L'Avertissement ou l'illumination des consciences

 

 

 

 

 

OUVERTURE DU CINQUIEME SCEAU DE L'APOCALYPSE : PURIFICATION DE LA CONSCIENCE DU MONDE PAR L'AVERTISSEMENT (L'ILLUMINATION DES CONSCIENCES) ANNONCE A GARABANDAL QUI REVELERA L'ETAT DE NOTRE AME SOUS LA FORME D'UN JUGEMENT EN PETIT VRAISEMBLABLEMENT EN LIEN AVEC LA SECONDE PENTECOTE "LE JOUR DU SEIGNEUR" ET UNE NOUVELLE PHASE DU TRIOMPHE DU COEUR IMMACULE DE MARIE AUTOUR DE L'ANNEE 2017, COMME ESPERE PAR LE SAINT-PERE BENOIT XVI LE 13 MAI 2010 :

Cependant, ayons bien à l'esprit que nul ne connaît ni le jour, ni l'heure de la venue du Seigneur :

- extrait de l'homélie du Saint Père Benoît XVI sur l'esplanade du sanctuaire lors de son voyage apostolique au Portugal (pour le 10 ième anniversaire de la Béatification de Jacinta et Francisco, pastoureaux de Fatima) :

« [...] Oui ! Le Seigneur, notre grande espérance, est avec nous ; dans son amour miséricordieux, il offre un avenir à son peuple : un avenir de communion avec Lui. Ayant expérimenté la miséricorde et la consolation de Dieu qui ne l’avait pas abandonné sur le pénible chemin de retour de l’exil à Babylone, le peuple de Dieu s’exclame : « Je tressaille de joie dans le Seigneur, mon âme exulte en mon Dieu » (Is 61,10). Fille éminente de ce peuple, revêtue de grâce et doucement étonnée par la gestation du Fils de Dieu qui s’accomplissait en son sein, la Vierge Mère de Nazareth fait également sienne cette joie et cette espérance dans le cantique du Magnificat : « Mon esprit exulte en Dieu, mon Sauveur ». Toutefois, elle ne se regardait pas comme une privilégiée au milieu d’un peuple stérile, au contraire, elle prophétisait pour lui les douces joies d’un prodigieuse maternité du Fils de Dieu, parce que « son amour s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent » (Lc 1,47.50).

Ce lieu béni en est la preuve. Dans sept ans, vous reviendrez ici pour célébrer le centenaire de la première visite faite par la Dame « venue du Ciel », comme une maîtresse qui introduit les petits voyants dans la connaissance profonde de l’Amour trinitaire et les conduit à goûter Dieu lui-même comme la réalité la plus belle de l’existence humaine. Une expérience de grâce qui les a fait devenir amoureux de Dieu en Jésus, au point que Jacinthe s’exclamait : « J’aime tellement dire à Jésus que je L’aime ! Quand je le Lui dit de nombreuses fois, il me semble avoir un feu dans le cœur, mais qui ne me brûle pas ». Et François disait : « Ce que j’ai aimé par-dessus tout, fut de voir Notre Seigneur dans cette lumière que Notre Mère nous a mise dans le cœur. J’aime tant Dieu ! » (Mémoires de Sœur Lucie, I, pages 42 et pages 126).

Frères, en entendant ces innocentes et profondes confidences mystiques des petits bergers, certains pourraient les regarder avec un peu d’envie parce que eux ils ont vu, ou bien avec la résignation amère de celui qui n’a pas eu la même chance mais qui insiste parce qu’il veut voir. À ces personnes, le Pape dit comme Jésus : « N’êtes-vous pas dans l’erreur, en méconnaissant les Écritures, et la puissance de Dieu ? » (Mc 12,24). Les Écritures nous invitent à croire : « Heureux ceux qui croient sans avoir vu » (Jn 20,29), mais Dieu – plus intime à moi que je le suis à moi-même (cf. Saint Augustin, Confessions, III, 6, 11) – a le pouvoir d’arriver jusqu’à nous, en particulier à travers nos sens intérieurs, de sorte que l’âme reçoive le toucher suave d’une réalité qui se trouve au-delà du sensible et qui la rende capable de rejoindre le non-sensible, ce qui est imperceptible aux sens. Pour cela, il est besoin d’une vigilance du cœur que, la plupart du temps, nous n’avons pas en raison de la forte pression de la réalité extérieure, des images et des préoccupations qui emplissent l’âme (Cf. Commentaire théologique du Message de Fatima, 2000). Oui ! Dieu peut nous rejoindre, en s’offrant à notre vision intérieure.

Qui plus est, cette Lumière dans l’âme des jeunes bergers, qui provient de l’éternité de Dieu, est la même qui s’est manifestée à la plénitude des temps et qui est venue pour tous : le Fils de Dieu fait homme. Qu’Il ait le pouvoir d’enflammer les cœurs les plus froids et les plus tristes, nous le voyons avec les disciples d’Emmaüs (Cf. Lc 24,32). C’est pourquoi notre espérance a un fondement réel, elle s’appuie sur un événement qui prend sa place dans l’histoire et en même temps la dépasse : c’est Jésus de Nazareth. L’enthousiasme suscité par sa sagesse et par sa puissance salvifique auprès des gens de l’époque était tel qu’une femme au milieu de la foule – comme nous l’avons entendu dans l’Évangile – s’exclama pour dire : « Heureuse la mère qui t’a porté dans ses entrailles, et qui t’a nourri de son lait ! ». Cependant, Jésus répond : « Heureux plutôt ceux qui entendent la parole de Dieu, et qui la gardent ! » (Lc 11,27.28). Mais qui a le temps d’écouter sa parole et de se laisser séduire par son amour ? Qui veille, dans la nuit du doute ou de l’incertitude, avec le cœur éveillé en prière ? Qui attend l’aube du jour nouveau, tenant allumée la flamme de la foi ? La foi en Dieu ouvre à l’homme l’horizon d’une espérance certaine qui ne déçoit pas ; elle indique un fondement solide sur lequel appuyer, sans peur, toute son existence ; elle requiert l’abandon, plein de confiance, entre les mains de l’Amour qui soutient le monde.

« Votre descendance sera célèbre parmi les nations, (…) elle sera la descendance bénie par le Seigneur » (Is 61,9) avec une espérance inébranlable et qui fructifie en un amour qui se sacrifie pour les autres et qui ne sacrifie pas les autres ; au contraire – comme nous l’avons entendu dans la deuxième lecture – qui « supporte tout, fait confiance en tout, espère tout, endure tout » (1 Co 13,7). De cela, les petits bergers sont un exemple et nous stimulent, eux qui ont fait de leur vie une offrande à Dieu et l’ont partagée avec les autres par amour de Dieu. La Vierge les a aidés à ouvrir leur cœur à l’universalité de l’amour. La Bienheureuse Jacinthe, notamment, se montrait infatigable dans le partage avec les pauvres et dans le sacrifice pour la conversion des pécheurs. Ce n’est qu’avec cet amour de fraternité et de partage, que nous réussirons à bâtir la civilisation de l’Amour et de la Paix.

Celui qui penserait que la mission prophétique de Fatima est achevée se tromperait. Revit ici ce dessein de Dieu qui interpelle l’humanité depuis ses origines : « Où est ton frère Abel ? (…) La voix du sang de ton frère crie de la terre vers moi ! » (Gn 4,9). L’homme a pu déclencher un cycle de mort et de terreur, mais il ne réussit pas l’interrompre… Dans l’Écriture Sainte, il apparaît fréquemment que Dieu est à la recherche des justes pour sauver la cité des hommes et il en est de même ici, à Fatima, quand Notre Dame demande : « Voulez-vous vous offrir à Dieu pour prendre sur vous toutes les souffrances qu’il voudra vous envoyer, en réparation des péchés par lesquels il est offensé, et en intercession pour la conversion des pécheurs ? » (Mémoires de Sœur Lucie, I, page 162).

À la famille humaine prête à sacrifier ses liens les plus saints sur l’autel de l’égoïsme mesquin de la nation, de la race, de l’idéologie, du groupe, de l’individu, notre Mère bénie est venue du Ciel pour mettre dans le cœur de ceux qui se recommandent à Elle, l’amour de Dieu qui brûle dans le sien. À cette époque, ils n’étaient que trois ; leur exemple de vie s’est diffusé et multiplié en d’innombrables groupes sur la surface de la terre, en particulier au passage des Vierges pèlerines, qui se sont consacrés à la cause de la solidarité fraternelle. Puissent ces sept années qui nous séparent du centenaire des Apparitions hâter le triomphe annoncé du Cœur Immaculée de Marie à la gloire de la Très Sainte Trinité ».

 

Commentaire : L'emploi du verbe "hâter", nous donne ici l'espérance du triomphe du Coeur immaculé de Marie (qui coïncide nécessairement avec le retour glorieux du Christ, comme le montre l'ensemble de l'étude), vraisemblablement autour des années correspondant au centenaire des apparitions de Fatima, soit l'année 2017.

Le Saint Père Benoît XVI a précisément été interrogé dans un entretien avec Peter Seewald au sujet de cette homélie.

Voici la question posée et sa réponse, comme retranscrit pages 216 et 217 de l'ouvrage « Lumière du monde » :

Question : « Votre homélie du 13 mai 2010 à Fatima avait des tonalités très dramatiques. "L'homme a pu déclencher un cycle de mort et de terreur", avez-vous proclamé, "mais il ne réussit pas à l'interrompre...". Ce jour-là, vous avez exprimé devant un demi-million de fidèles une demande qui est au fond spectaculaire : "Puissent ces sept années qui nous séparent du centenaire des Apparitions hâter le triomphe annoncé du Coeur Immaculé de Marie à la gloire de la Très Sainte Trinité".

