pontifical et il fut décidé que la Consécration de la France serait faite dans toutes les églises et chapelles le 28 mars 1943. 

Le Maréchal décida de s'associer publiquement à cette Consécration. La cérémonie fut organisée en accord avec le curé de la paroisse par Monsieur Jacques Chevalier, ancien Ministre de l'Instruction Publique, et par le marquis de la Franquerie. En l'église Saint Louis de Vichy (un symbole), le Maréchal Chef de l'État, à la tête de ses Maisons Civile et Militaire; prononça l'Acte de Consécration de la France à haute voix avec tous les assistants et, le soir même, il écrivit au Cardinal Suhard pour l'informer qu'en tant que Chef de l'État, il s'était associé publiquement à ce grand Acte National.
Par cette consécration qui est restée peu connue, mais qui est très importante aux yeux de Dieu et de l'Église, le Maréchal Pétain a assuré la pérennité spirituelle de la France, après avoir permis sa victoire en 1918. Ainsi, il a répondu à la Mission Divine assignée à notre pays depuis des siècles.

Ainsi, ce rappel historique de la mission remplie avec succès par le marquis de la Franquerie, nous permet de mieux comprendre l'importance des 47 messages divins reçus par Madeleine Aumont, et qui commencèrent justement le 28 mars 1972 par la vision de la Croix Glorieuse, annonciatrice du prochain Retour dans la Gloire de Jésus parmi les hommes. Cette vision intervint exactement 30 ans après que le
saint Pape Pie XII ait consacré le genre humain au Cœur Immaculé de Marie
. N'est-ce pas pour rendre un vibrant hommage à Sa Mère, la Vierge Marie à qui la France a été consacrée solennellement par tous les évêques de France et son Chef d'État, que Jésus a choisi cette date du 28 mars pour faire apparaître dans le ciel de France, sa Croix Glorieuse annonciatrice de sa prochaine venue ?
Le 19 septembre 1975, Jésus s'adresse aux prêtres : « Vous, prêtres et religieuses chargés du Message, ne laissez pas l'humanité courir à sa perte. Je vous ai demandé de travailler pour faire élever la Croix Glorieuse. Ne voyez-vous pas que le moment est venu à cause des phénomènes qui s'ensuivent. Car le temps s'écoule et Mon Message reste dans l'ombre. » Et le 25 décembre 1975, Jésus demande à Madeleine de prier une neuvaine car « Mon Père, dont la Bonté est infinie, veut faire connaître au monde Son message, pour éviter la catastrophe
». « Dieu a parlé aux hommes. Que ceux qui ont la charge du Message entendent Sa Voix. A cause de leur manque de Foi, le monde entier connaîtra de grandes catastrophes qui bouleverseront les quatre coins de la terre. Ce que vous vivez en ce moment n'est que le commencement des douleurs. L'humanité ne trouvera pas la Paix, tant qu'elle ne connaîtra pas Mon Message, et ne le mettra pas en pratique ».

.