Cela signifie-t-il que le pape, qui occupe il est vrai une fonction prophétique, juge possible qu'au cours des sept années qui viennent la Sainte Mère de Dieu apparaisse d'une manière qui équivaudra à un triomphe ? ».

Réponse : « J'ai dit que le "triomphe" se rapprocherait. Sur le fond, c'est la même chose que lorsque nous prions pour que le royaume de Dieu se rapproche. Cela ne signifiait pas - je suis peut être trop rationaliste pour cela - que j'attends désormais un grand tournant, que je pense voir l'histoire changer subitement de cours, mais que le pouvoir du mal sera réfréné ; que la force de Dieu se montre toujours à travers la force de la Mère et la maintient en vie.

L'Eglise est constamment appelée à faire ce qu'Abraham lui a demandé de faire : veiller à ce qu'il y a suffisamment de justes pour contenir le mal et la destruction. J'ai compris que les forces du bien peuvent de nouveau grandir. Dans ce sens, les triomphes de Dieu, les triomphes de Marie, sont discrets mais réels ».

Dans le même temps, nous pouvons noter une autre indication donnée à Debora de Manduria, le 12 décembre 2010, par la Vierge de l'Eucharistie, qui indique que le mal ne devrait pas nous "tyranniser" au delà des années 2020 :

« (…) Chers enfants, mes enfants, je prie et j’intercède pour que vous réussissiez à percevoir la lumière de Mon Fils dans l’obscurité de votre temps. Son amour pour chacun de vous est si grand qu’il m’a envoyée pour vous donner l’espérance que vous avez perdue. Si Babel est partout édifié, cela provient de nombreux et graves péchés qui alourdissent la sainte Justice.

Aujourd’hui je désire que vous m’écoutiez sérieusement pour que (la banalisation) du mensonge et du meurtre (sous toutes ses formes) ne vous tyrannisent pas au-delà d’une décennie.

Le Seigneur ne vous a pas abandonnés et pour cela, chers enfants, répondez avec bonté et confiance, parce qu’Il peut vous éviter un terrible châtiment qui pourrait survenir dans les mois prochains. Si seulement on avait prêté attention à la prière de mes larmes ! Ne refusez pas mon aide et priez, réparez, offrez beaucoup pour ceux qui répandent le mal en incitant (les autres) à juger.

Je viens, chers enfants, pour appeler le plus grand nombre d’âmes au salut et je crains pour ceux qui tournent en dérision mes paroles et ne veulent pas changer de vie. »

D. : J’éprouve de la douleur et je pleure en pensant à mon pays que j’aime, à ceux qui n’ont pas cru à cause des motifs qui leur ont été donnés.

« Ne vous attristez pas, chers enfants, et tenez votre cœur ouvert à Dieu, parce qu’Il vous pardonne et accepte vos sacrifices. Un signe sera bientôt donné
»

(Elle bouge les bras; le manteau est maintenu sur les épaules mais ouvert vers le bas, il se referme et se rouvre par trois fois).

« Mes enfants, pas maintenant, mais à la fin, l’Esprit Saint confirmera mon passage dans ce lieu aussi et vous vous réjouirez d’avoir accepté mon message. A bientôt. Au revoir ».

Source : http://www.giovanipromanduria.org/index.php?option=com_content&view=article&id=291&Itemid=55

 

Tempêtes, ouragans, vagues géantes, tsunamis, inondations, grêle, froid glacial, chaleur mortelle à l'approche d'une comète, tremblements de terre, tornades hors de l'ordinaire, effondrement financier, chaos économique, précèderont l'Avertissement

« Le monde s'en va vers un très grand chaos économique. Il va falloir vivre uniquement avec l'essentiel, savoir partager. Ce n'est pas parce que Dieu veut qu'il en soit ainsi, c'est parce que l'homme a tout détruit ! » (extrait du message donné le 15 décembre 2010 à Sulema, page 20, du premier volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« [...] Ce qui est à vos portes : un méga tremblement de terre, un froid brutal, et que dire de la folie du vent, un élément nouveau qui va balayer tout ce qu'il trouve sur son passage ; et après, arrivera une chaleur étouffante...Quand cela arrivera, dis-toi bien que l'illumination des consciences est toute proche pour laisser place à la grande persécution que subira l'Eglise, afin de donner une entrée triomphale à l'antéchrist. » (extrait du message donné le 8 janvier 2011 à Sulema, page 32, du premier volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« Croyez-le ou non mes enfants, elle [l'illumination des consciences ou l'Avertissement] approche à grands pas ; mon divin Fils Jésus l'a dit. Elle sera précédée par toutes sortes de catastrophes : tremblements de terre, tsunamis, inondations, grêle, un froid glacial, un vent qui va tout balayer, un orage très très fort, une chaleur mortelle à l'approche de la comète...Voyez-vous comment vous êtes prévenus de cela et pourtant vous ne voulez pas croire ? » (extrait du message donné le 27 avril 2011 à Sulema, page 131, du premier volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« Vous verrez, mes enfants, qu'une plaque indienne fera naître des vagues géantes dans l'océan, la terre tremblera et la mort sera présente. La puissante turbulence des mers va effrayer toute l'humanité » (extrait du message donné le 30 septembre 2011 à Sulema, page 233, du premier volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« Vous êtes à la veille de très grands changements, mes enfants. Vous verrez comment les choses vont arriver les unes après les autres. Tout doit s'accomplir, l'heure vient où la terre va être secouée très fortement, les tempêtes seront d'une force jamais vue occasionnant des tornades, des ouragans, hors de l'ordinaire, le chaos économique sera à son comble suite à l'effondrement financier » (extrait du message donné le 17 juin 2012 à Sulema, page 115, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

L’apparition de la Croix glorieuse dans le Ciel précédera de peu de temps l'Avertissement

« Le Ciel va s'ouvrir mais avant, Ma Croix règnera en Vérité avant ma Sainte Venue en Gloire. Elle apparaîtra dans le ciel. Elle vous montrera vos erreurs. Vous porterez vous-mêmes Mon Jugement en vous » (extrait du message donné le 8 août 1998 à Jnsr, page 93 de l’ouvrage « Annoncez Mon Retour en Gloire »).

« Mon enfant, Je m’annoncerai par Ma Croix de Lumière [Le Signe du Fils de l'homme, le Sainte Croix Glorieuse dans le Ciel]. Tous Me verront en elle, le Jour que Mon Père S’est choisi pour la faire apparaître dans le ciel. Elle annonce Mon Retour en Gloire. Ce Jour sera également le Jour de la Grande Purification par la Croix Glorieuse de Jésus-Christ, votre Sauveur, votre Rédempteur. Lorsque la Croix apparaîtra au ciel, trembleront toutes les puissances ennemies jusqu’à faire trembler les assises de la Terre qui doit également se purifier. O Mon Eglise, tu Me verras la première et tu te frapperas la poitrine. Tes fautes te seront étalées, tes yeux pleureront, car ta fidélité te reviendra à ce moment où tu Me diras : "O Seigneur, pardonne Ta misérable fille" ! Et le Seigneur te relèvera toute tremblante et te dira : "Va, ton Sauveur est avec toi et te pardonne, car il t’aime. Tu reprendras ta place d’Epouse, car l’Epoux est revenu pour te parer de Sa Sainte Grâce pour les siècles des siècles. Amen" » (extrait du message donné le 25 août 2003 à Jnsr, pages 222 et 223 de l’ouvrage « Et voici…le Secret de Marie »).

« Oh, mon âme est triste : tout le paradis gémit ! L’obscurité est sur le point de descendre, épaisse, jusqu’au commencement des "trois jours". Le monde est sur le point de recevoir l’Avertissement. Jésus permettra que les âmes soient éprouvées comme l’or dans le creuset. Les familles auront en elles de nombreuses plaies ouvertes, dont beaucoup seront insupportables. Je voudrais que ce pauvre monde m’écoute ! Je vous confie à l’archange Raphaël qui aura la charge d’avertir les hommes et les peuples […]. A propos de l’Avertissement, priez afin qu’en ce jour-là tous les hommes croient et qu’ils se préparent au Signe salvifique [Le Signe du Fils de l'homme, le Sainte Croix Glorieuse dans le Ciel]. Si vous n’êtes pas préparés, le Seigneur ne fera pas usage de clémence. Ne gaspillez pas votre temps ni vos forces en choses qui ne donnent pas gloire à Dieu » (extrait du message donné 1 er août 1998 à Débora, pages 210 et 211 de l’ouvrage « Manduria »).

« De quoi sera t-il fait, cet Avertissement ? [...] Vous ne saurez ni le jour, ni l'heure; l'unique détail que vous devez retenir, puisque c'est le principal, c'est que Je viendrai, mais qu'avant, vous vivrez Mon Avertissement et qu'un Signe vous guidera. Implorez Ma grâce, repentez-vous, faites pénitence, car ce Signe de repentir sera vivant. Monde arrogant, ton impétuosité va disparaître car tu te verras alors avec le Regard de Dieu et tu te jugeras tout seul avec le Jugement de Dieu en toi car Dieu vit en toi[…]. Vous verrez vos fautes et vous vous en souviendrez pour ne plus entrer en tentation; vous vous repentirez ; vous rejetterez vos péchés contre Dieu : et tous ceux qui vous ont éloigné de Sa Sainte Face, vous leur pardonnerez au Nom du Seigneur, Père de la Miséricorde. Le Signe de votre conversion, vous le verrez sans pouvoir le toucher […]. Le Fleuve est tout proche et il a quatre branches. Alors Je vous montrerai le Signe de votre Rédemption [Le Signe du Fils de l'homme, le Sainte Croix Glorieuse dans le Ciel]. La Terre Promise est déjà annoncée car le Seigneur des Seigneurs vous montrera très bientôt le Grand Signe de Son Triomphe : c'est le Signe de votre Rédemption [Le Signe du Fils de l'homme, le Sainte Croix Glorieuse dans le Ciel]. L'embrasement d'Amour de Ma Terre, qui recevra du Ciel ce feu d'Amour qui est Vie et qui ne s'éteindra jamais plus, cette Lumière, c'est l'Aurore Nouvelle qui anéantira toutes les ténèbres. C'est ce Huitième Jour de Gloire. Voici la Croix du Seigneur, toute Glorieuse, qui se forme en rejoignant le Ciel et la Terre, la recouvrant de son Manteau d'Amour de l'Orient à l'Occident. J'ouvrirai alors toutes les vannes de Mon Amour Purificateur ; Mon Saint Coeur sera la Fontaine ouverte; vous ne refuserez pas l'Eau Purificatrice : c'est la Confirmation du Baptême de toute la Terre dans l'Amour Infini du Père, du Fils et du Saint Esprit » (extrait du message donné le 29 avril 1997 à Jnsr, pages 263 et 264 de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père ».

« […] Je vous ai dit de regarder le ciel, car un grand signe apparaîtra. Ce sera la Croix Glorieuse de mon divin Fils Jésus et tout le monde la verra. C'est le signe pour vous préparer à l'illumination des consciences; il viendra de l'Est pour réveiller toute l'humanité […]. Malheureusement, ce n'est pas tous les gens qui vont croire; les scientifiques diront toutes sortes de choses, sottises humaines ! Et beaucoup rejetteront ce signe, mais vous, vous saurez que c'est le signe pour vous préparer à vivre l'illumination des consciences » (extrait du message donné le 4 août 2012 à Sulema, page 161, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« […] Un bruit assourdissant se fera entendre, et la Croix lumineuse brillera dans le Ciel ; elle s'étendra de l'Orient à l'Occident pour annoncer la proximité de l'illumination des consciences » (extrait du message donné le 28 août 2012 à Sulema, page 182, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

Les anges de la justice sont préparés pour donner l’avertissement et faucher le mal qu’il y a sur terre

« Les anges de la justice sont préparés pour donner l’avertissement et faucher le mal qu’il y a sur terre » (extrait du message donné le 2 septembre 1989 à Luz Amparo, page 78, de l’ouvrage « Apparitions et messages à l’Escorial (1980-1983) »).

Le jour de l'Avertissement des personnes mourront de frayeur et il serait préférable d'être en prière devant le Saint Sacrement ou dans nos maisons les portes bien fermées

« Dis-leur, Ma fille, que le châtiment sera pire que quarante tremblements de terre consécutifs détruisant la Terre. Le châtiment sera horrible et personne n'y échappera, personne. Tous verront l'avertissement et ils comprendront ce qu'il signifie, Ma fille [en correspondance avec l’Avertissement prophétisé à Garabandal]. Soyez prêts afin de ne pas recevoir le châtiment. Il est très important d'être en état de grâce avec Dieu. Le jour de l'avertissement, il y a des personnes qui mourront de frayeur, d'une frayeur horrible, Ma fille. Cette nuit-là, tâchez d'être en prière devant le Saint Sacrement ou dans vos maisons, les portes bien fermées, Ma, fille. Ma fille, tu devras beaucoup souffrir dans ce monde méchant et corrompu. Je te donnerai beaucoup d'épreuves intérieures, mais en même temps Je t'aiderai à les supporter » (extrait du message donné 23 octobre 1981 à Luz Amparo, page 39, de l’ouvrage« Apparitions et messages à l’Escorial (1980-1983) »).

L'humanité subira l'Avertissement pour se voir telle qu'elle et chacun verra le reflet de son âme comme dans un miroir

« [...] Ce n'est pas votre terre qui devrait changer, c'est le caractère de l'homme qui est devenu le cauchemar, le tourment de toute la nature et de ses frères. Je vais l'aider à se voir tel qu'il est [en lien avec tout ce qui est décrit ci-après concernant l'Avertissement]. Ceci sera la première chose qu'il va subir pour son bien et le bien de toute la création. Oui, il se doit à "la Sainte Obéissance" de Son Créateur » (extrait du message donné le 31 juillet 2009 à Jnsr, page 148, de l’ouvrage « Mon dernier pas avec Dieu, avant une terre nouvelle - Evangile du Saint-Esprit »).

« Le message de ce jour se reliait à celui de La Salette, la Vierge des Alpes. Elle commença par dire : "Je viens lancer un appel très urgent à la Terre", détaillant presque immédiatement en quoi consistait cet appel pressant : "Je veux, mes enfants que vous partiez porter la lumière partout sur la Terre" (se référant à la claire lumière de la foi). "Voici les apôtres des derniers temps ; hâtez-vous... N'ayez pas peur. En avant ! [...] La fins des temps est arrivée, la fin des fins'. Elle martela : "Bientôt, ma fille, se produira un Avertissement. Ce sera un Avertissement pour toute l'humanité [en correspondance avec l’Avertissement prophétisé à Garabandal]" » (extrait du message donné le 4 décembre 1982 à Luz Amparo, pages 123 et 124, de l’ouvrage « Apparitions et messages à l’Escorial (1980-1983) »).

Note de l’éditeur :

« Comme pourront s'en souvenir nos lecteurs, la Vierge de La Salette chargea Mélanie Calvat, au cours du "Secret" dicté le 19 septembre 1846, de fonder l'ordre des "Apôtres des Derniers Temps". Avec l'appui du Pape Léon XIII, Mélanie commença à travailler dans ce but. Cependant les fortes pressions et les obstructions importantes de certaines autorités ecclésiastiques l'empêchèrent de mener à bien, jusqu'au jour d'aujourd'hui, le désir de la Vierge des Alpes - dont l'apparition avait pourtant été, paradoxalement, reconnue par l'Église ».

« Le monde touche à sa fin [attention à ne pas interpréter ces paroles comme si c’était la fin du monde, c’est bien la fin de ce monde qui vit sans Dieu dont la Très Sainte Vierge Marie parle], mais Je veux que les hommes changent, Je veux que vous mettiez de l'ordre dans vos vies, Mes enfants : l’avertissement vous sera donné et vous verrez le reflet de votre âme comme dans un miroir, ce que vous avez été durant toute votre existence, Ma fille, toute votre existence. C'est le mystère de Dieu que l'homme n'a jamais pu découvrir, Mes enfants ; beaucoup à ce moment-là seront horrifiés, Ma fille, et ne voudront pas croire, ni même en la Parole de Dieu. Voilà pourquoi Je vous supplie, Mes enfants, de demander la lumière à l'Esprit Saint pour que, quand ce moment arrivera, vous soyez illuminés pour pouvoir comprendre combien les desseins de Dieu sont mystérieux et cachés » (extrait du message donné le 30 juillet 1983 à Luz Amparo à l'Escorial - source : http://jesusmarie.free.fr).

Un tribunal intérieur, seul avec Dieu

« [...] Rien ne pourra être caché. Vous allez être bouleversés lorsque ce Tribunal intérieur, où vous serez seuls avec Dieu, interviendra au moment où vous n'y croirez plus. Je prépare cet instant car il sera court alors que plusieurs d'entre vous le trouveront interminable jusqu'à s'effondrer sur la terre. Mais pour bien laver le linge, il doit être foulé fortement. Ainsi partiront les impuretés accrochées à vos âmes et que vous traînez depuis plus de la moitié de votre vie et, pour certains, depuis toute la vie déjà vécue » (extrait du message donné le 30 juillet 2003 à Jnsr, page 208, de l’ouvrage « Le secret de Marie »).

La purification de la conscience du monde par l’Avertissement, où chacun verra son âme et les maux dont il est responsable

« L’Avertissement sera une purification de la conscience du Monde. Ceux qui ne connaissent pas le Christ croiront que c’est un Avertissement de Dieu. Au même moment, tous l’éprouveront. C’est un phénomène qui sera vu et senti par tout le Monde entier. Nous verrons nos âmes et les maux dont nous sommes responsables ; ce sera comme si nous étions à l’agonie. C’est l’Avertissement qui vient pour instruire toutes les âmes que J’ai créées. Elles verront alors la Vérité de Dieu par la souffrance de Ma Vérité qu’elles ont refusée toute leur vie » (extrait du message donné le 14 mai 1997 à Jnsr, page 276, de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père »).

« L’Avertissement sera vécu par toutes les âmes de votre terre, afin de rencontrer Dieu dans toute Sa Sainte Gloire et devenir des enfants du Dieu Unique et Vrai.  Même ceux qui doutent n'auront plus de doute et deviendront enfants de Jésus et de Marie, car Ma Sainte Mère sera présente avec vous comme Elle le fut pour ma Sainte Naissance, avec Moi. Elle sera là pour votre naissance en Dieu » (extrait du message donné le 11 juin 1997 à Jnsr, page 294, de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père »).

« Mon enfant, Je m’annoncerai par Ma Croix de Lumière. Tous Me verront en elle, le Jour que Mon Père S’est choisi pour la faire apparaître dans le ciel. Elle annonce Mon Retour en Gloire. Ce Jour sera également le Jour de la Grande Purification par la Croix Glorieuse de Jésus-Christ, votre Sauveur, votre Rédempteur. Lorsque la Croix apparaîtra au ciel, trembleront toutes les puissances ennemies jusqu’à faire trembler les assises de la Terre qui doit également se purifier. O Mon Eglise, tu Me verras la première et tu te frapperas la poitrine. Tes fautes te seront étalées, tes yeux pleureront, car ta fidélité te reviendra à ce moment où tu Me diras : "O Seigneur, pardonne Ta misérable fille" ! Et le Seigneur te relèvera toute tremblante et te dira : "Va, ton Sauveur est avec toi et te pardonne, car il t’aime. Tu reprendras ta place d’Epouse, car l’Epoux est revenu pour te parer de Sa Sainte Grâce pour les siècles des siècles. Amen" » (extrait du message donné le 25 août 2003 à Jnsr, pages 222 et 223, de l’ouvrage « Et voici…le Secret de Marie »).

« [...] L'homme préfère passer par le feu dévastateur que par le Feu de Mon Amour...Alors, vous avez choisi ce feu qui va commencer à vous voir abandonnés comme vous M'avez abandonné. Devant cette peur, vous allez comprendre que l'homme n'est rien sans Dieu. Croirez-vous alors que j'existe ? Oui ! Parce que vos âmes vous rappelleront qu'on peut se laisser envahir par Dieu Créateur, Rédempteur et Sanctificateur. Et, là vous ne ressentirez qu'Amour paix et tendresse. Vous serez alors devant le plus grand Prêtre Confesseur, le Prêtre par excellence, Jésus Miséricordieux qui entendra la Confession unique de votre âme et vous donnera l'absolution dans Sa purification. Et vous naîtrez purs, sans tâche, car Jésus aura effacé jusqu'au Péché Originel. Peuples de Saints, purifiés dans le creuset du Coeur de Dieu, purs comme l'or par le Sang de l"Agneau sans tache. Oui, vous deviendrez purs comme l'or recouverts du voile bleu de la Tendresse de Ma Sainte Mère, pour habiter votre Terre purifiée. Vous aurez le réveil du nouveau-né à un Nouveau Monde » (extrait du message donné le 31 mai 1997 à Jnsr, pages 286 et 287, de l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père »).

« Terrifiante sera la purification de ceux qui ont agi ainsi contre l’AmourCela va être très court, cet instant de purification, mais cela paraîtra très long à ceux qui ont péché si fort » (extrait du message donné le 10 juin 2000 à Françoise, page 61, du tome 6 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

« […] Quelques instants encore et l’âme se verra elle-même : avertissement, purification donnés aux hommes par grâce pour que leur folie cesse. Regarde Ma Croix Glorieuse dans le ciel, en ces jours, et aime-Moi encore plus, toujours plus, autant que tu le peux (en ces jours de tempête) » (extrait du message donné le 16 août 2000 à Françoise, page 165, du tome 6 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

« […] Le jour de l’avertissement (ou purification) est tout proche » (extrait du message donné le 19 août 2000 à Françoise, page 169, du tome 6 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

« Bientôt, très bientôt pour  vous, ce sera le temps de la purification, de l’avertissement donné aux hommes : alors, chacun verra son âme avec Mon Regard…et beaucoup pleureront, maudiront aussi…Alors, avant ce moment décisif pour chacun (car chacun devra choisir Dieu ou le mal), Je viens vous proposer Ma Tendresse, Ma Présence, pour que vous vous tourniez vers Moi entièrement » (extrait du message donné le 14 septembre 2000 à Françoise, page 193, du tome 6 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

« […] Mes agneaux, d’ici très peu de temps viendra le moment de purification de vos âmes que vous verrez comme Je les vois. En même temps [Relevons ici que quand Dieu dit en "même temps" il s'agit de comprendre vraisemblablement un temps très bref, face à l'Eternel présent de Dieu] apparaîtra Ma Croix Glorieuse dans le ciel, Croix de votre salut » (extrait du message donné le 16 octobre 2000 à Françoise, page 214, du tome 6 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

« Par la grâce qui va descendre sur vous tous prochainement, chacun ouvrira les yeux et verra. Et alors la terre sera renouvelée. Ce moment de purification des âmes (purification car Je leur enlèverai les écailles qui recouvrent leurs yeux) correspond à l’avertissement annoncé à Garabandal par Ma Sainte Mère » (extrait du message donné le 21 juin 2001 à Françoise, page 333, du tome 6 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

« […] A présent, l’heure est là, de l’avertissement donné aux hommes et de Mon Retour […]. Quand la Croix apparaîtra dans le ciel, la souffrance sera là, dans toutes les âmes qui n’ont pas choisi l’Amour et la Vérité […]. Bientôt, fleur, ce signe sera donné au monde » (extrait du message donné le 16 décembre 2006 à Françoise, page 40, du tome 9 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs »).

Un jugement en petit

« Avant le Miracle, m’a dit la Vierge le 1 er janvier (1965), il y aura un avertissement pour que le monde s’amende, et cet avertissement comme le châtiment est très redoutable pour les bons et pour les mauvais : pour les bons pour les rapprocher de Dieu, pour les mauvais pour les avertir que vient la fin des temps et que ce sont les derniers avertissements. Il y aurait beaucoup de choses à dire à ce sujet, je ne peux le mettre par lettre. Cela personne ne peut plus l’empêcher d’arriver. C’est sûr, quoique je ne sache ni la date ni le jour. Ce serait donc un évènement terrible qui serait ressenti dans le monde entier. Il ne provoquera pas la mort par lui-même, dit Conchita, mais il se pourrait que pour certains en meurent tellement l’émotion sera intense. La mort serait mille fois préférable. On verra que cet avertissement vient de Dieu. L’enfant ajoute "que chaque être humain verra de ce fait la laideur de ses péchés et leur participation à la passion du Christ" (extrait de la note 66’ qui présente un passage d’une lettre de Conchita, relative à l’avertissement, datée du 2 juin 1965, page 60 du « Journal de Conchita »).

« L’Esprit-Saint viendra pour inaugurer le règne glorieux du Christ et qui sera un règne de grâce, de sainteté, d’amour, de justice et de paix. Par son divin Amour, il ouvrira les portes des cœurs et éclairera toutes les consciences. Chaque homme se verra lui-même dans le feu brûlant de la divine Vérité. Ce sera un jugement en petit. Et puis, Jésus répandra son règne glorieux dans le monde » (extrait du message donné le le 22 mai 1988 à Don Stefano Gobbi, page 539 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« Du ciel descendra un feu nouveau qui purifiera toute l’humanité redevenue païenne. Ce sera comme un jugement en petit et chacun se verra lui-même dans la lumière de la Vérité de Dieu. Ainsi les pécheurs reviendront à la Grâce et à la sainteté ; les égarés, sur la route du bien ; les éloignés, à la maison du Père ; les malades à la complète guérison ; les orgueilleux, les impurs, les méchants collaborateurs de Satan seront vaincus et condamnés pour toujours. Alors mon Cœur de Maman aura son triomphe sur toute l’humanité qui reviendra à de nouvelles épousailles d’amour et de vie avec son Père-Céleste (extrait du message donné le 22 mai 1994 à Don Stefano Gobbi, page 790 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« Le Seigneur que vous recherchez arrivera soudainement sur vous. Celui après qui vous soupirez S'en vient. Aussi, Je vous le dis : ne résistez pas à Mon Saint Esprit qui viendra maintenant en pleine force pour défaire le linceul de mort qui couvre vos nations, vous interdisant de voir la Lumière. Je descendrai en pleine force avec Mon Esprit pour démasquer les trompeurs et chasser les marchands qui se sont infiltrés dans Mon Sanctuaire. Tourne tes yeux vers Moi, génération et regarde la Joie qui S'en vient très bientôt à toi. Mon Saint Esprit descendra dans Sa plénitude non seulement pour sauver les misérables, mais Je descendrai aussi pour un jugement, pour donner la vue aux aveugles et ôter la vue à ceux qui disent qu'ils voient, et ceux qui se prétendent sages et instruits, Je les confondrai au point qu'ils ne sauront plus qui ils sont ni d'où ils viennent » (extrait du message donné le 18 septembre 1990 à Vassula Ryden, page 28 du tome 4 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu ») :

« Mes Yeux ont toujours été attirés par l'homme à l'esprit humble et contrit, et Moi qui suis connu pour donner naissance, Je vais donner à Ma création une renaissance, bénie par Mon Saint Esprit, comme jamais vue auparavant dans l'histoire. Ma Flamme dans Mon Coeur sera votre purification, création, et cela sera l'exécution de Mon jugement. Cela sera fait afin de retirer votre voile et que vous Me voyiez revêtu d'une beauté et d'une sainteté glorieuses. J'exécuterai Mon acte d'amour afin que Je vous gagne à Moi-Même. Alors, à votre tour, vous vous tournerez vers Moi. Vous aussi, vous deviendrez témoins de Mon Amour. Et lorsque les gens surpris de votre changement de cœur vous demanderont la raison de votre comportement humble, vous répondrez : " j'ai appris de mon Père ; j'ai écouté mon Epoux et ainsi, je suis devenu un fils de lumière ; mon Dieu est ma Lumière, et la vie éternelle est que nous devrions Le connaître comme l'unique Vrai Dieu et Souverain de toute la création ; alors, mes amis, vous aussi vous appartiendrez à l'Epoux pour toujours et à jamais » (extrait du message donné le 25 septembre 1997 à Vassula Ryden, page 33 du supplément 11 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu »).

« Le Jour du Seigneur peut être comparé à un mini-tribunal. Une Purification par Mon Feu qui mènera ton âme dans Ma Gloire et dans une parfaite union avec Moi » (extrait du message donné le 13 septembre 2002 à Vassula Ryden, page 197 du supplément 13 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu »).

« Si vous pensez que celle [la Croix Glorieuse] que vous verrez dans une grande lumière apparaître dans le ciel, sera la même, celle de la Réconciliation mondiale dans l'apaisement [la grande Croix Glorieuse de 738 mètres demandée par Notre Seigneur Jésus à Dozulé] vous êtes dans l’erreur. Elle sera ma Croix de Jugement, celle de Ma Sainte Justice qui réveillera Mon Amour en vous. Je vous l’ai déjà dit : un véritable réveil de l’âme et du corps ne peut s’effectuer sans secousse. Elle sera lumineuse et grandiose puisque chacun la verra, d’un bout de la Terre à l’autre bout. Par la suite, personne ne pourra dire que Dieu n’existe pas. Dans Ma Sainte Lumière, chacun se verra tel qu’il est et Me verra tel que Je suis » (extrait du message donné le 23 novembre 2003 à Jnsr, page 17 du premier fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

Les différentes phases du jugement en petit lors de l’Avertissement

Phase 1

« Bientôt, très bientôt, J'ouvrirai soudainement Mon Sanctuaire dans le Ciel et là, de tes yeux dévoilés, tu percevras comme une révélation secrète : des myriades d'Anges, de Trônes, de Dominations, de Principautés, de Puissances, tous prosternés autour de l'Arche de l'Alliance. Puis, un Souffle effleurera ton visage, et les Puissances du Ciel trembleront, les éclairs de la foudre seront suivis du fracas du tonnerre. "Soudainement viendra sur toi un temps de grande détresse, sans précédent depuis le jour où les nations ont connu l'existence" (Dn 12,1) ; car Je vais permettre à ton âme de percevoir tous les événements de ton existence : Je les dévoilerai l'un après l'autre. A la grande consternation de ton âme, tu réaliseras combien tes péchés ont fait couler de sang innocent d'âmes-victimes. Alors, Je ferai voir et prendre conscience à ton âme combien tu n'as jamais suivi Ma Loi. Comme un parchemin qui se déroule, J'ouvrirai l'Arche de l'Alliance et Je te rendrai consciente de ton irrespect envers la Loi ».

Phase 2

« Si tu es encore en vie et debout sur tes pieds, les yeux de ton âme verront une Lumière éblouissante, comme les miroitements d'innombrables pierres précieuses, comme les feux de diamants cristallins, une Lumière si pure et si éclatante que, bien qu'en silence des myriades d'anges soient présents alentour, tu ne les verras pas complètement parce que cette Lumière les dissimulera comme une poussière d'or ; ton âme ne percevra que leurs silhouettes mais pas leurs visages. Alors, au milieu de cette éblouissante Lumière, ton âme verra ce que dans cette fraction de seconde elle a vu jadis, à ce moment précis de ta création...ils verront : Celui Qui le premier vous a tenus dans Ses Mains, les Yeux qui les premiers vous ont vus ; ils verront : les Mains de Celui Qui vous a formés et vous a bénis...ils verront : le Plus Tendre Père, votre Créateur, tout revêtu d'une redoutable splendeur, le Premier et le Dernier, Celui Qui est, Qui était et Qui doit venir, le Tout-Puissant, l'Alpha et l'Oméga : Le Souverain. Abasourdie en prenant conscience, tes yeux seront paralysés de crainte en voyant les Miens qui seront comme deux Flammes de Feu (Ap 19,12). Alors, ton coeur reverra ses péchés et sera saisi de remords. Dans une grande détresse et une grande agonie, tu souffriras de ton irrespect de la Loi, réalisant combien tu profanais constamment Mon Saint Nom et comme tu Me rejetais Moi ton Père...Frappée de panique, tu trembleras et tu frémiras lorsque tu te verras toi-même comme un cadavre en putréfaction, dévoré par les vers et par les vautours ».

Phase 3

« Et si tes jambes te soutiennent encore, Je te montrerai ce que ton âme, Mon Temple et Ma Demeure, nourrissait durant toutes les années de ta vie. A ton grand effroi, tu verras qu'au lieu de Mon Sacrifice Perpétuel, tu chérissais la Vipère et que tu avais érigé cette Désastreuse Abomination dont a parlé le prophète Daniel (Mt 24,15) dans le domaine le plus profond de ton âme : le Blasphème, le Blasphème, qui coupe tous les liens célestes qui t'attachent à Moi ton Dieu et crée un gouffre entre toi et Moi ton Dieu. Lorsque viendra ce Jour, les écailles de tes yeux tomberont afin que tu perçoives combien tu es nue et comme en toi, tu es un pays de sécheresse... Malheureuse créature, ta rébellion et ton déni de la Très-Sainte Trinité ont fait de toi un renégat et un persécuteur de Ma Parole. Alors, tes lamentations et tes gémissements ne seront entendus que de toi seule. Je te le dis : tu te lamenteras et tu pleureras, mais tes lamentations ne seront entendues que de tes propres oreilles. Je ne peux que juger comme il M'a été dit de juger et Mon jugement sera juste. Comme il en fut au temps de Noé, ainsi en sera-t-il lorsque J'ouvrirai les Cieux et que Je vous montrerai l'Arche de l'Alliance. "Car en ces jours avant le Déluge, les gens mangeaient, buvaient, prenaient femmes, prenaient maris, jusqu'au jour où Noé est monté dans l'arche, et ils ne soupçonnaient rien jusqu'à ce que le Déluge vienne tout balayer ; ainsi en sera-t-il également en ce Jour" (Mt 24,38-39). Et Je vous le dis, si ce temps n'avait pas été abrégé par l'intercession de votre Sainte Mère, des saints martyrs et des mares de sang répandu sur la terre, depuis Abel le Saint jusqu'au sang de tous Mes prophètes, aucun d'entre-vous n'y survivrait ! Moi votre Dieu, J'envoie ange après ange annoncer que Mon Temps de Miséricorde arrive à sa fin, et que le Temps de Mon Règne sur terre est à portée de main. Je vous envoie Mes anges témoigner de Mon Amour "à tout ce qui vit sur terre, à chaque nation, à chaque race, à chaque langue et à chaque tribu" (Ap 14,6). Je vous les envoie comme apôtres des derniers temps pour annoncer que "le Royaume du monde deviendra comme Mon Royaume d'en-Haut et que Mon Esprit régnera pour toujours et à jamais" (Ap 11,15) parmi vous. Dans ce désert, Je vous envoie Mes serviteurs les prophètes crier que vous devriez : "Me craindre et Me louer parce que le Temps est venu pour Moi de siéger en jugement !". (Ap 14,7). Mon Royaume viendra soudainement sur vous, c'est pourquoi vous devez avoir constance et foi jusqu'à la fin. Mon enfant, prie pour le pécheur qui est inconscient de son délabrement ; prie pour demander au Père de pardonner les crimes que le monde commet sans cesse ; prie pour la conversion des âmes ; prie pour la Paix » (extrait du message donné le 15 septembre 1991 à Vassula Ryden, pages 30 à 33 du supplément 1 de l’œuvre de la « Vraie vie en Dieu »).

 

 

Au cours d’une interview publiée page 24 du n° 358 d’avril 2000 du mensuel « Stella Maris », Debora confiait en ce sens :

« Cet avertissement se réalisera en diverses phases, comme la conséquence d’une unique chose ».

Description précise du premier jugement lors de l'Avertissement

« Mes enfants, voilà que le temps de l’avertissement est sur le point de pénétrer votre nuit. Ce mot “avertissement” semble si peu réaliste, dans la tête de certains de mes enfants, que cela les empêche de réaliser qu’ils doivent être en état d’alerte afin qu’ils puissent prendre les moyens de se préparer pour ne pas souffrir.

Vous tous, réveillez votre goût à la vie, celle qui est en vous et qui crie qu’elle ne veut pas disparaître. Votre âme voudrait que vous réalisiez que vous la négligez. Allez! faites ce qu’elle vous demande. Par ses incessantes interventions, elle me supplie de ne pas vous laisser aller à votre perte.

Mais, parce que vous refusez continuellement de venir à Jésus, votre âme est en train de consentir à la souffrance que vous ressentirez le jour de la noirceur, dans
sa triple cadence, qui sera sur vous bientôt
.

Vous savez qu’un jour est un jour de vie dans votre vie. Moi, je vous dis que trois jours sera comme un jour pour vous, car votre corps sera dans la noirceur comme s’il était dans un tombeau, pareil à mon Corps qui a été enseveli : trois jours dans le sépulcre [à ne pas confondre avec les trois jours de ténèbres qui adviendront lors du châtiment]. Vous qui vivez en état de péché mortel, ces jours seront terribles pour vous. Vous ne pouvez même pas, avec une imagination débordante, faire une scène exacte de ce que vous ressentirez tant il y aura de souffrances en vous. Vous qui refusez d’écouter votre âme, votre être souhaitera disparaître tant les douleurs que vous ressentirez seront lourdes à supporter. Vous souffrirez selon les péchés que vous portez en vous ; vous seuls choisissez de demeurer dans cet état.
Ne faites pas la dure tête, c’est vous qui ne voulez pas de nos grâces d’amour ; nous, la Trinité, ne cessons de vous avertir par les apparitions de votre Mère, notre
Bien-Aimée, et par les messages que nous vous donnons depuis tant et tant d’années que vous devez vous repentir sinon, à cause de votre entêtement, vous
connaîtrez de grandes souffrances.

Petits enfants à la nuque raide, vous allez devoir fléchir, car le temps est arrivé. Vous ressentirez le poids de vos péchés que vous avez consenti à porter. Oui, tous vos manquements envers l’Amour seront votre mesure sur la balance. À vous de réaliser si vous avez commis le mal envers votre prochain, vous-mêmes et nous, l’Amour. Voici que nous, la Divine Volonté, mettons notre Vouloir devant vous : Ce qui vient, c’est le premier jugement. Il y en aura un autre, celui-là sera le dernier grand jugement où les morts ressusciteront avec leur corps qui sera réuni à leur âme, alors que, vous, vous y serez avec votre corps et votre âme. Nous, la Volonté Éternelle, nous vous l’affirmons.

Voici que nous vous parlons du premier jugement :

• Vous serez en vous et Dieu se montrera à vous et, devant votre Sauveur, vous serez en face de lui avec ce que vous êtes.
• Votre intérieur s’ouvrira tel un grand livre et vous tous verrez vos oeuvres. Les bonnes seront devant vous et vos mauvaises aussi : rien ne vous sera caché. C’est
votre jugement !
• Vous ne pourrez éviter votre propre jugement, car tout se passera en vous et vous serez devant Dieu le Fils.
• L’amour que Dieu a pour vous sera connu de vous ; nous avons cette puissance d’amour.
• Vous ressentirez en vous son amour et tout ce qu’il a fait pour vous, vous le saurez.
• L’amour de Dieu sera présent en vous jusqu’au bout.
• Notre justice sera sans équivoque.
• Quand celle-ci commencera, elle ne s’arrêtera que lorsque tout sera terminé.
• Dieu mettra en vous l’amour de la justice qui vient de lui ; vous ne pourrez pas faire autrement que de vous juger et cela ne se fera qu’avec cet amour.
• Là commencera votre jugement, il sera fait avec justice.
• La puissance de Dieu vous pénétrera afin que vos yeux puissent s’ouvrir et rien de ce que vous verrez ne vous échappera : la lumière se fera sur tout.
• C’est vous-mêmes qui verrez les moindres détails de vos actions et la plus petite de vos pensées : tout vous sera montré.
• Depuis votre naissance jusqu’au jour de votre premier jugement, tout ce que vous aurez fait, oui, tout sera mesuré et jugé; de la plus petite action à la plus grande, qu’elle soit bonne ou mauvaise, vous ne pourrez y échapper.
• Vous serez en face de vos choix, vous ne pourrez nier que c’est vous-mêmes qui avez négligé de vous préparer pour votre vie éternelle.
• Vous aurez tous été avertis avant que cela n’arrive, personne ne pourra se le cacher.

Dieu le Fils vous a donné des avertissements et cela est écrit dans son Évangile.

Allez voir les paraboles : le pain et le levain, les lampes allumées et les dix vierges, le blé et la moisson, le maître et son serviteur. Voyez et comprenez. La justice est fidèle à elle-même. Parce que vous voulez ignorer nos avertissements, vous recevrez votre propre justice, c’est vous qui le voulez ainsi. Voyez-vous, lorsque vous ne faites rien pour votre vie éternelle, c’est vous seuls qui portez ce poids ; bientôt, ce poids sera mis sur la balance, il fera contrepoids avec le poids de ce que vous auriez dû faire pour avoir la vie éternelle. Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende; que celui qui a des yeux pour voir, voie.

Nul ne peut échapper à lui-même; c’est vous seuls qui êtes ce que vous êtes : telle est ma justice. Dieu n’imputera pas aux autres ce qui est d’eux pour vous l’attribuer
et de même pour vous-mêmes. Ce qui a été fait par vous, c’est vous qui l’avez voulu et réalisé ; voilà pourquoi vous serez en face de vos actions : nul ne paiera
pour les actions des autres.

Écoutez ma Volonté qui vous dit : «Vous serez comme des épis de blé qui se laissent transformer pour devenir du bon blé; mais, à cause de vos étourderies, vous ne pourrez profiter de la douceur du meunier qui brise le grain pour le séparer de son écorce afin qu’il devienne du bon blé. Oui, vous serez fouettés par vos propres actions jusqu’à ce que vous soyez présentables devant Dieu Amour, le Très-Haut.» Que vous êtes sourds et aveugles ! Si vous ne vous prenez pas en main, là, tout de suite, vous seuls l’aurez voulu.

Il est urgent, oui, urgent de réaliser toute l’ampleur de ces messages qui vous sont donnés. Nous vous le disons avec tellement de chagrin, car nous savons qui
d’entre vous rejettera ces avertissements. Oh! toi qui rejettes avec tant d’indifférence nos messages, Dieu te garde encore en lui dans sa souffrance. Mon Être souffre
encore pour toi. Que cette noirceur, qui te couvrira pour te faire entrer en toi, puisse te faire réaliser que Dieu t’aime et qu’il te veut à lui. À mon appel, puisses-tu
comprendre que l’amour est toi, toi en moi. Écoute en toi mon cri d’amour : «Viens mon tendre enfant, viens en moi. Je suis ton Dieu Amour qui t’aime et je te propose le bonheur en échange de ton oui à l’Amour. Viens, viens, je t’attends. Amen »
(extrait du message donné à la Fille du Oui, page 107 à 109 du volume 4 de l'oeuvre « Amour pour tous les miens, Jésus »).

L'Avertissement est un évènement unique dans l'histoire de l'humanité, le plus grand geste de la Miséricorde de Dieu qui donnera à tous une dernière chance. Nous souffrirons des péchés que nous n'avons pas confessé - Le jour deviendra nuit et le soleil tournera et s'éteindra pendant trois heures, la lune s'obscurcira et on assistera à de grands phénomènes sur toute la terre. Ceux qui demeureront dans la grâce de Dieu n'auront absolument rien à craindre

« Je viens vous dire à quoi ressemblera l'illumination des consciences que l'on appelle aussi l'avertissement. Elle est une intervention directe de Dieu, elle est une purification, premier signe pour tous que votre époque tire à sa fin, c'est-à-dire la fin de la vie telle qu'elle est présentement. Cet évènement est un moment unique dans l'histoire de l'humanité. Un bruit assourdissant se fera entendre, et la Croix lumineuse brillera dans le ciel ; elle s'étendra de l'orient à l'occident pour annoncer la proximité de l'illumination des consciences. Dès que vous verrez le ciel s'assombrir, mettez vous à genoux, chapelet à la main, et priez, priez, priez car tout se passera très vite. Le jour deviendra nuit ; comme à Fatima, le soleil tournera et il s'éteindra pendant trois heures ; la lune s'obscurcira et on assistera à de grands phénomènes sur toute la terre !

Le monde entier sera bouleversé, les gens croiront que la fin du monde est arrivée. La crainte sera tributaire des péchés commis par chacun, la plus grande destruction se manifestera dans les cœurs. Chacun vivra une expérience mystique par laquelle il pourra voir son état d'âme à la lumière de la justice divine, semblable à la grâce accordée à Saul de Tarse qui fut pénétré par cette lumière. Paul obéit à l'avertissement que Je lui ai donné, il s'est repenti et devint le disciple fidèle, l'apôtre des païens.

Lorsqu'elle se produira, tout s'arrêtera, mes enfants. Ce sera comme le feu, mais il ne brûlera pas votre chair ; toutefois vous le ressentirez intérieurement et extérieurement. L'Esprit Saint viendra comme une rosée céleste de grâce et de feu qui renouvèlera le monde entier, à ce moment-là, vos péchés vous seront dévoilés, le bien que vous avez négligé de faire et le mal que vous avez fait. Il mettra en lumière ce qui est caché dans les ténèbres et Il fera paraître les intentions secrètes, car rien ne sera plus caché, non pour vous faire souffrir, mais plutôt par Amour et par Miséricorde, vous souffrirez à cause de vos péchés non confessés.

Comprenez-vous mon insistance à vous démontrer pourquoi il faut aller au sacrement du Pardon pour être prêts ? Autrement vous allez reconnaître la douleur du purgatoire ou de l'enfer ? Vous le verrez tous, que vous le vouliez ou non. Ce sera le plus grand geste de ma Miséricorde, J'accorderai à tous une dernière chance.

Et, à ce moment, chacun pourra se libérer de tous ses péchés en allant au sacrement du Pardon avec un grand repentir et le désir de ne plus offenser Dieu, en redressant sa conduite, en changeant ses habitudes ; ou bien, traîner ses péchés avec lui vers la damnation en refusant de Me rencontrer dans la personne du prêtre. Je pardonnerai tout, mais vous devrez vous repentir, J'accepterai votre retour à mon Sacré-Cœur, mais vous devez revenir à Moi de vous-même.

L'effusion du Saint-Esprit sera aussi forte, aussi puissante, après l'avertissement, qu'elle le fut au moment de la première Pentecôte. Ce qui se manifestera sera si Grand qu'il n'y a jamais rien eu de pareil depuis le commencement du monde ! Cet évènement aura pour effet d'augmenter votre foi, il vous aidera à vous rapprocher de Moi, il préparera l'humanité à recevoir les messages de l'Evangile.

Pourquoi cet évènement ? Parce que sans la connaissance de vos péchés, vous ne pourrez pas comprendre à quel point vous avez besoin de Moi et de mon pardon. Ne craignez pas, Mes enfants, ceux qui croient en Dieu et en ma très Sainte Mère, ceux qui reconnaîtront que cela vient de Dieu, seront protégés. Souvenez-vous en, ceux qui demeureront dans ma grâce n'auront rien à craindre, rien mes enfants.
Récitez le chapelet, c'est très important, récitez le chapelet de la Miséricorde, car J'y attache de grandes grâces.

Si je suis venu ce soir vous décrire à quoi ressemblera l'illumination des consciences, connue aussi comme l'avertissement, ce n'est pas pour vous effrayer et vous faire perdre la paix, non mes enfants, non. C'est pour vous permettre de vous préparer par la prière, l'adoration et les sacrements, à demeurer en état de grâce, dans ce cœur à cœur avec Moi, votre Dieu, à rester à l'abri de tout danger dans mon Sacré-Cœur et le Cœur Immaculé de ma très Saint Mère, l'Immaculée Conception.

Préparez-vous, mes enfants, parce que vos yeux vont voir des évènements qu'aucun œil n'a jamais vus auparavant. Le temps est très court. N'ayez pas peur, soyez dans l'allégresse, avant que je vienne comme Juge, Je viendrai comme Roi de Miséricorde, pour vous, mes enfants de lumière, mon petit reste fidèle que J'aime tant. Je suis proche, Je n'abandonnerai jamais les miens, vous, mes amours. Soyez vigilants, ne vous laissez pas distraire, "tenez vos lampes allumées" (Lc 12,35).

Quand la Croix apparaîtra dans le Ciel, ce sera le signe de mon retour dans la Gloire, parce que Je viendrai avec Elle pour instaurer mon Règne Glorieux dans le monde. Elle sera la porte qui ouvre le tombeau dans lequel gît l'humanité, pour la conduire dans le Royaume de la Divine volonté.

En même temps, il y aura une grande angoisse, une grande douleur de ne pas avoir accueilli à temps mes messages et ceux de ma Mère. Alors il sera trop tard pour ceux qui ne seront pas en état de grâce pour se repentir, se convertir et faire pénitence.

Peuples de la terre, adorez le Seigneur car Il vient ! Prenez courage, ne craignez pas, voici venir votre Dieu ! Lorsque vous vous y attendrez le moins, l'avertissement viendra, n'en doutez pas, et vous verrez ma Croix dans le Ciel. Ce que Je dis, Je le fais.

Soyez bénis au nom du Père, au nom du Fils et au nom du Saint-Esprit. Amen, Alléluia » (extrait du message donné le 28 août 2012 à Sulema, page 182 à 184, du deuxième volume « Je viens vous préparer à cet évènement : L'illumination des consciences »).

« Mon peuple, mon peuple, tes yeux vont voir le commencement de l'heure épouvantable, quand le froment en herbe n'en sera pas au troisième noeud de sa croissance (en mars). Au moment où mon peuple n'aura plus qu'à s'armer de foi et d'espérance encore en la saison dure pendant quatre heures, de midi à 4 heures en France. En des jours durs encore, le soleil aura comme un voilement de deuil. Il sera obscurci, sans lumière. Pendant ces heures, la terre sera sans lumière. Jamais personne sur la terre ne pourra croire aux noirceurs de ces ténèbres. La terre n'aura plus rien. L'oeil sera voilé sans qu'il puisse apercevoir le moindre objet. Mon peuple, ce sera le commencement des châtiments de ma justice. C'est le soleil qui annoncera ces douleurs ; le ciel qui pleurera sans pouvoir se consoler, parce que ce sera l'entrée du temps où les âmes se perdront (si elles ne se convertissent pas), l'entrée en un mot de l'épouvantable malheur. Mon peuple, cette obscurité couvrira la Bretagne l'espace de quatre heures, mais il n'y aura pas de mal ; une petite frayeur seulement. Vous n'aurez pas peur.

Beaucoup de conversion d'égarés qui se repentiront durant ces ténèbres.

L'Avertissement sera le confessionnal de Marie. Ce sera le premier signe pour convertir les impies et voir si un grand nombre reviendra à Moi, avant le grand orage qui suivra de près.

Marie vient du ciel avec un Coeur innombrable, pour ouvrir la conscience de chacun. Dieu ménage cette première ouverture (dit Jésus à Madeleine Porsat), à chaque âme par les soins de Marie. C'est un examen mystérieux, sans blessure d'amour propre, entre la Mère et les enfants.

La contrition et le désir de la pénitence nous saisiront. C'est l'heure où Satan reculera. Le talon de Marie le pressera, quand les méchants verront leurs enfants enlevés dans la gloire de Dieu et de Marie, ils se laisseront aller avec eux et par Marie ils remonteront à Dieu. Ainsi Dieu attirera dans sa gloire même des mauvais qui se convertiront. Quant aux mauvais obstinés, un grand évènement (sans doute le fameux grand miracle attendu) doit les effrayer pour leur bien. Les pharisiens seront les derniers, les grands criminels et bandits se rendront avant eux.

- Une fois de plus casse-cou aux orgueilleux !

En Bretagne, le côté de Sainte Anne d'Auray sera épargné, il ne sera pas obscurci par les ténèbres à venir jusqu'à vous (c'est à dire jusqu'à la Fraudais) et au-delà sur le lever du soleil.

La bannière de Satan entrera dans la paroisse de Blain jusqu'au bord du côté du midi. Elle sera peu de temps exposée à un deuil d'appréhension douloureuse » (extase du 5 octobre 1882 de Marie-Julie Jahenny, pages 187 et 188, de l'ouvrage « Trois milles visites de Notre-Dame de la Fraudais à Marie-Julie Jahenny »).

 

 

Le triomphe de Mon Cœur Immaculé de Marie coïncidera avec le grand prodige de la seconde Pentecôte

« Le triomphe de Mon Cœur Immaculé coïncidera avec le grand prodige de la seconde Pentecôte. L’effusion de l’Esprit-Saint ne peut arriver que dans le Cénacle Spirituel du Cœur Immaculé de Marie » (extrait du message donné le 22 mai 1994 à Don Stefano Gobbi, page 790 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

La seconde Pentecôte

« La seconde Pentecôte adviendra pour reporter cette humanité redevenue païenne et qui vit sous la puissante influence du Malin, à sa pleine communion de vie avec son Seigneur, qui l’a créée, rachetée et sauvée. Des langues de miraculeuses et spirituelles purifieront les cœurs et les âmes de tous, qui se verront eux-mêmes dans la Lumière de Dieu, et seront transpercés par l’épée tranchante de sa Vérité Divine. La seconde Pentecôte adviendra pour conduire toute l’Eglise au sommet de sa plus grande splendeur […]. Surtout, l’Esprit-Saint communiquera à l’Eglise le don précieux de sa pleine unité et de sa plus grande sainteté […]. La seconde Pentecôte descendra sur toutes les nations qui […] feront partie d’une seule et grande famille, rassemblée et bénie par la présence du Seigneur parmi vous » (extrait du message donné le 26 mai 1996 à Don Stefano Gobbi, pages 889 et 890 du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge »).

« Le monde actuel, à la vue des Saints du Ciel, est comme une grande bâtisse en construction ; la toiture a encore son bois et ses tuiles en attente sur le sol, les murs sont à moitié élevés, les rues et les avenues se devinent vaguement, mais on comprend qu’à la Voix du Maître tout s’édifiera à la fois parce que la multitude des ouvriers sera déjà là. Et la première élevée sera l’Église. Relevée de ses cendres, elle brillera de ce Feu que Jésus lui donnera lorsque Je descendrai, après la Pentecôte d’Amour que Je vous envoie bientôt. Mes Amis de la Croix, soyez prêts à Me recevoir. Préparez Mon Chemin comme Je prépare le vôtre. Au Ciel est déjà écrite l’Heure du Rassemblement universel. Dieu Se prépare, préparez-vous ! […].Vous comprendrez ce que J’attends de vous car Je vous ferai vivre les Merveilles de Dieu, jour après jour. J’écarte le voile du temps qui nous sépare : vous Me verrez, comme Je vous vois, après que l’Esprit de la Pentecôte aura ouvert vos esprits, les faisant vivre dans l’Esprit Saint de Dieu » (extrait du message donné le 26 mai 2006 à Jnsr, page 36 du sixième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie »).

 Un signe du Ciel marquera les élus de Dieu qui se reconnaîtront entre eux

« Voici que votre Dieu vous parle ouvertement de ce que mes enfants ont prophétisé : "les cieux vont s'ouvrir et la justice de Dieu va descendre sur la terre. Mais avant que tout soit accompli, mes anges de la justice descendent sur la terre en ce moment pour marquer tous ceux qui disent oui à l'Amour et ils vont continuer jusqu'à la fin de la Grande Purification afin de marquer du signe de Dieu le Père tous ceux qui auront dit oui. Ce signe les identifiera comme étant les élus de Dieu. Mes anges de justice ne feront rien contre les élus, ils seront protégés contre la colère de Dieu, mais la main de Dieu le père sera sur tous ceux qui auront refusé son amour. Il est le Tout-Puissant". Personne des choisis de Dieu ne sera oublié, cela se fera par la puissance de Dieu.

Quand la Grande Purification sera terminée [c'est à dire l'illumination des consciences ou l'Avertissement], les enfants qui porteront en eux ce signe se reconnaîtront entre eux. Les impies, ceux qui seront marqués du signe de la Bête vont essayer de leur faire du mal, mais ils ne pourront les toucher avec leurs mesquineries, leur haine et leur rage violente ; à cause du signe de Dieu, les élus seront envahis d'une paix, ils n'auront plus peur de rien, ils seront en Dieu, rien ne les atteindra ; l'amour sera leur nourriture à cause du signe en eux : grand est la puissance de Dieu » (extrait du message n° 297 à la Fille du Oui, pages 245 et 246, du volume 4 « Amour pour tous les miens Jésus »).

De l'ouvrage « Mémoire d'un curé de campagne espagnol », pages 159 à 164 :

19 juin 1965

"Voici par écrit l'Avertissement qui me fut donné par la Sainte Vierge quand j'étais seule aux Pins, le 1er janvier de cette année. Je transcris fidèlement le texte tel que je l'ai reçu".

L'AVERTISSEMENT

L'Avertissement que la Vierge va nous envoyer.
C'est comme un châtiment. Pour rapprocher les bons davantage de Dieu, et pour avertir les autres.
En quoi consiste l'Avertissement, je ne puis le révéler. La Vierge ne m'a pas dit de le dire. Ni rien de plus.
Dieu voudrait que grâce à cet Avertissement. NOUS NOUS AMENDIONS ET QUE NOUS COMMETTIONS MOINS DE PECHES CONTRE LUI.
Comme je demandais à Conchita si cet Avertissement causerait la mort, elle écrivit immédiatement en note:
"Si nous en mourons, cela ne sera pas le fait de l'Avertissement lui-même, mais bien de l'émotion que nous ressentirons en voyant et en sentant l'Avertissement".

Ces paroles simples et précises sont très claires. Elles devraient suffire. Comme auraient dû suffire celles de Lucie de Fati-ma, écrivant à son évêque en 1938 : "Monseigneur, je crois que ce qu'on a appelé" l'aurore boréale "est le signe que la Sainte Vierge m'a donné que les événements prophétisés sont proches". Or, ces événements firent 26 millions de morts qu'on a déjà oubliés.

13 septembre 1965

Conchita disait à une jeune fille appelée Angelita :

" Si je ne connaissais pas l'autre châtiment qui viendra, je te dirais qu'il n'y a pas de plus grand châtiment que l'Avertissement.
Tout le monde aura peur, mais les catholiques le supporteront avec plus de résignation que les autres.
Il durera très peu de temps".

14 septembre 1965

Conchita répondait aux américains. (Il s'agit des deux premières réponses à l'interrogatoire par écrit des Américains, le 14 septembre 1965).

"— L'Avertissement est une chose venant directement de Dieu.
Il sera visible par le monde entier, quel que soit l'endroit où l'on se trouvera
.
Il sera comme la révélation (intérieure, à chacun de nous) de nos péchés. Les croyants aussi bien que les incroyants, et les gens de n'importe quelle région le verront et le ressentiront". (voir "l'Etoile dans la Montagne".)

22 octobre 1965

Conchita s'explique longuement avec une dame espagnole :

— Conchita, une comète s'approche de la terre. Ne serait-ce pas cela l'Avertissement ?

— J'ignore ce qu'est une comète. Si c'est quelque chose de la volonté des hommes je réponds: non. Si c'est quelque chose que Dieu fera, c'est bien possible.

La dame continue:

"Nous sortons vers l'église et Conchita me prend par le bras.

— Conchita, prie pour moi, j'ai très peur.

— Oh! oui l'Avertissement est très redoutable! Mille fois pire que les tremblements de terre.

Elle pâlit.

— Quelle est la nature de ce phénomène?

Ce sera comme du feu. Il ne brûlera pas notre chair, mais nous le ressentirons corporellement et intérieurement. Toutes les nations et toutes les personnes le ressentiront de même. Aucun n'y échappera. Et les incroyants eux-mêmes éprouveront la crainte de Dieu.

Même si tu te caches dans ta chambre et fermes les volets, tu n'échapperas pas, tu ressentiras et tu verras quand même. Oui, c'est vrai. La Sainte Vierge m'a dit le nom du phénomène.

Ce nom existe dans le dictionnaire (espagnol). Il commence par un "A". Mais elle ne m'a pas dit de le dire ou de le taire.

— Conchita, j'ai si peur!

Souriante et affectueuse, Conchita presse le bras de son amie.

— Oh, mais après l'Avertissement, tu aimeras beaucoup plus le Bon Dieu.

— Et le Miracle?

— Le Miracle ne tardera pas à venir".

Mars 1966

Conchita me fit écrire la lettre suivante:

"Conchita m'a demandé de vous écrire de continuer plus que jamais, et pour des motifs plus urgents que dans le passé, la diffusion du Message.

Elle m'a demandé aussi de vous écrire d'être tous sûrs de la venue de l'Avertissement et du Miracle qui le suivra.

"L'Avertissement, c'est comme une chose très effrayable qui se passera dans le ciel. La Sainte Vierge m'a annoncé l'événement par un mot qui commence par un "A", en espagnol. N'oubliez pas ce message que Conchita m'a chargé de vous transmettre. Que les amis de Garabandal continuent à propager et à diffuser les Messages.

La Sainte Vierge les en récompensera".

L'AVERTISSEMENT EST UNE PROPHETIE

Elle date du 1er janvier 1965. Sa réalisation doit être un nouveau motif - et quel motif - de crédibilité pour qui que ce soit [Celui-là, du moins, Santander ne pourra essayer de l'étouffer, comme il le fit pour le Miracle de l'Hostie, pour le 18 juin 1965, pour tout le reste....]. De plus et surtout, l'annoncer, reprendre ce que nous affirmons depuis le 18 juin 1965 est, de toute évidence, une des attitudes les plus fraternelles que nous puissions avoir à l'égard du monde entier. L'heure venue, on comprendra la fermeté intellectuelle absolue avec laquelle nous n'avons jamais hésité à nous compromettre totalement au sujet de Garabandal.

COMPLEMENT D'INFORMATION SUR CET AVERTISSEMENT

Conchita s'adresse à un de ses confidents :

Nous allons avoir à subir un jour un désastre horrible. Dans toutes les parties du monde. Personne n'y échappera. Les bons pour se rapprocher de Dieu, les autres pour qu'ils s'amendent.

Il est préférable de mourir plutôt que de subir pendant cinq minutes seulement ce qui nous attend".

(Rappelons-nous ici les paroles à Angelita sur la durée de l'Avertissement: muy poco, très peu de temps!)

"— Nous pouvons le subir aussi bien de jour que de nuit, que nous soyons au lit ou non.

Si on en meurt, ce sera de peur.

Je pense que le mieux serait d'être à ce moment-là dans une église, près du Saint-Sacrement. Jésus nous donnerait des forces pour nous aider à le subir".

Ici l'interlocuteur intervient:

— Lorsque nous verrons cela venir, nous irons tous à l'Eglise.

— Je pense que ce serait, en effet, le mieux; mais peut-être tout deviendra-t-il ténèbres, et ne pourrons-nous pas nous y rendre.

(Attention, ces paroles n'ont rien de commun, semble-t-il, avec les "journées de ténèbres" dont on entend parfois parler).

— Ce sera horrible au plus haut point. Si je pouvais vous le dire comme la Vierge me l'a dit !

Mais le châtiment, lui, sera bien pire.

ON VERRA QUE L'AVERTISSEMENT NOUS ARRIVE A CAUSE DE NOS PECHES

Il peut se produire d'un moment à l'autre, je l'attends tous les jours.

Si nous savions ce que c'est, nous serions horrifiés à l'extrême". L'interlocuteur intervient une seconde fois:

— Pourquoi ne le publies-tu pas pour que les gens qui montent au village le sachent?

— Je suis fatiguée de l'annoncer, et le monde n'en fait aucun cas.

Quelques jours plus tard, on revient sur le sujet.

— Conchita, depuis que tu m'as fait ces confidences, à chaque instant, j'ai une pensée pour le Ciel.

— Moi aussi, et spécialement quand je vais au lit. Mais j'ai quand même très peur que cela n'arrive la nuit.

NOUS NE NOUS FIGURONS PAS A QUEL POINT NOUS OFFENSONS LE SEIGNEUR

La Vierge m'a dit que le monde sait bien qu'il y a un Ciel et un Enfer. Mais ne voyons-nous pas qu'on y pense seulement par crainte et non par amour de Dieu?

A la suite de nos péchés NOUS SERONS NOUS-MEMES CAUSE de la NATURE de l'AVERTISSEMENT. Et nous le subirons pour Jésus, pour les offenses que nous faisons à Dieu".

CONCLUSION

Je n'ai ni le don, ni les vertus des vrais prophètes. J'ai répété tout simplement, avec la conviction la plus profonde, les paroles de Conchita. Une fois de plus à la lumière du passé de Garabandal, j'affirme avec la plus grande assurance : NOTRE-DAME DU CARMEL DE GARABANDAL NE MENT JAMAIS, NI SA MESSAGERE NON PLUS.

 

CONCHITA GONZALEZ DE GARABANDAL (VIDEO EN ANGLAIS) : LES MESSAGES, L'AVERTISSEMENT (AVISO), LE GRAND MIRACLE

 

Suivre également le lien suivant : http://www.ourlady.ca/translations/French/lAvertissementplus.htm

 

 

L'AVERTISSEMENT SERA POUR BIENTOT

 

A LIRE ABSOLUMENT

LA TRES SAINTE VIERGE MARIE ET NOTRE SEIGNEUR JESUS A LA FILLE DU OUI : DESCRIPTION DETAILLEE DES EVENEMENTS LIES A L'AVERTISSEMENT

 

LA DATE DE L'AVERTISSEMENT EST CONNUE DE CERTAINES AMES SEULEMENT QUI N'ONT PAS VOCATION DE LA DEVOILER

 

CE QU'IL CONVIENT DE COMPRENDRE PAR LE RETOUR VERS LE PERE DE JOEY LOMANGINO, L'AVEUGLE DE GARABANDAL, PAR LE PERE JUSTO ANTONIO LOFEUDO, AMI DE CONCHITA